Navigation – Plan du site

AccueilNuméros16Carnets de soutenancesComprendre les représentations po...

Carnets de soutenances

Comprendre les représentations pour favoriser un développement touristique durable dans trois territoires insulaires ultramarins (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Réunion)

Michel Buhot

Texte intégral

1Cette recherche a pour objectif de comprendre les représentations des populations, des touristes et des professionnels du tourisme qui s’alimentent mutuellement et peuvent constituer des blocages, des freins ou au contraire des facteurs puissants de développement du tourisme. Dans une perspective de géographie appliquée, le but de la thèse est d’abord de poser un diagnostic sur les représentations mais aussi de préconiser, pour ces destinations dont l’économie est déjà marquée par une orientation touristique, des mesures adaptées permettant une transition d’un tourisme « traditionnel » vers un tourisme durable.

2L’une des tendances mondiales prépandémie résidait dans l’hostilité grandissante dont faisaient l’objet les touristes (tourismophobie), sans doute notamment parce qu’ils étaient de plus en plus nombreux (surtourisme). Dans les destinations étudiées, aux fréquentations touristiques relativement modestes, ce phénomène de rejet était extrêmement minoritaire mais existait tout de même. Pourtant, au moment de la soutenance de cette thèse, les acteurs locaux regrettaient leurs touristes perdus ! Il est donc indéniable que l’évolution du contexte entraîne parfois des évolutions très marquées et rapides des représentations.

3Le terrain de recherche a été délimité à partir de différents critères (insularité, tropicalité, touristicité, etc.), mais malgré leurs spécificités (statuts, diversité linguistique, etc.), les trois territoires retenus (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Réunion) présentent un certain nombre de points communs (organisation spatiale, métissage culturel, etc.). De nombreuses enquêtes ont été menées soit par questionnaires administrés par enquêteurs (des étudiants de BTS Tourisme) auprès des populations locales et des touristes soit en ligne auprès des Ultramarins de métropole. Elles ont été complétées par l’analyse de nombreux vecteurs de représentations (littérature, bande dessinée, cinéma, séries, documentaires, émissions télévisées, logos, campagnes promotionnelles, guides touristiques, cartes postales, timbres, sites internet, réseaux sociaux, chansons et émissions radiophoniques).

4S’il semble évident que les représentations conditionnent en partie le choix des destinations touristiques et des pratiques qui y sont déployées, celles-ci évoluent et se recomposent sans cesse. Nous avons donc établi un constat à une période donnée qui inclut des éléments pérennes (relevant notamment des imaginaires de l’île, du paradis, de la colonisation ou de l’altérité) et des visions beaucoup plus éphémères ou plus récentes (spots de surf, sur-rémunérations des fonctionnaires). Les représentations sont fluctuantes, sensibles aux contextes économique, politique, social ou sanitaire de la destination mais varient aussi en fonction du territoire de départ. Toutefois, nous avons essayé de dégager des éléments stables dans les représentations, certains imaginaires étant présents depuis des décennies (paradis touristique, métissage idéalisé, etc.) voire des siècles (liberté sexuelle, cannibalisme, etc.). Il a donc fallu déconstruire ces représentations héritées notamment de la période coloniale ou de la mise en tourisme.

5Bien que partageant un certain nombre de représentations positives (insularité, climat, gastronomie, douceur de vivre, etc.), les trois destinations méritent des diagnostics individualisés. La Nouvelle-Calédonie, encore en marge des grands flux touristiques internationaux, présente des représentations du territoire encore peu favorables au tourisme car l’image positive du lagon pèse trop peu par rapport aux tensions liées à l’indépendantisme, aux imaginaires du bagne ou du nickel. La Polynésie française, bien que mythique, reste une destination relativement confidentielle. Les représentations des différents acteurs sont pourtant très favorables au tourisme. L’image paradisiaque associée à Tahiti perdure et des imaginaires plus récents comme celui des spots de surf renforcent la destination alors que l’imaginaire du nucléaire est peu mobilisé par les touristes. Enfin, la Réunion, rare destination francophone de l’océan Indien, est accessible depuis la métropole par des vols directs, ce qui constitue un atout majeur par rapport aux deux autres destinations étudiées. Les représentations positives dominent largement : celles du métissage de la population ou du potentiel de randonnée, même si depuis une dizaine d’années ce qui est communément désigné comme la « crise requin » divise la population à propos des mesures à mettre en œuvre et nuit à l’image touristique.

6La crise sanitaire a mis en évidence l’idée que le tourisme doit être réinventé (Knafou, 2021). C’est d’autant plus vrai pour le tourisme ultramarin dépendant de clientèles lointaines. La thèse s’inscrit dans ce contexte tout à fait particulier de la pandémie et contribue à la réflexion pour un nouveau départ. Bien sûr, il ne s’agit pas de repartir à zéro ; certaines représentations bien ancrées, font même partie des structures profondes de l’imaginaire touristique. Mais l’offre sera amenée à se transformer pour s’adapter à une demande évolutive et les décideurs politiques devront trancher des questions d’orientation comme à propos de l’évolution de la capacité hôtelière ou des mutations du tourisme de croisières.

Figure. Synthèse des représentations du tourisme parmi les populations

Figure. Synthèse des représentations du tourisme parmi les populations

Fiche informative

Lien vers la thèse en ligne
https://hal.archives-ouvertes.fr/​tel-03358502

Disciplines
Sciences de gestion / Géographie

Directeurs
Jean-Christophe Gay et Christian Jost

Université
Université Côte d’Azur

Membres du jury de thèse, soutenue le 28/06/2021
Philippe Bachimon, professeur de géographie, Université d’Avignon et des pays du Vaucluse (examinateur)
Nathalie Bernardie-Tahir, professeure de géographie, Université de Limoges (rapporteure)
Philippe Duhamel, professeur de géographie, Université d’Angers (président)
Jean-Christophe Gay, professeur de géographie, Université Côte d’Azur (directeur de thèse)
Emmanuel Jaurand, professeur de géographie, Université d’Angers (rapporteur)
Christian Jost, professeur de géographie, Université de Lorraine (co-directeur de thèse)
Nadine Tournois, professeure en sciences de gestion, Université Côte d’Azur (examinatrice)


Situation professionnelle à l’issue de la thèse
Enseignant d’histoire-géographie au collège Endarra d’Anglet

Courriel de l’auteur
michel.buhot[at]gmail.com

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure. Synthèse des représentations du tourisme parmi les populations
URL http://journals.openedition.org/cdg/docannexe/image/7940/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 197k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Buhot, « Comprendre les représentations pour favoriser un développement touristique durable dans trois territoires insulaires ultramarins (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Réunion) »Carnets de géographes [En ligne], 16 | 2022, mis en ligne le 08 novembre 2022, consulté le 30 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/cdg/7940 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cdg.7940

Haut de page

Auteur

Michel Buhot

Enseignant d’histoire-géographie, collège Endarra d’Anglet
michel.buhot[at]gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search