Navigation – Plan du site

AccueilNuméros100Dossier : La Méditerranée en part...Introduction

Dossier : La Méditerranée en partage. 50 ans de recherche

Introduction

Barbara Meazzi et Jean-Paul Pellegrinetti
p. 9-11

Texte intégral

  • 1  Jean Cocteau, Le Secret professionnel, Paris, Stock, 1922.

Cent ans après ma mort, je me reposerai, fortune faite1.
Jean Cocteau

1Nous célébrons, avec ce numéro spécial, la centième parution des Cahiers de la Méditerranée. Nous avons choisi de rassembler, pour ce numéro cent, des articles parus depuis le lancement de la revue, autour d’un axe thématique centré, comme toujours, sur la Méditerranée.

2Tout choix a sa part d’arbitraire, mais nous avons souhaité que les dix-huit articles qui composent ce florilège reflètent la vaste palette des préoccupations et domaines couverts par la revue en cinquante ans. Ceux-ci dessinent, nous semble-t-il, quatre orientations. Très tôt, les Cahiers de la Méditerranée ont pensé la Méditerranée comme objet historique global, à forte dimension comparatiste (première partie). À l’intérieur de cet espace considéré comme tel, se dégagent des aires géoculturelles qui ont attiré l’attention des chercheurs, en conformité avec les axes de recherches historiques du Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (CMMC) : l’Europe méridionale et la Méditerranée du Nord, d’une part, de la fin du Moyen-Âge à l’époque contemporaine (deuxième partie) ; le monde arabe, d’autre part (troisième partie). Enfin, nul espace ne pouvant être étudié de manière statique, de nombreux articles et dossiers de la revue se sont attachés aux circulations et aux migrations, sous l’angle privilégié des minorités, signe, d’une attention à une Méditerranée connectée (quatrième partie). Ce dossier anniversaire montre d’abord que tous les domaines et voies d’approche de l’histoire ont eu leur place dans les Cahiers de la Méditerranée ; il témoigne aussi de l’évolution permanente des intérêts et pratiques historiques auxquels la revue a toujours ouvert ses colonnes. Telle est notre ligne éditoriale.

  • 2  Pierre-Yves Beaurepaire, « Les Cahiers de la Méditerranée ont 40 ans », Cahiers de la Méditerranée(...)

3C’est cette Méditerranée-monde que nous continuons d’appréhender en tant qu’objet scientifique mouvant, ouverte sur les échanges et autour de laquelle se croisent et se suivent les recherches pluridisciplinaires des chercheuses et des chercheurs en France et d’ailleurs : c’était la promesse éditoriale exprimée par Pierre-Yves Beaurepaire, le directeur de la revue en 2010, dans son introduction au numéro quatre-vingt2, correspondant aux quarante ans d’existence des Cahiers. La promesse a été maintenue pendant la direction de Silvia Marzagalli et Maria Ghazali, qui nous ont transmis le flambeau. Par leur histoire, leur rayonnement scientifique national et international dans le champ des études sur la Méditerranée et le choix d’un double support d’édition, papier et électronique, les Cahiers de la Méditerranée sont au cœur de la stratégie de publication du Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (CMMC). La revue dispose d’un comité de rédaction et d’un comité scientifique qui soumettent tous les articles à une procédure de « peer review ». Les Cahiers de la Méditerranée se portent bien, grâce également à ses lectrices et à ses lecteurs fidèles, grâce au soutien financier de l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS (InSHS), de l’Université Côte d’Azur (UCA) et grâce aux contributions scientifiques de qualité qui ont une grande visibilité avec la diffusion électronique faite dans revues.org. Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux, modernité oblige.

4On se reverra, nous l’espérons, toujours aussi vaillants dans cent numéros. En attendant, bon anniversaire aux Cahiers de la Méditerranée.

Premières publications des articles

René Duchac, « Les classes sociales dans l’analyse des sociétés méditerranéennes : appréciation critique d’un concept », hors-série no 3, 1978, p. 3-14.

Daniel Nordman, « Cité, enclave et continent en Méditerranée (xvie-xixe siècle) », no 86, juin 2013, p. 19-30.

André Nouschi, « La transition démographique dans les pays méditerranéens : questions d’un historien », no 39, décembre 1989, p. 11-22.

Renaud Villard, « Le tyran et son double : la captation du tyrannique par le prince italien au xvie siècle », no 66, décembre 2003, p. 15-36.

Henri Costamagna, « Identité et spécificité de la région niçoise à l’époque moderne », no 43, décembre 1991, p. 5-17.

Ralph Schor, « Le Parti populaire français dans les Alpes-Maritimes (1936-1939) », no 33-34, décembre 1986-juin 1987, p. 99-125.

Manuel Borutta, « De la Méridionalité à la Méditerranée. Le Midi de la France au temps de l’Algérie coloniale », no 87, décembre 2014, p. 385-401.

Anne Dulphy, « La guerre d’Algérie dans les relations franco-espagnoles. Enjeux spécifiques et éléments de comparaison avec l’Italie », no 71, décembre 2005, p. 31-47.

Jean-Louis Miège, « Bonaparte, l’Égypte et le Maroc », no 57, décembre 1998, p. 307-319.

Gilles Veinstein, « À propos des transmissions interculturelles : l’Empire ottoman et l’Occident avant l’occidentalisation », hors-série no 7, p. 133-146.

Alain Sainte-Marie, « L’application du Sénatus-Consulte du 22 avril 1863 dans la province d’Alger », no 3, décembre 1971, p. 15-34.

Jean-Marie Delmaire, « Travail juif, travail arabe durant la première vague d’immigration », no 29-30, décembre 1984-juin 1985, p. 49-76.

Mohamed Arkoun, « Quelques tâches de l’intellectuel musulman aujourd’hui », no 37, décembre 1988, p. 1-34.

Jean-Pierre Poussou, « Introduction à l’étude des mouvements migratoires en Espagne, Italie et France méditerranéenne au xviiie siècle », série spéciale no 2, 1974, p. 4-24.

David Romano, « “Courtisans” juifs dans la couronne d’Aragon », hors-série no 9, 1986, p. 79-95.

Maurice Aymard, « La Sicile, terre d’immigration », série spéciale no 2, 1974, p. 134-157.

Jean-Marie Guillon, « Résistance et antiracisme », no 61, décembre 2000, p. 209-226.

Claude Liauzu, « Mots et migrants méditerranéens », no 54, juin 1997, p. 1-14.

Haut de page

Notes

1  Jean Cocteau, Le Secret professionnel, Paris, Stock, 1922.

2  Pierre-Yves Beaurepaire, « Les Cahiers de la Méditerranée ont 40 ans », Cahiers de la Méditerranée, no 80, juin 2010, p. 7.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Barbara Meazzi et Jean-Paul Pellegrinetti, « Introduction », Cahiers de la Méditerranée, 100 | 2020, 9-11.

Référence électronique

Barbara Meazzi et Jean-Paul Pellegrinetti, « Introduction », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 100 | 2020, mis en ligne le 15 décembre 2020, consulté le 30 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/cdlm/12996 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cdlm.12996

Haut de page

Auteurs

Barbara Meazzi

Articles du même auteur

Jean-Paul Pellegrinetti

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Revues électroniques de l’université de Nice
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search