Navigation – Plan du site

AccueilNuméros101Mythe des origines et réalités (g...Le « problème étrusque »

Mythe des origines et réalités (géo)politiques : la Mostra Augustea della Romanità (1937-1938)

Le « problème étrusque »

The Etruscan problem
Marie-Laurence Haack
p. 87-98

Résumés

L’article se propose de dégager les aspects problématiques de la présence des Étrusques dans la Mostra Augustea. À partir d’une étude des formes de représentation des Étrusques dans la salle III de la Mostra, on se demande pourquoi les Étrusques sont délibérément négligés et sous-estimés. Le but des organisateurs de la Mostra est bien sûr de surévaluer l’apport de la romanità à l’histoire de l’Italie, mais surtout d’éviter de prendre position dans un débat sur la place des Étrusques dans le patrimoine racial italien qui agite autant les raciologues allemands qu’italiens.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2021.

Aperçu du texte

Par définition, les Étrusques de l’époque de l’indépendance de l’Étrurie devraient être exclus de la Mostra Augustea della Romanità , puisque la conquête de l’Étrurie n’est pas l’œuvre d’Auguste et que les Étrusques se sont battus contre le modèle romain. Dans la mesure cependant où la Mostra prétend aussi retracer l’histoire du peuple romain pour montrer en quoi Auguste est tout à la fois un fondateur et un rénovateur, il a été impossible aux organisateurs de la Mostra de rayer les Étrusques de l’histoire. Les Étrusques sont donc bien présents dans la Mostra, mais ils sont négligés en tant que peuple. La Mostra ne leur réserve pas d’espace, pas de panneau ou d’encart qui leur soit particulier : les Étrusques sont noyés dans la quantité d’objets présentés et ils ne bénéficient d’aucun traitement propre, malgré l’élan donné à la toute nouvelle science étruscologique par la découverte de l’Apollon de Véies en 1916 et par la création de l’Istituto di Studi Etruschi en 1925. Pourquoi ce...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Laurence Haack, « Le « problème étrusque » », Cahiers de la Méditerranée, 101 | 2020, 87-98.

Référence électronique

Marie-Laurence Haack, « Le « problème étrusque » », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 101 | 2020, mis en ligne le 15 juillet 2021, consulté le 19 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/cdlm/13745 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cdlm.13745

Haut de page

Auteur

Marie-Laurence Haack

Marie-Laurence Haack est professeur d’histoire ancienne à l’Université de Picardie Jules Verne. Elle est étruscologue et elle a étudié l’histoire de l’étruscologie au xxe siècle dans le cadre d’un programme financé par l’Institut Universitaire de France. En sont issues trois séries d’actes de colloques sur le sujet : La Construction de l’étruscologie au xxe siècle (Bordeaux, 2015) ; Les Étrusques au temps du fascisme et du nazisme (Bordeaux, 2016) ; L’étruscologie dans l’Europe d’après-guerre (Bordeaux, 2017).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Revues électroniques de l’université de Nice
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search