Navigation – Plan du site

AccueilNuméros49Comptes rendusAudouin Jean, 2020, Churchill m’a...

Comptes rendus

Audouin Jean, 2020, Churchill m’a tué, une enquête à travers l’indicible histoire grecque contemporaine, L’Harmattan, coll. « Rue des Écoles », Paris, 244 pages.

Joëlle Dalègre

Texte intégral

1Ce petit livre, inhabituel dans les Cahiers balkaniques qui revendiquent un caractère plus scientifique, est un roman ou une fable historique, œuvre du journaliste et romancier Jean Audouin. Celui-ci indique sur la 4e de couverture avoir mêlé réalisme et fiction, pour présenter un pan tragique de l’histoire grecque contemporaine aux touristes qui l’ignorent : c’est parfaitement vrai, ça l’est aussi pour les jeunes Grecs auxquels les derniers 70 ans de leur histoire ne sont que très rapidement enseignés ou même pas du tout, après qu’un long silence ait été de règle pendant plus de 40 ans chez tous ceux qui avaient vécu ces années. Les uns se taisaient (ou mentaient) par honte, les autres par peur de représailles, tous cherchant à oublier ou à faire oublier. Mais le livre et bien des références de l’histoire récente montrent que dans les générations traumatisées des années 1936-1975, et même chez leurs enfants qui en ont subi les conséquences, le silence n’a pas entraîné l’oubli.

2L’intrigue commence avec l’étrange suicide inexplicable d’un vieux Grec parisien de 83 ans qui se serait jeté du 7e étage. Le petit-fils qui ne peut croire à un suicide entame une longue quête dans le passé à la recherche d’un motif d’assassinat. Cette quête qui le fait passer par Athènes, Paros et Tachkent (quel touriste s’attend à voir Tachkent jouer un rôle dans la Grèce contemporaine ?) va lui faire découvrir un passé tragique de divisions profondes entre parents et amis, de cicatrices mal fermées, occulté savamment par toutes les générations. C’est l’occasion pour le lecteur de découvrir l’histoire du pays comme de découvrir ou redécouvrir des lieux emblématiques de la grécité parisienne, la rue Mouffetard, la librairie Epsilon ou la taverne d’Aristophane.

3Pour nos lecteurs, s’ils ignorent par hasard ce pan longtemps tenu sous une chape de plomb, c’est une occasion de découverte pour en apprendre les grandes lignes et apprécier davantage ensuite les articles des Cahiers balkaniques

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joëlle Dalègre, « Audouin Jean, 2020, Churchill m’a tué, une enquête à travers l’indicible histoire grecque contemporaine, L’Harmattan, coll. « Rue des Écoles », Paris, 244 pages. »Cahiers balkaniques [En ligne], 49 | 2023, mis en ligne le 06 janvier 2023, consulté le 26 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/ceb/19906 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ceb.19906

Haut de page

Auteur

Joëlle Dalègre

Inalco-Plidam

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search