Navigation – Plan du site

AccueilNuméros41Compte-renduGénocide en Grèce

Compte-rendu

Génocide en Grèce

Joëlle Dalègre
p. 301

Texte intégral

1 1977 : ouverture d’un Musée des Juifs de Grèce à Athènes,

2 2001 : ouverture d’un Musée de la Présence juive à Salonique.

3 1987 : premier monument consacré au Génocide des Juifs à Larissa.

4 1997 : monument consacré au Génocide juif à Salonique.

5 2010 : monument consacré au Génocide juif à Athènes et premier dépôt de gerbes par des officiels en 2011.

6 27 janvier 2004 : première célébration en Grèce de la Journée de la Mémoire de l’holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité.

7 Il a fallu plus de trente ans après la Seconde Guerre mondiale pour que la Grèce sorte timidement de l’oubli la déportation et l’anéantissement quasi total (à plus de 86 %) de ses juifs, écoute les témoins, les survivants et se pose des questions avant de commencer à institutionnaliser cette mémoire. Les deux ouvrages recensés ci-dessous en portent témoignage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joëlle Dalègre, « Génocide en Grèce »Cahiers balkaniques, 41 | -1, 301.

Référence électronique

Joëlle Dalègre, « Génocide en Grèce »Cahiers balkaniques [En ligne], 41 | 2013, mis en ligne le 19 mai 2013, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ceb/4005 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ceb.4005

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Cahiers balkaniques est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search