Navigation – Plan du site

N° 14, 2019 – Contextes et transmissions : les apports de la recherche en éducation

Numéro thématique coordonnée par Rodica Ailincai et Antoine Delcroix

Modalités de soumission et calendrier

Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur article avant le 15 janvier 2019 par voie électronique à l’adresse de la revue, ainsi qu’aux coordonnateurs du numéro thématique : contextes.didactiques@univ-antilles.fr et rodica.ailincai@upf.pf et antoine.delcroix@univ-antilles.fr

  • Les propositions d’articles seront soumises à une double expertise en aveugle, puis au comité éditorial. Retour de l’expertise aux auteurs : le 15 avril 2019

  • Réception de la version finale de l’article : le 30 juin 2019

  • Le numéro 14 de la revue « Contextes et Didactiques » paraîtra sur le site de la revue sous format électronique : le 30 décembre 2019

Pour toute information (politique éditoriale, recommandations aux auteurs, feuille de style), veuillez consulter les informations sur le site de la Revue « Contextes et Didactiques » : http://contextesetdidactiques.com

Tous les numéros parus sont intégralement disponibles en ligne et accessibles gratuitement : http://contextesetdidactiques.com

Argumentaire

Suite aux premières rencontres scientifiques sur la recherche en éducation, intitulées « Les journées de la recherche en éducation », qui se sont tenues à l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) de l’Université de la Polynésie française du jeudi 03 au vendredi 04 mai 2018, ce numéro 14 de la revue « Contextes et Didactiques » coordonné par Rodica AILINCAI et Antoine DELCROIX souhaite offrir aux acteurs de cette région du monde la possibilité de diffuser et faire connaître leurs travaux et, également de s’enrichir des travaux réalisés ailleurs, sur les thématiques proposées.

À l’instar du Colloque « Le Printemps de la Recherche en ESPE », qui est organisé chaque année par le réseau des ESPE à Paris, l’ESPE de la Polynésie française a organisé ces journées d’étude et de débats, afin d’engager avec les étudiants et les formateurs une réflexion sur la recherche en éducation.

L’intégration des IUFM aux universités et la mastérisation de la formation des professeurs du 2nd degré en 2011, suivie – en Polynésie – de la création de l’ESPE en 2014, et de la mastérisation en 2016 de la formation des professeurs des écoles (1er degré), ont favorisé les premières réflexions sur le développement de la recherche en éducation au sein de l’université de la Polynésie française. Ainsi, l’Équipe d’Accueil Sociétés Traditionnelles et Contemporaines en Océanie (EASTCO - EA 4241), de l’Université de la Polynésie française, a créé en son sein un axe de recherche intitulé « Transmissions » (éducation et culture en contexte océanien, aujourd’hui), qui réunit plusieurs chercheurs intéressés par les questions relatives à l’éducation. Plusieurs recherches et projets ont déjà été initiés et ont fait l’objet de publications.

L’ESPE de la Polynésie française doit cependant composer avec une double contrainte, d’échelle et d’isolement. Par sa taille, et par celle de l’université dont elle est une composante, elle ne dispose que d’un effectif limité d’enseignants-chercheurs directement intéressés par les questions éducatives. Elle est aussi physiquement distante des grands centres nationaux et internationaux de production de connaissances sur cette thématique. Il lui faut donc fédérer localement toutes les personnes-ressources et les institutions en mesure de participer à la dynamique réflexive.

Lors de cette première manifestation « des journées de la recherche en éducation », étudiants, chercheurs et acteurs du système éducatif polynésien et experts et communicants extérieurs se sont réunis autour d’un dialogue sur les questions actuelles liées aux problématiques scolaires en vue de faire connaître auprès des étudiants et des enseignants de Polynésie les travaux réalisés et/ou en cours de réalisation et permettre ainsi une réflexion sur la liaison entre les résultats des recherches théoriques et leurs déclinaisons dans la pratique pédagogique et les actions de formation initiale et continue.

Quels sont les objets, thématiques, cadres, méthodologies de recherche ? Quelles évolutions observe-t-on ? Comment l’offre de formations a-t-elle évolué ? Quels rapports entretient la recherche en éducation avec les champs de pratiques ? A quels enjeux sociaux, politiques et scientifiques doit-elle faire face ? Dans quelle mesure l’enseignement peut et doit être adapté au contexte ?

Ces questionnements et les réponses possibles pourront être précisés dans les contributions ou encore émerger au titre des perspectives à développer dans les recherches futures. Effectivement, la recherche doit profiter au système éducatif en favorisant la réussite des élèves polynésiens grâce à une meilleure formation, initiale et continue, des enseignants.

Références bibliographiques

Ailincai, R. et Delcroix, A. (2017). Recueil d’un corpus des pratiques éducatives enseignantes et parentales en Polynésie française. Présentation-bilan du projet PrEEPP. Contextes et didactiques, 10 ans déjà, numéro spécial "regards croisés", 10, 61-88.

Ailincai, R., Bernard, F.-X., Alby, S., Alì, M. et Hidair, I. (2016). Styles interactifs des parents teko, aluku, haïtiens et laotiens : une étude comparative de groupes minoritaires guyanais. Dans B. Marin et D. Berger (dir.), Recherche sur l’éducation, recherches sur la professionnalisation : consensus et dissenssus. Actes du Printemps de la recherche en ESPE 2015 (p. 248-265). Paris : R-RSPE.

Alì, M. (2016). De l’apprentissage en famille a la scolarisation républicaine. Deux cas d’étude en Guyane et en Polynésie française. Thèse de doctorat. Université de la Polynésie française.

Argaud, E. (2009). Les enjeux des représentations des langues savantes et vulgaires en France et en Europe aux XVIe et XVIIe siècles. Affirmer des prééminences et construire une hiérarchisation. Documents pour l’histoire du français langue étrangère et langue seconde (43). Repéré à : http://dhfles.revues.org/815.

Béziat, J. et Villemonteix, F. (2015). Suffit-il d’en faire ? Les TICE au quotidien : le cas de l’école primaire en France. Éducation et Formation, e-304-02, 41-52.

Bourgoing, J. (1583). De Origine vsv et ratione vvlgarivm vocvm linguae Gallicae, Italicae, et Hispanicae, libri primi siue A, Centuria vna. Paris : Steph. Preuosteau.

Delcroix, A., Forissier, T. et Anciaux, F. (2013). Vers un cadre d’analyse opérationnel des phénomènes de contextualisation didactique. Dans F. Anciaux, T. Forissier et L.-F. Prudent (dir.), Contextualisations didactiques : approches théoriques (p. 141–185). Paris : L’Harmattan.

Gabillon, Z. et Ailincai, R. (2016). The role of artefacts and gestures in CLIL lessons. TESOLANZ Journal, 24 (Special edition, CLESOL 2014), 26-37.

Lantolf, J. P. (2006). Sociocultural theory and L2: State of the art. Studies in Second Language Acquisition, 28(1), 67-109.

Launey, M. (2014). L’observation réfléchie conjointe des langues maternelles et du français. Dans I. Nocus, J. Vernaudon, et M. Paia (dir.), L’école plurilingue en outre-mer. Apprendre plusieurs langues, plusieurs langues pour apprendre (p. 353-368). Rennes : Presses universitaires de Rennes.

Lebeaume, J. (2011). L’éducation technologique au collège : un enseignement pour questionner la refondation du curriculum et les réorientations des disciplines. Éducation et Didactique, 5(2), 7-22.

Lebeaume, J. (2017). Les sciences appliquées des classes de fin d’études, en rose et bleu. Images, vignettes, illustrations... des manuels scolaires des années 1950. Revue GEF, 1, 49-62. Repéré à : https://revuegef.org/.

Les états généraux de l’Outre-mer en Polynésie française (2009). Document de synthèse - Délégation aux états généraux de Polynésie française (p. 55).

Levy, R. (1973). Tahitians. Mind and experience in the Society Islands. Chicago: Chicago University Press.

Mead, M. (1988/2001). L’un et l’autre sexe [Male and Female]. Paris : Galimard, Folio (Essais).

Nocus, I., Vernaudon, J. et Paia, M. (2014). L’école plurilingue en utre-mer : Apprendre plusieurs langues, plusieurs langues pour apprendre. Rennes : Presses universitaires de Rennes.

Odacre, E., Issaieva, E. et Delcroix, A. (2016). Context related evolution of conception of students during professional traineeship in Guadeloupe. XXe General Meeting and Biennal Conference of the Caribbean Academy of Sciences Biodiversity, Energy, Risks and Health, organisé par l’université des Antilles. Novembre 2016, Deshaies (Guadeloupe).

Paia, M. et Vernaudon, J. (2016). Le défi de l’éducation bilingue en Polynésie française. Dans C. Hélot et J. Erfurt (dir.), L’éducation bilingue en France. Politiques linguistiques, modèles et pratiques (pp 87-99). Limoges : Éditions Lambert-Lucas.

Salaün, M. (2013). Décoloniser l’école ? Hawai’i, Nouvelle-Calédonie. Expériences contemporaines. Rennes : Presses universitaires de Rennes.

Salaün, M., Paia, M. et Vernaudon, J. (2016). “Le tahitien, c’est pour dire bonjour et au revoir” : paroles d’enfants sur une langue autochtone en sursis. Enfances Familles Générations [revue en ligne], (25). Repéré à : https://efg.revues.org/1156.

Vernaudon, J. (2009). Observation réfléchie et comparée des langues océaniennes et de la langue française. Dans J. Vernaudon, et V. Fillol (dir.), Vers une école plurilingue dans les collectivités françaises d’Océanie et de Guyane (p. 191-206). Paris : L’Harmattan

Vygotsky, L. S. (1934/1985). Pensée et Langage. (F. Sève, trad.). Paris : Éditions sociales.

  • Logo Université des Antilles
  • OpenEdition Journals