Navigation – Plan du site

AccueilNuméros3Éditorial

Texte intégral

1Saluons ce troisième numéro des Cahiers créés en 1989 à l'initiative de Claude Zaidman, responsable du C.E.D.R.E.F., et de Liliane Kandel : conformément au projet initial, il est à la fois enraciné dans les activités de notre Equipe de recherche et ouvert aux échanges avec d'autres lieux de réflexion.

2Trois numéros en cinq ans, c’est peu. Voilà qui illustre bien les difficultés des publications féministes en France. Nous ne manquions pas de matière : la qualité des articles le prouve ainsi que celle des manuscrits reçus. Nous manquions du temps et des forces nécessaires pour assurer la continuité d'une revue, quand nous devions déjà lutter pour faire reconnaître l'existence de notre Équipe pluridisciplinaire. Et, si l'Université de Paris VII nous a aidées financièrement, nous nous sommes heurtées au grave problème de la diffusion qui nous condamne à un cercle très restreint.

3Au moment où se boucle ce numéro 3, la situation vient de changer. Le C.E.D.R.E.F. est maintenant une Équipe reconnue par le Ministère de l'Éducation Nationale. Et, depuis quelques jours, les Cahiers ont un Comité de rédaction et une directrice de publication, tandis que le Comité scientifique est en voie de constitution. La première tâche est de donner à notre revue sa place dans l’ensemble de l'édition universitaire. Pour cela, nous voulons assurer une périodicité régulière : deux numéros en 1993 et, à partir de 1994, trois numéros par an.

4La politique d’édition reste fidèle au premier projet : la transdisciplinarité ; l'ancrage dans des colloques dont nous sommes partie prenante ; les échanges nationaux et internationaux ; l'accueil à toute nouvelle proposition ; la responsabilité individualisée de chaque numéro. Sur les trois publications annuelles, deux seront thématiques et une sera réservée plus librement à des articles retenus et à la mise au point des nouveaux développements internationaux de la problématique féministe. Enfin, une rubrique informative rendra compte des parutions récentes ainsi que des travaux internes à notre université.

5Ce numéro 3, dirigé par Régine Dhoquois, est d’abord consacré à la partie « Sexisme et exclusions » du Colloque co‑organisé, en 1992, par le C.E.D.R.E.F., la Fondation de l’Arche de la Fraternité et la Ligue des Droits de l’Homme sur la question plus générale des « Exclusions ». Suivent une brève présentation du C.E.D.R.E.F. et deux communications faites dans le cadre de notre Séminaire de 1991-92 sur les rapports des femmes aux pouvoirs, celles de Rita Thalman et de Régine Dhoquois. Enfin, nous inaugurons notre rubrique informative avec quelques comptes-rendus que le temps nous a obligés à limiter.

6Nous souhaitons, dans le cadre modeste de ces Cahiers, contribuer à rendre visible la richesse trop souvent ignorée des recherches féministes : nous espérons que nos lectrices et lecteurs nous y aideront de leurs critiques, de leurs encouragements et de leur éventuelle participation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marcelle Marini, « Éditorial »Les cahiers du CEDREF, 3 | 1993, 5-6.

Référence électronique

Marcelle Marini, « Éditorial »Les cahiers du CEDREF [En ligne], 3 | 1993, mis en ligne le 26 juin 2018, consulté le 05 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/cedref/1443 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cedref.1443

Haut de page

Auteur

Marcelle Marini

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Paris
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search