Skip to navigation – Site map

HomeSites archéologiquesSicile2020Mégara Hyblaea 2019

2020

Mégara Hyblaea 2019

Reine-Marie Bérard, Jean-Christophe Sourisseau and Henri Tréziny

Index terms

Geographical index :

Mégara Hyblaea
Top of page

Dedication

Cette chronique est dédiée à la mémoire de l’arch. Calogero Rizzuto, directeur du Musée Paolo Orsi de Syracuse, disparu subitement le 23 mars 2020.

Author's notes

Ont participé aux campagnes 2019 : Reine-Marie Bérard, chargée de recherche, CNRS, AMU, CCJ ; Laurine Bollani, étudiante en archéologie, AMU ; Chloé Chaigneau, doctorante allocataire, Université Paris 1 ; Laurent Claquin, docteur en archéologie, AMU, CCJ ; Anita Crispino, Museo Archeologico Regionale Paolo Orsi Siracusa ; Massimo Cultraro, CNR Catania : Loïc Damelet, photographe, AMU, CCJ ; Marie-Amélie Delogu, étudiante en archéologie, AMU ; Macarena Enriquez De Salamanca, doctorante en archéologie, Université de Tours ; François Fouriaux, topographe, EFR ; Lucille Garnery, étudiante en archéologie, Université Paris 1 ; Nils Garino, étudiant en archéologie, AMU ; Vincent Lavieille, étudiant en archéologie, AMU ; Ségolène Maudet, docteure en archéologie, membre de l’EFR ; Frédéric Mège, docteur en archéologie, Freie Universität Berlin ; Priscilla Munzi, CNRS, CJB ; Clémence Pagnoux, carpologue, post-doctorante, ISEM, CNRS/Univ. Montpellier ; Marina Pierobon, dessinatrice, CNRS, CJB ; Claude Pouzadoux, CNRS, directrice du CJB ; Giuseppina Stelo, dessinatrice CNRS, CJB ; Jean-Chistophe Sourisseau, directeur du CCJ, AMU, CCJ ; Henri Tréziny, directeur de recherche émérite, CNRS, AMU, CCJ ; Alexis Varraz, doctorant allocataire, AMU, CCJ.

Full text

1Les activités de recherche de l’École française de Rome à Mégara Hyblaea se sont déroulées en 2019 comme chaque année en deux campagnes, au printemps et à l’automne, dans le cadre de conventions de collaboration scientifique avec la Surintendance de Syracuse et le Musée Régional Paolo Orsi. Cette année, la réorganisation des services archéologiques siciliens a entraîné un changement de tutelle du site de Mégara Hyblaea, désormais rattaché au Parco Archeologico di Leontinoi. De nouvelles conventions sont ainsi en cours d’établissement avec le Parc, ainsi qu’avec le Museo Paolo Orsi (qui conserve une grande partie du mobilier des fouilles anciennes). C’est toujours un plaisir de remercier nos hôtes siciliens, le Directeur du Parco Archeologico di Leontinoi, Dott. Lorenzo Guzzardi, le Directeur du Musée Paolo Orsi de Syracuse, Dott. Calogero Rizzuto et la Surintendante de Syracuse, l’Arch. Donatella Aprile, pour leur soutien sans faille.

2L’équipe, rassemblait cette année des collaborateurs de l’EFR, du Centre Jean Bérard et du Centre Camille Jullian, mais aussi de la Freie Universität Berlin, du CNR de Catane et du Musée Paolo Orsi de Syracuse. Ces campagnes ont permis de poursuivre les recherches, organisées autour de trois grands axes : les études de matériel, les études topographiques et les opérations de terrain dans la zone du sanctuaire du Nord-Ouest.

Études de matériel et topographie

3Les études de matériel ont porté principalement sur les fouilles anciennes afin d’exploiter au mieux les données déjà disponibles et de les rendre accessibles à l’ensemble de la communauté scientifique. Elles ont concerné la céramique archaïque (J.-Chr. Sourisseau, L. de Barbarin), hellénistique (Cl. Pouzadoux, M. Enriquez de Salamanca, P. Munzi) et romaine (L. Cavassa), ainsi que les terres cuites architecturales (A. Varraz), l’architecture archaïque et hellénistique (H. Tréziny, Fr. Mège), les sols en bétons de tuileau (Fr. Mège) et les nécropoles archaïques (H. Duday, R.-M. Bérard). On trouvera infra la liste des publications parues et à paraître, ainsi que le dernier état des travaux universitaires. Par ailleurs deux projets d’exposition nous ont été proposés pour 2020 par nos partenaires italiens : la première, au Musée de Leontinoi, devrait porter sur l’histoire des fouilles à Mégara Hyblaea et présenter l’histoire du site sur le temps long ; la seconde, au Musée de Syracuse, devrait porter plus particulièrement sur le mobilier provenant des fouilles anciennes de la nécropole Ouest. Tout en renforçant les collaborations déjà en cours, ces deux expositions seront l’occasion de valoriser à la fois les fouilles anciennes et les travaux en cours à Mégara Hyblaea.

4Les études topographiques ont également continué en 2019. Le Système d’Information Géographique, mis au point en 2018 par François Fouriaux, avec le concours de Frédéric Mège et Ségolène Maudet, est désormais fonctionnel et alimenté régulièrement par les données des fouilles en cours. L’établissement d’un lien entre la base de données SYSLAT, utilisée depuis 2017 pour l’enregistrement des données de fouilles de Mégara, et ce SIG, effectué par F. Fouriaux en 2019, constitue un enrichissement significatif de cet outil d’analyse. L’insertion des importantes données topographiques déjà collectées et produites par Henri Tréziny depuis de nombreuses années est en cours, afin de constituer un SIG aussi complet que performant pour les études à venir.

La fouille

  • 1 Voir Gras – Tréziny – Broise 2004, chapitre 5 pour le bilan des fouilles anciennes dans cette zone.

5Au printemps 2019 a eu lieu la troisième campagne de fouille du programme EFR MEGA (2017-2021) dans la zone du sanctuaire du Nord-Ouest (fig. 1). L’objectif était d’analyser la genèse et l’organisation de ce quartier implanté sur le plateau Ouest, caractérisé par un réseau de rues parallèles entre elles mais d’une orientation différente de celles du quartier de l’agora, et par l’existence d’un sanctuaire partiellement connu par des fouilles anciennes1.

Fig. 1 – Le sondage A de la fouille 2019 vu du Nord.

Fig. 1 – Le sondage A de la fouille 2019 vu du Nord.

Photo : L. Damelet, CCJ.

6Les deux premières campagnes avait permis de mettre au jour deux rues E10 et E11, et de délimiter plusieurs lots d’habitation, dont le lot 113W4, à l’est de la rue E11, et le lot 114E4, à l’ouest de celle-ci. En 2018, la fouille s’était concentrée sur les pièces d’habitat de la maison 113W4, explorées jusqu’à la roche. La campagne 2019 a permis d’achever la fouille de ce lot en se concentrant sur la zone de la cour. On a ainsi pu identifier le puits de la maison, ainsi que différents aménagements (muret probablement lié à un auvent de protection pour le puits, petite pièce dédiée à la cuisson et la cuisine, etc.) qui caractérisent deux grandes phases successives d’occupation de la cour et de restructuration de la maison : l’étude céramique a permis de dater la première occupation du premier au troisième quart du VIIe siècle, la seconde de la fin du VIIe et du VIe siècle av. J.-C.

7La campagne 2019 a également été l’occasion d’entreprendre la fouille de la maison 114E4, à l’ouest de la rue E11, qui avait attiré l’attention des fouilleurs en 2018 en raison de la présence de deux murs à orthostates, caractéristiques des premières phases d’occupation de Mégara Hyblaea, vers 700 av. J.-C. (fig. 2). La fouille de la pièce d’habitation Est a révélé des niveaux de sol du VIe siècle particulièrement bien conservés, qui ont livré un important mobilier métallique (fragments de bracelet, de fibules, pointe de flèche et une anse de chaudron de type oriental qui pourrait dater du VIIe siècle : fig. 3). La pièce a également livré de nombreux pesons de tisserands et plusieurs « bobines » de terre cuite, concentrés dans la moitié sud de la pièce, du côté de l’ouverture de la pièce vers la cour (fig. 4-5). Ces éléments pourraient témoigner de la présence d’un métier à tisser en place dans le dernier état d’occupation de la pièce.

Fig. 2 – La pièce Est du lot 114E4 vue du Nord.

Fig. 2 – La pièce Est du lot 114E4 vue du Nord.

Photo : J.-C. Sourisseau, CCJ.

Fig. 3 – Lot 114E4. Anse de chaudron en bronze, VIIe s. av. J.-C.

Fig. 3 – Lot 114E4. Anse de chaudron en bronze, VIIe s. av. J.-C.

Photo : L. Damelet, CCJ.

Fig. 4 – Localisation des pesons et bobines dans la pièce Est du lot 114E4.

Fig. 4 – Localisation des pesons et bobines dans la pièce Est du lot 114E4.

Photogrammétrie : Fr. Fouriaux, EFR.

Fig. 5 – Quelques pesons et bobines découverts dans la pièce Est du lot 114E4.

Fig. 5 – Quelques pesons et bobines découverts dans la pièce Est du lot 114E4.

Photo : L. Damelet, CCJ.

8On a enfin effectué un sondage dans la rue E11, située entre ces deux lots d’habitation, afin d’en observer la stratigraphie dans son intégralité et de parvenir aux niveaux relatifs au fossé néolithique sous-jacent, repéré en 2018. Plusieurs niveaux de routes superposés ont pu être identifiés, caractérisés par des recharges partielles successives et des aménagements qui pourraient correspondre à des trottoirs, le long des murs des maisons. Le niveau de la rue le plus ancien reposait sur une couche noire marquant l’interface avec les niveaux néolithiques, dont l’exploration a commencé en 2019 par l’équipe de nos collègues préhistoriens menés par M. Cultraro et A. Crispino. Ces niveaux ont déjà livré un important mobilier lithique, ainsi que plusieurs fragments de céramique de la culture de Stentinello.

9L’ouverture d’un nouveau sondage en 2019 (sondage B) a également permis de montrer l’existence d’une rue E12 à l’ouest de la rue E11, à l’intérieur de la zone que l’on pensait jusqu’ici réservée au temenos du sanctuaire (fig. 6). Seuls les niveaux superficiels de ce sondage ont été explorés en 2019, mais la découverte d’un mur en grand appareil, de facture particulièrement soignée, pourrait être mise en relation avec une redéfinition de l’espace du temenos au VIe siècle, étendu au point d’englober une zone d’abord dédiée à l’habitat.

Fig. 6 – Sondage B, vue zénithale. On identifie le tracé de la rue E12 et le mur en grand appareil.

Fig. 6 – Sondage B, vue zénithale. On identifie le tracé de la rue E12 et le mur en grand appareil.

Photo : L. Damelet, CCJ.

10La campagne 2019 a donc permis d’achever pour la première fois la fouille d’une maison archaïque mégarienne dans son intégralité, ainsi que d’établir la chronologie de la mise en place de ce quartier de la ville archaïque : il est désormais possible d’affirmer que cette zone d’habitat a été délimitée et occupée dès le VIIe s. av. J.-C., de manière contemporaine au quartier de l’agora. Cette campagne a également permis de montrer que la zone réservée au temenos du sanctuaire du Nord-Ouest était, au moins dans une première phase d’urbanisme, beaucoup plus limitée que ce que l’on pensait jusqu’à présent.

11La campagne 2020 aura donc pour objectif d’achever la fouille de la maison ancienne 114E4, particulièrement bien conservée, mais surtout de mieux comprendre l’articulation du sanctuaire avec l’espace d’habitat – l’évolution de cette articulation au fil du temps ayant nécessairement impliqué d’importants remaniements de l’espace urbain qu’il conviendra d’appréhender.

Top of page

Bibliography

Gras – Tréziny – Broise 2004 = M. Gras, H. Tréziny, H. Broise, Mégara Hyblaea. 5, La ville archaïque : l’espace urbain d’une cite grecque de Sicile orientale, Rome, 2004 (Collection de l’École française de Rome, 1/5).

Publications en rapport avec le programme MEGA pour l’année 2019

L. de Barbarin, Crete and Sicily: Late Geometric and Orientalizing pottery from Megara Hyblaea, dans N. Stampolidis, M. Giannopoulou (dir.), Η Ελεύθερνα, η Κρήτη και ο Έξω Κόσμος, Eleutherna, Crete and the Outside World, à paraître.

R.-M. Bérard, Funerary practices and the formation of the polis at Megara Hyblaea (8th-6th centuries BC, dans I. Lemos, A. Tsingarida (dir.), Beyond the Polis: Ritual practices and the construction of social identity in Early Greece (12th-6th centuries B.C.), Bruxelles, 2019, p. 205-216.

R.-M. Bérard, Constituer et reconstituer la tombe : les sépultures plurielles de Mégara Hyblaea, dans S. Huber, M.-D. Nenna, W. Van Andringa (dir.), Constituer la tombe, honorer les défunts dans la Méditerranée hellénistique et romaine, Alexandrie, 2019, p. 281-298.

H. Duday, R.-M. Bérard, La pathologie des sujets immatures dans la nécropole méridionale de Mégara Hyblaea (Sicile), dans C. Lambrugo (dir.), Mors immatura. Lo stato di salute dell’infanzia nel mondo antico, Sesto Fiorentino, 2019, p. 77-83.

M. Gras, H. Tréziny, La kolymbethra di Megara Hyblaea, dans E. Bianchi, M. D’Acunto (dir.), Opere di regimentazione delle acque in età arcaica, Rome, 2019.

M. Gras, François Villard à Mégara Hyblaea : un projet novateur, dans Fr. Gaultier, P. Rouillard, A. Rouveret (dir.), Céramique et peinture grecques dans la Méditerranée antique, du terrain au Musée. Hommage à François Villard, Paris, 2019, p. 35-46.

Fr. Mège, L’habitat de Mégara Hyblaea à l’époque hellénistique tardive. Évolutions et nouveautés, dans M. Trümper, G. Adornato, T. Lappi (dir.), Cityscapes of Hellenistic Sicily. Proceedings of the conference Berlin 15-18 June 2017, Rome, 2019, p. 81-98.

Fr. Mège, Cement Floors of Megara Hyblaea. A Sicilian Perspective, dans: I. Fumadó Ortega, S. Bouffier (dir.). Mortiers et hydraulique en Méditerranée antique, Aix-en-Provence, 2019, p. 75‑86. 

J.-Chr. Sourisseau, François Villard : céramique et colonisation, dans Fr. Gaultier, P. Rouillard, A. Rouveret (dir.), Céramique et peinture grecques dans la Méditerranée antique, du terrain au Musée. Hommage à François Villard, Paris, 2019, p. 78-83.

H. Tréziny, De la ville archaïque à la cité hiéronienne : genèse d’une ville hellénistique, dans M. Trümper, G. Adornato, T. Lappi (dir.), Cityscapes of Hellenistic Sicily. Proceedings of the conference Berlin 15-18 June 2017, Rome, 2019, p. 73-80.

H. Tréziny, Vignobles et cadastres à Mégara Hyblaea. Questions nouvelles, dans Mélanges en l’honneur de G. Voza, 2019, p. 113-116.

A. Varraz, Moule et Module. Approche technique et technologique des terres cuites architecturales archaïques de Mégara Hyblaea, dans P. Lulof, I. Manzini, C. Rescigno (dir.), Deliciae Fictiles V. Networks and Workshops. Architectural terracottas and decorative roof systems in Italy and beyond, proceedings of the international conference held in Napoli (Museo archeologico nazionale di Napoli, March 16-18, 2018), Oxford, 2019, p. 119-130.

Top of page

Notes

1 Voir Gras – Tréziny – Broise 2004, chapitre 5 pour le bilan des fouilles anciennes dans cette zone.

Top of page

List of illustrations

Title Fig. 1 – Le sondage A de la fouille 2019 vu du Nord.
Credits Photo : L. Damelet, CCJ.
URL http://journals.openedition.org/cefr/docannexe/image/4311/img-1.jpg
File image/jpeg, 148k
Title Fig. 2 – La pièce Est du lot 114E4 vue du Nord.
Credits Photo : J.-C. Sourisseau, CCJ.
URL http://journals.openedition.org/cefr/docannexe/image/4311/img-2.jpg
File image/jpeg, 132k
Title Fig. 3 – Lot 114E4. Anse de chaudron en bronze, VIIe s. av. J.-C.
Credits Photo : L. Damelet, CCJ.
URL http://journals.openedition.org/cefr/docannexe/image/4311/img-3.jpg
File image/jpeg, 64k
Title Fig. 4 – Localisation des pesons et bobines dans la pièce Est du lot 114E4.
Credits Photogrammétrie : Fr. Fouriaux, EFR.
URL http://journals.openedition.org/cefr/docannexe/image/4311/img-4.jpg
File image/jpeg, 56k
Title Fig. 5 – Quelques pesons et bobines découverts dans la pièce Est du lot 114E4.
Credits Photo : L. Damelet, CCJ.
URL http://journals.openedition.org/cefr/docannexe/image/4311/img-5.jpg
File image/jpeg, 68k
Title Fig. 6 – Sondage B, vue zénithale. On identifie le tracé de la rue E12 et le mur en grand appareil.
Credits Photo : L. Damelet, CCJ.
URL http://journals.openedition.org/cefr/docannexe/image/4311/img-6.jpg
File image/jpeg, 183k
Top of page

References

Electronic reference

Reine-Marie Bérard, Jean-Christophe Sourisseau and Henri Tréziny, « Mégara Hyblaea 2019 », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [Online], Sicile, Online since 29 April 2020, connection on 21 September 2020. URL : http://journals.openedition.org/cefr/4311

Top of page

About the authors

Reine-Marie Bérard

Aix Marseille Université – Centre Camille Jullian, CNRS — rmberard@hotmail.fr

By this author

  • Mégara Hyblaea [Full text]
    Campagnes d’études et de fouilles 2018
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile

Jean-Christophe Sourisseau

Aix Marseille Université – Centre Camille Jullian, CNRS — jean-christophe.sourisseau@univ-amu.fr

By this author

  • Mégara Hyblaea [Full text]
    Campagnes d’études et de fouilles 2018
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Campagnes d’études et de fouilles 2016-2017
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile

Henri Tréziny

Aix Marseille Université – Centre Camille Jullian, CNRS — henri.treziny@orange.fr

By this author

  • Campagnes d’études et de fouilles 2016-2017
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Campagne d’études 2015
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Campagne d’études 2014
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Campagnes de fouilles 2013
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Campagnes de fouilles 2012
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Campagnes de fouilles 2011
    Published in Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
Top of page

Copyright

© École française de Rome

Top of page
  • Logo École française de Rome
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search