Navigation – Plan du site

AccueilNuméros80DossierReprésenter le travail en bande d...

Dossier

Représenter le travail en bande dessinée

De la sociologie en image à la création graphique
Darstellung der Arbeit in Comics: von der Soziologie in Bildern zur Hinterfragung durch Bilder
Representing Work in Comics: from Sociology in Images to Questioning through Images
Catherine Teissier
p. 91-106

Résumés

Raconter le travail semble redevenir d’actualité, après une éclipse d’une vingtaine d’années. Par ailleurs, la bande dessinée dépasse aujourd’hui largement le champ du récit de fiction, et s’empare de sujets historiques, biographiques ou sociétaux. Après avoir présenté le contexte très vivant dans lequel se développe actuellement la BD de non-fiction, notamment en France, l’article étudie la représentation du travail à travers les enquêtes sociologiques adaptées en bande dessinée de la série Sociorama (2016‑2017) et en montre les atouts et les limites. En contrepoint est proposée une analyse de la manière dont l’autrice allemande Birgit Weyhe élabore une réflexion sur le travail en général, et sur le statut du travail artistique en particulier, dans la bande dessinée Arbeit – ein eigenes Arbeitszimmer (2015).

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2022.

Plan

Représenter le travail dans la bande dessinée de non-fiction
La bande dessinée du réel : un contexte porteur
Sociorama, la sociologie en bande dessinée
Quelle représentation du travail ? Analyse de quelques exemples
Représenter autrement le travail en bande dessinée : Arbeit – Ein eigenes Arbeitszimmer de Birgit Weyhe
Conclusion

Aperçu du texte

Arbeit existiert, wie der Mensch, in beeindruckend vielen Varianten.
Anne Vagt

Ce que l’on nomme travail nous est intelligible, qu’il s’agisse du nôtre, et plus souvent de celui des autres, essentiellement sous une forme médiatisée, notamment par le récit. Après avoir connu une certaine éclipse dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, raconter le travail semble récemment redevenir d’actualité pour certains éditeurs et auteurs – et rencontrer l’intérêt du public. Par ailleurs, cette manière de raconter et de représenter articulant texte et dessin que l’on appelle « bande dessinée » a pris, ces dernières années, une place de plus en plus importante dans la production éditoriale, que ce soit dans un format papier ou dans un format numérique. Ses lectrices et lecteurs n’ont pas attendu les années 1970, et la progressive reconnaissance de la bande dessinée comme « neuvième art », pour en être persuadé.e.s : il semble n’exister aucune limite au choix des thèmes et des sujets trait...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Teissier, « Représenter le travail en bande dessinée »Cahiers d’Études Germaniques, 80 | 2021, 91-106.

Référence électronique

Catherine Teissier, « Représenter le travail en bande dessinée »Cahiers d’Études Germaniques [En ligne], 80 | 2021, mis en ligne le 27 novembre 2022, consulté le 20 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/ceg/14233 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ceg.14233

Haut de page

Auteur

Catherine Teissier

Aix Marseille Université, ÉCHANGES (EA 4236), Aix-en-Provence, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Provence
  • Logo Université Lumière Lyon 2
  • Logo Université Paul-Valéry
  • Logo Université Toulouse Jean Jaurès
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search