Navigation – Plan du site
Textualisation : de l'absence des concepts à leur emploi "dramatisé"

Identität in der Krise

Indexikalische Prozesse der medialen
(De-)
Konstruktion von Identitäten
Crise identitaire – Procédés indexicaux de (dé-)construction médiatique des identités
Identity in Crisis – Indexical Processes of Medial (De)construction of Identities
Katharina Mucha
p. 157-172

Résumés

L’article analyse des procédés indexicaux de (dé-)construction de l’identité dans une approche cognitiviste et constructiviste. L’accent est mis sur la (dé-)construction d’une chancelière, des « Allemands » et d’un « nous », qui est opérée dans différents médias en ligne pendant la période allant de juillet à septembre 2015, dans le cadre de ce que l’on a appelé la « crise des réfugiés ». Le présent article montre comment la construction médiatique de l’identité à l’aide de procédés indexicaux comme la catégorisation et la « labélisation » explicites, les implicatures et présupposés implicites, et l’intégration de structures langagières dans des systèmes de pensée empreints d’idéologie, consolident les représentations traditionnelles de l’identité comme une réalité stable – en s’appuyant sur des narrations traditionnelles –, ce qui conduit à conserver les anciens schémas de pensée. On peut observer par ailleurs que les procédés indexicaux médiatiques de déconstruction de l’identité mènent à une représentation de l’identité comme réalité flexible et en devenir, en interaction avec des contextes changeants.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2019.

Plan

Feuilletonartige Einleitung
Zum theoretischen Unterbau
Analyse medialer Online-Texte
Das Konzept der Passivität
Das Konzept der Aktivität
Das Konzept der Verantwortlichkeit
Fazit

Aperçu du texte

Feuilletonartige Einleitung

Die Begriffe Identität und Krise finden sich gepaart im Kompositum Identitätskrise. Löst man sie und betrachtet sie unabhängig voneinander, ergeben sich in Abhängigkeit von angesetzten Deutungen unterschiedliche Verhältnisse zwischen den beiden Begriffen. Gehen wir von Identität als etwas Fixem, etwas Kernhaftem, etwas ontologisch Gesetztem aus, so stellt sie in diesem Rahmen (Frame) ein Antonym zur Krise dar, sofern diese als Veränderung, Ungleichgewicht, Wendepunkt definiert wird. Begreifen wir Identität dagegen als etwas Flexibles, stetig im Wandel Seiendes, nicht ontologisch Gesetztes, so steht sie in diesem Rahmen (Frame) in einem synonymen Verhältnis zur Krise, wenn wir für diese den angesetzten Frame der Veränderung, des Ungleichgewichts, des Wendepunkts beibehalten. In dieser zweiten, synonymen Betrachtungsweise haftet der Identitätskrise entsprechend etwas Tautologisches an. In dieser Denkweise können wir die Identitätskrise als eine tautologische...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Katharina Mucha, « Identität in der Krise », Cahiers d’Études Germaniques, 73 | 2017, 157-172.

Référence électronique

Katharina Mucha, « Identität in der Krise », Cahiers d’Études Germaniques [En ligne], 73 | 2017, mis en ligne le 26 avril 2019, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ceg/2398 ; DOI : 10.4000/ceg.2398

Haut de page

Auteur

Katharina Mucha

Universität Paderborn / University of Texas at Austin

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Provence
  • Logo Université Lumière Lyon 2
  • Logo Université Paul-Valéry
  • Logo Université Toulouse Jean Jaurès
  • OpenEdition Journals