Navigation – Plan du site
Crises et catastrophes dans l'argumentation

Construction argumentative d’une crise de l’orthographe en France et en Allemagne

Wie mit Argumenten in Frankreich und Deutschland eine Rechtschreibkrise aufgebaut wird
How to Build Up a Spelling Crisis through Arguments in France and Germany
Odile Schneider-Mizony
p. 207-220

Résumés

Les discours sur l’orthographe sont traversés en France et en Allemagne du terme de « crise » impliquant que la situation serait si alarmante qu’il faudrait agir pour éviter une catastrophe orthographique individuelle comme sociétale. Mais avant d’engager à l’action, il faut affirmer, construire pour vrai que les groupes sociaux dont on parle ont effectivement une très mauvaise orthographe.
La contribution étudie les constructions véridictionnelles et métacommunicatives (arguments de vérité, d’autorité, factuels) qui réalisent cette construction linguistico-sociale de crise de l’orthographe, faits de discours qui empêchent la réflexion aussi bien sur la réalité de la crise que sur des alternatives aux options étroites laissées par le discours de crise, qualifiées de « seules chances ».

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2019.

Plan

Contexte d’une crise de l’orthographe
Crédibiliser la crise
En l’assertant
En lui donnant une valeur de vérité
En la mettant en scène par le réel
Attester la crise
L’attestation personnelle
L’attestation universelle
La prise à témoin
Conclusion

Aperçu du texte

Les discours de nos sociétés grammatisées sont traversés de constatations alarmistes sur l’infructueuse socialisation orthographique des jeunes générations, à telle enseigne que la notion de crise y resurgit régulièrement. L’utilisation de ce terme « crise » implique que la situation aurait atteint un point tel qu’il faudrait agir pour éviter une catastrophe orthographique individuelle comme sociétale. Dans la mesure où le mot de crise donne « un éclairage alarmant sur un centre névralgique dont il est urgent de se préoccuper » (Courbon 2010 : 49), la réaction attendue est de vouloir sortir de la crise, et il faudra donc intervenir sur l’orthographe de la langue nationale pour revenir à l’état antérieur idéalisé (situation allemande), ou renouveler les méthodologies de l’alphabétisation et faire réaliser à l’école un saut qualitatif, ce qui est l’orientation française. Construire par le discours une situation de crise permet d’appeler à une action, à une réforme, dans une urgence, c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Odile Schneider-Mizony, « Construction argumentative d’une crise de l’orthographe en France et en Allemagne », Cahiers d’Études Germaniques, 73 | 2017, 207-220.

Référence électronique

Odile Schneider-Mizony, « Construction argumentative d’une crise de l’orthographe en France et en Allemagne », Cahiers d’Études Germaniques [En ligne], 73 | 2017, mis en ligne le 26 avril 2019, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/ceg/2435 ; DOI : 10.4000/ceg.2435

Haut de page

Auteur

Odile Schneider-Mizony

Université de Strasbourg

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Provence
  • Logo Université Lumière Lyon 2
  • Logo Université Paul-Valéry
  • Logo Université Toulouse Jean Jaurès
  • OpenEdition Journals