Navigation – Plan du site
Deuxième partie

Un épistolier alsacien dans la Grande Guerre

Briefe eines elsässischen Artilleristen im Ersten Weltkrieg
Letters of an Alsatian artillerist in the First World War
Françoise Knopper
p. 159-169

Résumés

Le genre de la correspondance de guerre est étudié ici à partir des lettres manuscrites d’un artilleur alsacien germanophone, originaire des environs de Saverne, qui a adressé entre 1916 et 1919 une centaine de lettres à sa « marraine de guerre » M.-L. Puech. Ces lettres illustrent la complémentarité de la notion de « culture de guerre », si on entend par là un consentement individuel à la violence puisque cet Alsacien a choisi de s’engager dans l’armée française et qu’il soutient une guerre qu’il estime défensive et donc juste, et néanmoins aussi d’une culture qui maintient des usages pratiqués en temps de paix, tels que l’affection filiale et le sens de l’amitié. Cet écrivant non professionnel a un style maladroit mais, même s’il ne passe pas par des raisonnements abstraits, il démontre au fil des mois quelles sont ses valeurs et quel sens il donne au combat. C’est essentiellement son attachement à ses deux patries, à la France et à l’Alsace, qui explique son endurance.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2018.

Plan

Respect d’usages épistolaires
Statut d’un écrivain non professionnel
Militantisme patriotique

Aperçu du texte

La correspondance de guerre (Feldpost) est un terme générique qui, comme l’article de Rémy Cazals l’expose dans le présent volume, englobe des aspects matériels (gratuité postale, censure, gestion des transports) et des enjeux sociaux, moraux, affectifs. L’intérêt des chercheurs pour un tel corpus n’est pas récent mais les orientations historiographiques qui ont été privilégiées ont évolué. Parallèlement à l’élan que prirent l’histoire des mentalités, l’étude des pratiques quotidiennes et l’histoire des petites gens à la fin des années 1970, l’intérêt se porta sur des carnets de guerre et des journaux intimes de soldats. Un autre tournant a correspondu au visual turn de l’historiographie, lequel a suscité davantage d’intérêt pour les cartes postales imprimées durant la Première Guerre. Puis, depuis les années 2000, avec la prise en compte systématique des ego-documents, ce sont les lettres des particuliers qui ont été collectées par les archives et les musées, celles de gradés comme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Knopper, « Un épistolier alsacien dans la Grande Guerre », Cahiers d’Études Germaniques, 71 | 2016, 159-169.

Référence électronique

Françoise Knopper, « Un épistolier alsacien dans la Grande Guerre », Cahiers d’Études Germaniques [En ligne], 71 | 2016, mis en ligne le 18 mai 2018, consulté le 22 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/ceg/688 ; DOI : 10.4000/ceg.688

Haut de page

Auteur

Françoise Knopper

Université Toulouse Jean-Jaurès, CREG

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Provence
  • Logo Université Lumière Lyon 2
  • Logo Université Paul-Valéry
  • Logo Université Toulouse Jean Jaurès
  • OpenEdition Journals