Navigation – Plan du site

AccueilNuméros34Avant-propos

Texte intégral

1Ce numéro 34 des Cahiers d’études italiennes interroge l’évolution des conceptions des deux pays en matière de gouvernance et d’identités territoriales.

2Alors que la France vient de célébrer dans la plus grande indifférence (en partie à cause de la pandémie qui interdit la plupart des rassemblements, y compris scientifiques) le quarantième anniversaire du vote des lois de décentralisation au Parlement, la référence au mot territoire est devenue incontournable lorsqu’il s’agit d’évoquer l’action publique ainsi que les enjeux liés à la gouvernance. Comme l’a souligné le politiste Alain Faure, il existe bien une « petite musique territoriale » empreinte d’apolitisme et de pragmatisme qui cache pourtant des choix idéologiques conséquents. Une lecture historique permet à cet égard de mieux comprendre la manière dont le pouvoir s’est en quelque sorte « emparé » de la question territoriale, mais également comment le territoire a contraint le dit pouvoir à repenser son rôle et ses modes d’action au fil des siècles.

3L’approche générale du numéro est de réfléchir à la manière dont la France et l’Italie ont chacune appréhendé la question territoriale au cours en particulier de la période contemporaine (Patrizia Magarò, Thibault Tellier). D’une part sous l’angle du débat historique entre unité et autonomisme (Maura Fortunati) et sur le rapport entre administration et frontières (Michele Rosboch). D’autre part, en réfléchissant aux enjeux artistiques que les questions d’identité territoriale donnent à penser chez certains auteurs (Migliorini, Gastaldo, Capobianco ; Paola Salerni). La manière dont les communautés d’habitants elles‑mêmes composent et recomposent les identités territoriales en marge de l’action publique et des récits littéraires et artistiques doit également être évoquée (Aline Dumain).

4Depuis l’époque libérale, un héritage historique commun a pesé sur le débat français et italien concernant le rapport entre territoire et pouvoir. Cet héritage a affecté le contenu et l’efficacité des réformes en matière de décentralisation, a marqué l’équilibre entre les principes d’unité et d’autonomie et a entraîné souvent des tensions entre dynamiques centralisatrices et centrifuges.

5Il s’agit de l’héritage de l’époque napoléonienne et de son modèle d’organisation administrative, dont les caractéristiques fondamentales restent évidentes, après plus de deux siècles, dans tous les pays qui l’avaient adopté (et qui justifie l’utilisation de l’image de la peinture iconographique de Jacques-Louis David pour la couverture de ce numéro monographique). Ce modèle de configuration des relations centre-périphérie s’est avéré en effet être l’une des inventions institutionnelles les plus solides, durables et efficaces de l’histoire européenne. L’architecture classique napoléonienne a été en quelque sorte remise en cause avec la création des régions et l’affirmation progressive d’un principe de différenciation des collectivités locales, avec le début d’une nouvelle phase de remise en cause du système des autonomies territoriales, qui reste encore ouverte à ce jour.

 

Nous tenons vivement à remercier Enzo Neppi pour avoir accepté et soutenu ce dossier, pour avoir relu scrupuleusement l’ensemble des contributions présentes dans ce volume ainsi que pour son précieux apport scientifique à une approche interdisciplinaire au sujet traité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrizia Magarò et Thibault Tellier, « Avant-propos »Cahiers d’études italiennes [En ligne], 34 | 2022, mis en ligne le 03 mars 2022, consulté le 13 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/cei/10698 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cei.10698

Haut de page

Auteurs

Patrizia Magarò

Université de Gênes
patrizia.magaro@unige.it

Articles du même auteur

Thibault Tellier

Sciences Po Rennes
thibault.tellier@sciencespo-rennes.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search