Navigation – Plan du site

AccueilNuméros45-1ArticlesLes conflits de voisinage à la ca...

Articles

Les conflits de voisinage à la campagne (1800-1914). Propositions pour une " histoire au ras du sol "

Arnauld Cappeau

Résumés

Les conflits de voisinage ont contribué à rythmer les relations humaines dans les campagnes en créant ou en alimentant les tensions et les inimitiés. Or, l'histoire des conflits de voisinage, située à la croisée des disciplines historique, sociologique et ethnologique, reste en grande partie à écrire. Étudiés à une échelle fine et donc nominative, les conflits offrent au chercheur une entrée dans l'histoire des mentalités et de leur évolution. L'étude des conflits de voisinage permet aussi de définir un " espace conflictuel " composé de tous ceux qui sont entrés en conflit et de tous les lieux qui ont été soumis à des litiges. Une carte, parcellaire et humaine, de l'" espace conflictuel " au village devrait pouvoir être réalisée afin de visualiser les tensions de voisinage et les points de rupture du parcellaire. Elle devrait en outre, permettre de mieux appréhender la représentation à laquelle donnaient lieu les conflits, qui étaient souvent vécus comme un mode d'être en société, un moyen de s'affirmer sur la scène villageoise.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Conflits, Histoire rurale

Chronologique :

XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Arnauld Cappeau, « Les conflits de voisinage à la campagne (1800-1914). Propositions pour une " histoire au ras du sol " »Cahiers d'histoire [En ligne], 45-1 | 2000, mis en ligne le , consulté le 17 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/ch/66 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ch.66

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search