Navigation – Plan du site

AccueilTous les volumes25

25 | 2022
Penser les recompositions du gouvernement de la prison : circulations, rationalités, dispositifs et expériences

Thinking About the Reconfigurations of the Prison Government: Circulations, Rationalities, Dispositifs and Experiences
Sous la direction de Corentin Durand, Valérie Icard et Manon Veaudor

 

La dépendance au changement de la prison a souvent été analysée comme le signe de son immuabilité, disqualifiant a priori la capacité transformatrice des réformes qui la visent. Pourtant, le changement résiste. Il s’impose à l’analyse. L’objectif de ce numéro est alors de renouveler les questionnements sur les recompositions du gouvernement de la prison, en proposant d’une part un retour critique sur les outils théoriques et méthodologiques dont nous disposons pour réévaluer certaines évolutions déjà connues, et en documentant d’autre part des changements plus récents et peu étudiés. Pour cela, la notion de gouvernement sera appréhendée dans une double dimension : gouvernement de l’institution et gouvernement des populations. Une attention particulière sera portée pour cela aux circulations qui façonnent les transformations contemporaines de la prison : circulations transnationales, circulations inter-institutionnelles, circulations entre secteurs d’activité. Il s’agit de décloisonner l’étude de la prison en l’inscrivant dans des évolutions sociales plus larges et en retraçant la diffusion et l’intégration de normes, de modèles d’action, d’instruments et d’expériences à l’institution pénitentiaire. Laissant ouverte la question de la malléabilité historique de l’institution, les contributions regroupées dans ce numéro visent à rendre compte de la richesse des recherches récentes sur ces questions, afin de saisir l’épaisseur des mutations des modalités de gouvernement, des formes de pouvoir et de gestion des populations en prison.

  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search