Navigation – Plan du site

AccueilNuméros25In Memoriam Xavier de Montclos (1...

Texte intégral

1Xavier de Montclos est décédé le 21 septembre 2018. Il était né en 1924, avant-dernier d’une nombreuse fratrie dans une famille originaire du Dauphiné, les Pérouse de Montclos : une de ces lignées d’ancienne bourgeoisie ou de bourgeoisie d’Ancien Régime auxquelles il a consacré son dernier ouvrage (L’ancienne bourgeoisie en France, Paris, A. et J. Picard, 2013). Après des études à l’École des sciences politiques de Paris, dont il sortit diplômé, et une licence de droit, il suivit en 1947 ses frères aînés dans la Société des missionnaires d’Afrique ou Pères blancs chez lesquels il fut ordonné prêtre en 1954. C’est dans les archives romaines de cette congrégation qu’il puisa l’essentiel du matériau de ses thèses pour le doctorat ès lettres, soutenues à la Sorbonne en janvier 1966 : Lavigerie, le Saint-Siège et l’Église de l’avènement de Pie IX à l’avènement de Léon XIII, 1846-1878 (thèse principale) et Le toast d’Alger. Documents, 1890-1891 (thèse secondaire), publiées toutes deux à Paris, chez E. de Boccard, en 1965-1966. Après avoir quitté sa congrégation en 1970, il fut élu professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Lyon en 1971. Au moment de la partition de celle-ci, il choisit de rester à Lyon 2 et d’y animer les travaux d’histoire religieuse à la suite d’André Latreille. Il fut notamment l’une des chevilles ouvrières des colloques Églises et chrétiens dans la IIe guerre mondiale : le premier sur la région Rhône-Alpes en 1976 (Presses universitaires de Lyon, 1978) et le second sur l’ensemble de la France en 1978 (Presses universitaires de Lyon, 1982). Dans le prolongement de ces recherches collectives, il publia en 1983 un remarquable ouvrage sur le sujet, le premier en français à rapprocher la persécution nazie de la persécution communiste (Les chrétiens face au nazisme et au stalinisme. L’épreuve totalitaire 1939-1945, Paris, Plon, 1983). Xavier de Montclos confirma ses qualités de synthèse dans un « Que sais-je ? » plusieurs fois réédité sur l’Histoire religieuse de la France (numéro 2128, 1988 pour la première édition). Mais l’essentiel de son travail fut consacré ensuite à la préparation du volume Lyon. Le Lyonnais-Le Beaujolais du Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine, l’un des plus aboutis de la série, qui bénéficia de sa précision d’éditeur scientifique (volume 6, Paris, Beauchesne, 1994). Avant sa retraite, prise en 1993, il ne put qu’esquisser le nouveau champ de recherche qu’il avait lancé, sur le catholicisme bourgeois, dont le volume sur l’ancienne bourgeoisie est le témoin. En 1998 parut un petit volume intitulé Réformer l’Église. Histoire du réformisme catholique en France de la Révolution jusqu’à nos jours (Paris, Cerf, 1998), qui est sans doute le plus personnel de son œuvre et le plus proche de ses convictions. À sa manière élégante et discrète, Xavier de Montclos fut l’un des bons ouvriers de l’histoire religieuse contemporaine dans la France de la fin du xxe siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Étienne Fouilloux, « In Memoriam Xavier de Montclos (1924-2018) »Chrétiens et sociétés [En ligne], 25 | 2018, mis en ligne le 26 février 2019, consulté le 22 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/4338 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chretienssocietes.4338

Haut de page

Auteur

Étienne Fouilloux

Université de Lyon, Lumière - Lyon 2

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search