Navigation – Plan du site

AccueilNuméros25Dossier bibliographiqueRecensionsRoberto De Mattei, Le ralliement ...

Dossier bibliographique
Recensions

Roberto De Mattei, Le ralliement de Léon XIII. L’échec d’un projet pastoral, Cerf, Paris, 2016, 482 p.

Christian Sorrel
p. 220-221

Texte intégral

1Une bonne conclusion donne la clé d’un livre. C’est le cas de celle de Roberto de Mattei dans son étude dédiée au ralliement des catholiques français à la République voulu par Léon XIII en 1890-1892. Citons le dernier paragraphe : « L’esprit de ralliement au monde moderne, ou au moins à ses expressions politiques et sociales, demeura pendant plus d’un siècle la tentation à laquelle fut exposée l’Église. S’il est vrai que l’idée dominante de Léon XIII fut, comme l’écrit son biographe, celle de “réconcilier le monde moderne avec l’Église” [T’Serclaes], le projet pastoral qui échoua sous son pontificat se réalisa avec le Concile Vatican II. Ce qui arriva à Rome de 1962 à 1965, et dans les années qui suivirent, trouve son antécédent dans le ralliement de Léon XIII. Et c’est là l’une des raisons qui m’ont poussé à l’étudier. » Tout est dit d’un projet idéologique (et non historiographique), sous la plume de l’auteur d’une contre-histoire du concile Vatican II qui donne raison à la minorité conservatrice contre la majorité « progressiste », sans masquer sa faiblesse. Si Roberto de Mattei se garde de faire de Léon XIII un adepte des « erreurs libérales », qu’il condamna comme Pie IX et Pie X, il ne manque pas de dénoncer son « esprit libéral » et la « discontinuité » des politiques ecclésiastiques en se référant à l’autorité des « représentants de la pensée contre-révolutionnaire », les Barbier, Maignen, Delassus, Besse, Madiran ou Corrêa di Oliveira : « Cette politique contredisait non seulement la doctrine de ses prédécesseurs, mais les encycliques elles-mêmes où il rappelait l’enseignement pérenne de l’Église en matière politique et sociale. » De là viennent tous les maux : fin de l’alliance du Trône et de l’Autel, « rempart contre le processus révolutionnaire », abandon de « la position métaphysique contre-révolutionnaire », « naissance d’une droite laïque et d’un parti catholique, démocrate et aconfessionnel », avec à la clé la « négation de la Royauté sociale de Jésus-Christ et l’acceptation de la sécularisation comme processus irréversible de l’histoire », « pénétration de l’esprit du monde au sein de l’Église ». Et de poursuivre : « La politique de ralliement encouragea les catholiques tièdes et modérés dans leurs choix de compromis et dissuada de la lutte les plus radicaux et les plus fervents. L’esprit de conciliation affaiblit les positions de ceux qui défendaient un christianisme intègre et cohérent et favorisa ceux qui souhaitaient une évolution de l’Église vers de nouveaux horizons religieux, intellectuels et moraux […]. Sur le plan doctrinal, le ralliement offrit en outre une justification au “tiers-parti” formé de ces théologiens, philosophes et exégètes qui n’osèrent pas s’opposer aux novateurs mais, par crainte de passer pour “rétrogrades”, commencèrent à consentir à toutes les concessions compatibles avec la stricte orthodoxie. » Tout le livre est de la même veine. Cela ne revient pas à dire qu’il est sans intérêt. Universitaire rompu à l’écriture historique, Roberto de Mattei connaît la bibliographie et exploite des documents inédits, notamment les mémoires du cardinal Masella, adversaire du pape Pecci, ce qui lui vaut une dédicace posthume. Mais il est des guides plus sûrs pour analyser le Ralliement et le replacer dans la stratégie de Léon XIII et les conjonctures européennes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Sorrel, « Roberto De Mattei, Le ralliement de Léon XIII. L’échec d’un projet pastoral, Cerf, Paris, 2016, 482 p. »Chrétiens et sociétés, 25 | -1, 220-221.

Référence électronique

Christian Sorrel, « Roberto De Mattei, Le ralliement de Léon XIII. L’échec d’un projet pastoral, Cerf, Paris, 2016, 482 p. »Chrétiens et sociétés [En ligne], 25 | 2018, mis en ligne le 07 mai 2019, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/4653 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chretienssocietes.4653

Haut de page

Auteur

Christian Sorrel

LARHRA, UMR 5190, Université de Lyon (Lumière - Lyon 2)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search