Navigation – Plan du site
Première partie : Fiches de présentation des organismes

Il Comitato episcopale italiano per l’America Latina (CEIAL)

Caroline Sappia
p. 63-66

Texte intégral

Nom officiel suivi du nom usuel et anciennes dénominations éventuelles, lieu du siège

Comitato episcopale italiano per l’America Latina (CEIAL)

1971 : Changement de dénomination : le Comité devient le Centro Ecclesiale Italiano per l’America Latina (CEIAL).

1997 : Fondation du Centro Unitario per la Cooperazione Missionaria fra le chiese (CUM).

  • 1 Site web : http://www.fondazionecum.missioitalia.it

Siège du CUM : Via Bacilieri 1/a, Véone, Italie1

Fondation : date, lieu, fondateurs

  • 2 Cette fiche a été réalisée à partir de bulletins et de travaux internes au CEIAL et à la CAL, ou de (...)
  • 3 Maria Chiara Rioli, « Una Caminhada nel solco del concilio. L’esperienza dei sacerdoti e laici Fide (...)

1Le Comité épiscopal italien pour l’Amérique latine est fondé en décembre 1962 par l’Assemblée générale de la Conférence épiscopale italienne (CEI) suite à la lettre du pape Jean XXIII du 24 novembre 19622. Un an plus tôt, en 1961, l’évêque de Vérone Giusepe Carraro lançait la construction du Séminaire Nostra Signora di Guadalupe per l’America Latina avec le soutien de la Congrégation des Séminaires et Universités et celui de la Commission pontificale pour l’Amérique latine. Un nouveau bâtiment est construit avec des fonds attribués par Adveniat et par l’évêque de Boston Richard Cushing. La pose de la première pierre de cet édifice est saluée par Jean XXIII dans une lettre du 29 novembre 1962, tandis que son inauguration, le 8 novembre 1964, en présence de nombreux évêques et cardinaux sensibilisés à l’Amérique latine, est l’occasion d’un radio-message de Paul VI. Deux ans plus tard, le Movimento laici per l’America Latina est mis sur pied dans le prolongement de l’action du Ceial3.

2La dynamique Fidei Donum italienne s’articule donc autour de trois structures : le CEIAL qui organise des stages de formation à l’Amérique latine ; le séminaire Nostra Signora di Guadalupe per l’America Latina qui propose une formation sacerdotale spécifique à l’Amérique latine ; et le Mouvements des laïcs pour l’Amérique latine qui a pour objectif l’envoi de laïcs. Le modèle adopté est par conséquent celui du COPAL de Louvain.

3Une des activités principales du CEIAL est l’organisation du cours résidentiel de formation de deux mois à destination des prêtres déjà ordonnés, des religieux, des religieuses et des laïcs (hommes et femmes) qui souhaitent s’engager en Amérique latine. Entre 1963 et 1992, le CEIAL a formé 3 242 personnes dont 1 269 religieuses, 495 religieux, 818 laïcs et 660 prêtres diocésains.

Statut juridique

4Le CEIAL de même que le CUM sont des structures émanant et dépendant de la Commission épiscopale italienne. Le CUM est une fondation religieuse fondée canoniquement à Rome par le Cardinal Camillo Ruini le 18 décembre 1997.

Structure interne et fonctionnement (tels que définis dans les statuts)

5À ce jour, nous n’avons pas connaissance des statuts précis du CEIAL.

  • 4 http://banchedati.chiesacattolica.it (consulté le 1er septembre 2018).
  • 5 http://www.chiesacattolica.it (consulté le 1er septembre 2018)

6Pour ce qui est des statuts du CUM, nous renvoyons au site web de l’organisme, très précis à ce sujet4. On trouve également sur le site de l’Église catholique italienne la convention des prêtres en mission (mars 1998) faisant directement référence à l’encyclique Fidei Donum5.

Responsables (entre 1950 et 2000)

7Les connaissances sont également très parcellaires pour cette rubrique.

Évêques responsables : les évêques de Vérone, où le CEIAL a son siège.

81958-1978 : Giuseppe Carraro

91978-1992 : Giuseppe Amari

101992-1997 : Attilio Nicora

Recteur du Séminaire Nostra Signora di Guadalupe per l’America Latina

1962-1972 : Fernando Pavanello

Dates principales marquant l’histoire de l’organisme

111961 : Fondation du séminaire Nostra Signora di Guadalupe per l’America (octobre).

121962 : Fondation du Comitato episcopale per l’America Latina (4 décembre).

131964 : Constitution du Movimento laici-AL (MLAL).

141971 : Changement de dénomination : CEIAL - Centro Ecclesiale Italiano per l’America Latina. Les référents institutionnels du CEIAL sont désormais le Secrétariat général de la Commission épiscopale italienne et la Commission épiscopale pour la coopération missionnaire entre les Églises.

151975 : Fondation du Centro ecclesiale italiano per l’Africa e l’Asia (CEIAS) par la Commission épiscopale italienne pour la coopération entre les Églises (21 janvier). À cette date, le Séminaire pour l’Amérique latine a formé 267 séminaristes, parmi lesquels 223 ont été ordonnés et 132 sont partis en Amérique latine.

161983 : Bilan positif des 25 ans de la promulgation de l’encyclique Fidei Donum en Italie dressé par la Commission épiscopale italienne pour la coopération entre les Églises.

  • 6 « L’impegno dei sacerdoti italiani in America Latina… », op. cit.
  • 7 En 1985, 28 prêtres italiens vivent également en Équateur, 20 en Bolivie, 20 en Uruguay, 18 au Guat (...)

171986 : Bilan officiel du nombre de prêtres Fidei Donum italiens en Amérique latine6 : depuis 1962, 1 016 prêtres provenant de 142 diocèses italiens sont partis en Amérique latine. La durée moyenne de leur engagement en Amérique latine est de 11 ans et 10 mois. En 1985, le CEIAL compte 582 prêtres dans 14 pays latino-américains : plus de la moitié se trouvent au Brésil (335), tandis qu’environ 20 % se trouvent en Argentine (60) et au Venezuela (55)7.

181997 : Fondation du Centro Unitario per la Cooperazione Missionaria fra le chiese (CUM) à partir du CEIAL et du CEIAS et dont le siège est situé au Séminaire pour l’Amérique latine de Vérone.

  • 8 Paolo Daccò, « Il punto di vista delle diocese », dans Dario Nicoli, Il movimento Fidei Donum…, op. (...)
  • 9 Cresciezio Moretti, « L’impegno missionario non muore », Noticum, janvier 2018, p. 29-30.

19En 2007 est dressé un nouveau bilan officiel du nombre de Fidei Donum partis d’Italie entre 1957 et 20078. On dénombre 1 654 prêtres Fidei Donum italiens depuis 1957. Parmi eux : 1 062 (64,2 %) sont partis en Amérique latine, 507 en Afrique (30,6 %), 32 en Asie (2,8 %), 9 en Europe (2 %), 2 en Amérique du Nord et 3 en Océanie-Australie (et 9 dont la destination n’a pu être retrouvée). Parmi les 962 laïcs, 391 (40,6 %) sont partis en Amérique latine, 488 en Afrique (50,7 %), 47 en Asie (4,9 %), 34 en Europe (3,5 %) (et 42 dont la destination n’a pu être retrouvée). En 2017, le Séminaire Nostra Signora di Guadalupe per l’America Latina de San Massimo a été dissous9.

Sources

Trois revues internes ont marqué l’histoire du CEIAL : Servizio informazione America Latina, Noticeial et Noticum.

Les archives du CEIAL se trouvent au Centro Documentazione Oscar Romero (CEDOR) à Vérone : Via Bacilieri 1/A, 37139 Verona.

Tel : +39 045/8900329 – Fax : +39 045/8903199

cedor@fondazionecum.it -  http://www.cedor.missioitalia.it

Haut de page

Notes

1 Site web : http://www.fondazionecum.missioitalia.it

2 Cette fiche a été réalisée à partir de bulletins et de travaux internes au CEIAL et à la CAL, ou des revues ecclésiastiques. Citons en particulier : « A. S. E. Mons. G. Carraro per la posa della prima pietra del Seminario "Maria SS. Ma di Guadalupe" di Verona (29 novembre 1962) », Notiziario della CAL, n° 2, juin 1963 ; « Al Card. G. Siri, presidente della Conferenza Episcopale Italiana (24 novembre 1962) », Notiziario della Cal, n°2, juin 1963 ; « Anche seminaristi diocesani per l’America Latina ? », Noticeial, numéro special « 1962-1972. Dieci anni di cooperazione tra le diocesi italiane e latinoamericane », n°3, mai 1972 ; Crescenzio Moretti, « Egno di comunione e conronto fraterno », Vita Pastorale, n°10, 2007, p. 70-80 ; Gianpaolo Salvini, « Una collaborazione ecclesiale tra Italia e America Latina : il CEIAL – CUM », La Civiltà Cattolica, 1993, II, p. 369-376 ; Centro missionario diocesano, Verona in missione, vol 3°: L’oggi della missione. Dal Concilio ecumenico Vaticano II ai nostri giorni, Vérone, Casa Editrice Mazziana, 2004 ; Dario Nicoli, Il movimento Fidei Donum . Tra memoria e future, Bologne, EMI, 2007 ; « L’impegno dei sacerdoti italiani in America Latina : un panorama completo di dati sulla loro sitazione », Sial, 11, 1986, p. 24-28.

3 Maria Chiara Rioli, « Una Caminhada nel solco del concilio. L’esperienza dei sacerdoti e laici Fidei Donum in Brasile », in Matteo Al Kalak (dir.), Una chiesa nel tempo. Clero e società a Modena dalla Restaurazione al Concilio Vaticano II, Rome, Edizioni di Storia e Letteratura, 2014, p. 175.

4 http://banchedati.chiesacattolica.it (consulté le 1er septembre 2018).

5 http://www.chiesacattolica.it (consulté le 1er septembre 2018)

6 « L’impegno dei sacerdoti italiani in America Latina… », op. cit.

7 En 1985, 28 prêtres italiens vivent également en Équateur, 20 en Bolivie, 20 en Uruguay, 18 au Guatemala, 17 au Pérou, 8 en Colombie, 8 au Mexique, 6 au Chili, 4 au Paraguay, 2 à Porto Rico, 2 à Porto Rico et 1 au Honduras (« L’impegno dei sacerdoti italiani… », op. cit).

8 Paolo Daccò, « Il punto di vista delle diocese », dans Dario Nicoli, Il movimento Fidei Donum…, op. cit., p. 174-180.

9 Cresciezio Moretti, « L’impegno missionario non muore », Noticum, janvier 2018, p. 29-30.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Caroline Sappia, « Il Comitato episcopale italiano per l’America Latina (CEIAL) », Chrétiens et sociétés, Numéro spécial III | -1, 63-66.

Référence électronique

Caroline Sappia, « Il Comitato episcopale italiano per l’America Latina (CEIAL) », Chrétiens et sociétés [En ligne], Numéro spécial III | 2019, mis en ligne le 26 juin 2019, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/4869 ; DOI : 10.4000/chretienssocietes.4869

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals