Navigation – Plan du site
Première partie : Fiches de présentation des organismes

Le Secrétariat suisse Fidei Donum

Olivier Chatelan
p. 73-77

Texte intégral

Nom et anciennes dénominations éventuelles

Secrétariat suisse Fidei Donum / Schweizerisches Sekretariat Fidei Donum

Fondation : date, lieu, fondateurs

1L’organisme, installé à Immensee au sein de l’Institut Bethléem, est fondé le 23 mai 1972 par la Conférence des évêques suisses (CES) qui approuve des « Directives des prêtres Fidei Donum » (ou « Règlement ») qui statuent sur la préparation, les contrats de prêt et la répartition des charges financières entre diocèse de départ et diocèse d’arrivée.

2En 2018, le secrétariat est localisé à Fribourg : Fidei Donum – Secrétariat – Madame Andrea Moresino-Zipper, Route de la Vignettaz 48, CH-1700 Fribourg).

  • 1 Dans le Dictionnaire historique de la Suisse (DHS) accessible en ligne, voir : Anne-Marie Dubler, « (...)

3La création de cette structure a été précédée par le travail de congrégations missionnaires féminines et masculines suisses implantées en Amérique latine : Sœurs de l’Institut des sœurs enseignantes de la Sainte-Croix de Menzingen au Chili, Capucines du couvent Maria Hilf d’Altstätten en Équateur et Colombie à partir de 1888, Sœurs de charité de la Sainte-Croix du couvent d’Ingenbohl d’orientation franciscaine et Dominicaines d’Illanz au Brésil1 ; prêtres de l’Institut Bethléem d’Immensee.

  • 2 Il est remplacé comme directeur spirituel de Tuquerres par le P. Luis Boos, qui y reste peu : il pr (...)
  • 3 Cornel Dora, « Boxler, Karl » (2002), Dictionnaire historique de la Suisse.

4À l’origine de l’organisme Fidei Donum suisse, le rôle de Karl Boxler (1887-1967) est primordial. Né à Gams dans le diocèse de Saint-Gall, il est ordonné prêtre pour le diocèse en 1913 après des études de théologie à Innsbruck. En 1921, il est envoyé comme directeur spirituel des Sœurs missionnaires capucines de Tübach à Tuquerres (Colombie) où les franciscaines de Maria Hilf d’Altstätten avaient fondé une communauté. À son retour en Suisse en 19252, il est nommé recteur du Salesianum de Fribourg (1925-1955) où il exerce une forte influence sur la vocation missionnaire des jeunes prêtres3.

5En particulier, trois d’entre eux – Willi Fillinger (diocèse de Bâle), Linus Looser (diocèse de Saint-Gall) et Theophil Tuor (diocèse de Coire) – partent en 1946 en Colombie pour la région du Macizo Colombiano, où les Franciscaines sont également implantées depuis plusieurs décennies. L’évêque de Popayan confie aux Padres suizos le décanat d’El Rosario en janvier 1954 à San Sebastián. Willi Fillinger y est élu doyen parmi les sept prêtres suisses que compte alors ce territoire. Ancien élève du collège d’Immensee, le P. Fillinger facilite l’implantation dans le Macizo Colombiano des prêtres de la Société missionnaire de Bethléem à partir de 1953 après leur expulsion de Chine, devenue communiste en 1949.

6À son retour en 1966 en Suisse, Willy Fillinger s’efforce d’institutionnaliser l’envoi de prêtres diocésains suisses vers les pays du tiers-monde (48 en 1966). Au lendemain du Concile, la Semaine d’études du Conseil missionnaire suisse de septembre 1966 permet l’émergence d’un groupe de travail, piloté par Fillinger, qui porte sur l’envoi de prêtres diocésains pour une durée limitée. Cette initiative semble avoir reçu un accueil bienveillant de l’évêque de Saint-Gall, Joseph Hasler. En 1967, le P. Fillinger est institué « procureur des prêtres Fidei Donum » avec la mission de mettre sur pied un secrétariat suisse sous la direction de la CES. Ce secrétariat existe à partir de mai 1972.

Statut(s)juridique(s)

7Organisme national dépendant de la CES.

Structure interne et fonctionnement (tels que définis dans les statuts)

  • 4 Page web de présentation du Secrétariat suisse Fidei Donum : http://www.fidei-donum.ch

8Le secrétariat Fidei Donum est une « sorte de département du personnel des six diocèses suisses ». Selon ses statuts de 1972, il prend en charge toutes les questions qui se posent dans le cadre d’un engagement en mission de prêtres et d’assistants pastoraux. Il doit surtout s’occuper de toutes les questions concernant le lieu et les tâches de leur mission, la préparation des candidats, leur accompagnement durant la mission, ainsi que leur réinsertion au retour4.

9L’organisme est composé d’un directoire et d’un secrétariat.

10Le Directoire compte 12 membres : 6 délégués des diocèses suisses, 3 anciens prêtres Fidei Donum, 3 représentants des instituts missionnaires suisses. Le Directoire élit son président. Il donne les directives et contrôle le travail du secrétariat.

11Le Secrétariat organise concrètement le soutien de diocèses. Le secrétaire est élu par les membres du Directoire.

Responsables (entre 1950 et 2000)

Présidents

1972-1976 : Alois Rudolph von Rohr, vicaire général du diocèse de Bâle.

1977-1990 : Paul Schneider, vicaire général du diocèse de Saint-Gall.

  • 5 Norbert Brunner, né en 1942 à Naters dans le Haut-Valais suisse, ordonné prêtre en 1968, évêque de (...)

1992-1995 : Norbert Brunner5, vicaire général du diocèse de Sion.

1996-2005 : Konrad Burri, prêtre du diocèse de Coire.

- secrétaires généraux

1972-1989 : Karl Hüppi (Société missionnaire de Bethléem).

1989-2004 : Josef Kaiser (Société missionnaire de Bethléem).

Délégués du Comité en Amérique latine

Pas de délégué.

Dates marquantes

1972 : Fondation du secrétariat suisse Fidei Donum.

2007 : Fidei-Donum Jubilaüm (anniversaire de l’encyclique). À cette occasion, élaboration d’un bilan officiel statistique : au 30 mars 2006, 152 prêtres, 1 diacre et 5 laïcs sont partis en tant que Fidei Donum depuis 1972. Sur ces 158 individus répartis dans 44 pays différents, plusieurs dizaines ont choisi un pays d’Amérique latine : 39 en Colombie, 19 au Brésil, 19 au Pérou, 6 en Équateur. Le nombre de missionnaires Fidei Donum est pour l’essentiel conforme à la superficie des diocèses suisses : 55 originaires de Bâle, 27 de Lausanne-Genève-Fribourg, 24 de Coire, 17 de Saint-Gall, 11 de Lugano, 8 de Sion.

Sources

Publications internes

12Edwin Gwerder, « L’histoire de Fidei Donum. Des prêtres diocésains au service des Églises du monde », 2006, accessible en ligne sur le site www.fidei-donum.ch.

13Michèle Fringeli, « Le prêtre Gabriel Carron, prêtre Fidei Donum », Notre Histoire.ch, www.notrehistoire.ch/medias/2285.

14Témoignage (succinct) du prêtre Xavier Arbex né en 1942, originaire du diocèse de Lausanne-Genève-Fribourg, qui travaille depuis 1985 dans le diocèse de Puerto Maldonado (Pérou) : accessible en ligne sur le site www.fidei-donum.ch.

Annuaires, circulaires, bulletins de liaison

15Pas de bulletin interne.

  • 6 Page Fidei Donum suisse : http://www.fidei-donum.ch (consulté le 1er juillet 2018).

16Deux annuaires accessibles en ligne6 :

17- Liste de l’ensemble des prêtres, diacres et laïcs considérés comme Fidei Donum entre 1921 et 2006 (incluant ceux partis avant 1957 et pris en charge par l’organisme d’envoi après cette date).

18- Liste des prêtres, diacres et laïcs considérés comme Fidei Donum actifs en 2011 : 32 dont 19 en Amérique latine, avec : Pérou (3), Brésil (5), Colombie (3), Venezuela (2), Bolivie (2), Équateur (2), Chili (1), Argentine (1).

Fonds d’archives

  • 7 L’auteur remercie toutefois pour son aide M. Giovanni Meyer-Grandjean, assistant pour les archives (...)

19Le service d’archives de la Conférence des évêques suisses ne dispose d’aucun fonds concernant le Secrétariat Fidei Donum7.

20Les archives Fidei Donum à Fribourg (route de la Vignettaz 48, CH-1700 Fribourg) conservent des documents accessibles concernant les prêtres envoyés en Amérique latine : correspondances, rapports rédigés sur place.

21Contact : Andrea Moresino-Zipper : sekretariat@fidei-donum.ch

Haut de page

Notes

1 Dans le Dictionnaire historique de la Suisse (DHS) accessible en ligne, voir : Anne-Marie Dubler, « Menzigen (Institut) » (2010) ; Renata Pia Venzin, « Ingenbohl (couvent) » (2017) ; Marita Haller-Dirr, « Missions catholiques » (2017).

2 Il est remplacé comme directeur spirituel de Tuquerres par le P. Luis Boos, qui y reste peu : il préfère l’apostolat itinérant dans toutes les paroisses pauvres du Cauca (sud-ouest de la Colombie).

3 Cornel Dora, « Boxler, Karl » (2002), Dictionnaire historique de la Suisse.

4 Page web de présentation du Secrétariat suisse Fidei Donum : http://www.fidei-donum.ch

5 Norbert Brunner, né en 1942 à Naters dans le Haut-Valais suisse, ordonné prêtre en 1968, évêque de Sion entre 1995 et 2013, président de la Conférence des évêques suisses entre 2010 et 2012 (source : portail catholique suisse, consulté le 1er juillet 2018).

6 Page Fidei Donum suisse : http://www.fidei-donum.ch (consulté le 1er juillet 2018).

7 L’auteur remercie toutefois pour son aide M. Giovanni Meyer-Grandjean, assistant pour les archives et la documentation du Secrétariat général de la Conférence des évêques suisses.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Chatelan, « Le Secrétariat suisse Fidei Donum  », Chrétiens et sociétés, Numéro spécial III | -1, 73-77.

Référence électronique

Olivier Chatelan, « Le Secrétariat suisse Fidei Donum  », Chrétiens et sociétés [En ligne], Numéro spécial III | 2019, mis en ligne le 21 juin 2019, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/4883 ; DOI : 10.4000/chretienssocietes.4883

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals