Navigation – Plan du site
Première partie : Fiches de présentation des organismes

Deux structures de financement des organismes d’envoi : Misereor et Adveniat

MisereorAdveniat
Peter Pfister
Traduction de Olivier Chatelan
p. 83-87

Texte intégral

Nom et anciennes dénominations éventuelles

Bischöfliches Hilfswerk Misereor e.V.

Fondation : date, lieu, fondateurs

1En 1958, les évêques de RFA créent une œuvre épiscopale « contre la faim et la maladie dans le monde ». Pour soutenir cette action de Carême des catholiques ouest-allemands, une association sous le nom de Fonds de secours épiscopal [Bischöfliches Hilfswerk] est fondée comme entité juridique le 30 janvier 1960. Le siège, initialement à Cologne, est transféré à Aix-la-Chapelle le 12 mars 1968.

2Dans les statuts, l’objectif poursuivi est d’encourager l’autonomie et d’améliorer durablement les conditions de vie des populations dans le Sud.

3Il s’agit d’une sous-commission épiscopale pour les questions de développement.

Responsables (entre 1950 et 2000)

Directeurs généraux [Hauptgeschäftsführer]

1958-1976 : Gottfried Dossing (diocèse d’Aix-la-Chapelle)

  • 1 Leo Schwarz a été évêque auxiliaire de Trèves entre 1982 et 2006.

1976-1982 : Leo Schwarz1 (diocèse de Trèves)

1982-1997 : Norbert Herkenrath (diocèse de Cologne)

1997-2012 : Josef Sayer (diocèse de Constance)

Présidents (de la sous-commission épiscopale) [Vorsitzende der Bischöflichen Unter-kommission]

1959-1972 : Joseph Frings, cardinal-archevêque de Cologne.

1973-1979 : Joseph Höffner, cardinal-archevêque de Cologne.

1980-1981 : Franz Hengsbach, évêque aux armées en RFA.

1981-1991 : Josef Stimpfle, évêque d’Augsbourg.

1991-1999 : Franz Kamphaus, évêque de Limbourg.

1999-2013 : Werner Thissen, évêque auxiliaire de Münster puis archevêque de Hambourg.

Dates importantes :

1954 : Le 76èmeKatholikentag à Fulda recommande de former dans les pays du Tiers-monde une institution allemande pour la formation et la prise en charge des laïcs qualifiés.

1958 : Lors de la journée d’étude du Comité central des catholiques allemands (ZdK), le vice-président de Pax Christi Alfons Erb propose que l’Assemblée demande aux évêques d’appeler les catholiques à une action de Carême. À Essen, l’Assemblée générale du ZdK décide qu’une action contre la faim dans le monde doit se tenir lors du Carême 1959. Lors de la Conférence des évêques de Fulda, il est décidé après un discours du cardinal Joseph Frings (Cologne) la mise en œuvre d’une action contre la faim et la lèpre dans le monde sur le thème « misereor super turbam » [j’ai pitié de la foule] (Marc 8,2).

1959 : Première collecte Misereor : plus de 34 millions de DM récoltés. À Fulda, la Conférence des évêques prolonge l’œuvre Misereor. Fondation du Groupe de travail pour l’aide au développement [Arbeitsgemeinschaft für Entwicklungshilfe, AGEH].

1960 : Déménagement du siège de Misereor au séminaire d’Aix-la-Chapelle.

1967 : La Conférence des évêques fait de Misereor une œuvre « maintenue pour un temps indéfini ».

1986 : 1er pèlerinage de Carême dans le cadre de Misereor, entre Hildesheim et Hanovre.

1989 : 30 ans de « Misereor sur le terrain ».

1991 : Fusion de l’œuvre Not in der Welt (Berlin) et de Misereor (Aix-la-Chapelle). Fondation de Transfair, association pour la promotion du commerce équitable, dont Misereor assure avec d’autres le rayonnement.

Sources

4Les archives ont été aménagées en 1989. Comme le siège de Misereor, elles se trouvent dans l’ancien séminaire d’Aix-la-Chapelle.

  • 2 https://www.misereor.de

5Aperçu des inventaires2 :

1. Sous-commission épiscopale pour les questions de développement, en particulier Misereor (1959 et après).

2. Conseil consultatif [Beirat] (1959 et après).

3. Association Misereor (1960 et après).

4. Siège et administration (1958 et après).

5. Autres organisations, parmi lesquelles : Katholische Zentralstelle für Entwicklungshilfe, Aktion Dritte Welt Handel (1962 et après) ; commerce équitable.

6. Collections : publications, présence de Misereor sur Internet depuis 1997, archives audiovisuelles depuis 1960, publications des partenaires.

Nom et anciennes dénominations éventuelles

Bischöfliches Hilfswerk Misereor e.V.

Fondation : date, lieu, fondateurs

6En 1958, les évêques de RFA créent une œuvre épiscopale « contre la faim et la maladie dans le monde ». Pour soutenir cette action de Carême des catholiques ouest-allemands, une association sous le nom de Fonds de secours épiscopal [Bischöfliches Hilfswerk] est fondée comme entité juridique le 30 janvier 1960. Le siège, initialement à Cologne, est transféré à Aix-la-Chapelle le 12 mars 1968.

7Dans les statuts, l’objectif poursuivi est d’encourager l’autonomie et d’améliorer durablement les conditions de vie des populations dans le Sud.

8Il s’agit d’une sous-commission épiscopale pour les questions de développement.

Responsables (entre 1950 et 2000)

Directeurs généraux [Hauptgeschäftsführer]

1958-1976 : Gottfried Dossing (diocèse d’Aix-la-Chapelle)

  • 3 Leo Schwarz a été évêque auxiliaire de Trèves entre 1982 et 2006.

1976-1982 : Leo Schwarz3 (diocèse de Trèves)

1982-1997 : Norbert Herkenrath (diocèse de Cologne)

1997-2012 : Josef Sayer (diocèse de Constance)

Présidents (de la sous-commission épiscopale) [Vorsitzende der Bischöflichen Unter-kommission]

1959-1972 : Joseph Frings, cardinal-archevêque de Cologne.

1973-1979 : Joseph Höffner, cardinal-archevêque de Cologne.

1980-1981 : Franz Hengsbach, évêque aux armées en RFA.

1981-1991 : Josef Stimpfle, évêque d’Augsbourg.

1991-1999 : Franz Kamphaus, évêque de Limbourg.

1999-2013 : Werner Thissen, évêque auxiliaire de Münster puis archevêque de Hambourg.

Dates importantes :

1954 : Le 76èmeKatholikentag à Fulda recommande de former dans les pays du Tiers-monde une institution allemande pour la formation et la prise en charge des laïcs qualifiés.

1958 : Lors de la journée d’étude du Comité central des catholiques allemands (ZdK), le vice-président de Pax Christi Alfons Erb propose que l’Assemblée demande aux évêques d’appeler les catholiques à une action de Carême. À Essen, l’Assemblée générale du ZdK décide qu’une action contre la faim dans le monde doit se tenir lors du Carême 1959. Lors de la Conférence des évêques de Fulda, il est décidé après un discours du cardinal Joseph Frings (Cologne) la mise en œuvre d’une action contre la faim et la lèpre dans le monde sur le thème « misereor super turbam » [j’ai pitié de la foule] (Marc 8,2).

1959 : Première collecte Misereor : plus de 34 millions de DM récoltés. À Fulda, la Conférence des évêques prolonge l’œuvre Misereor. Fondation du Groupe de travail pour l’aide au développement [Arbeitsgemeinschaft für Entwicklungshilfe, AGEH].

1960 : Déménagement du siège de Misereor au séminaire d’Aix-la-Chapelle.

1967 : La Conférence des évêques fait de Misereor une œuvre « maintenue pour un temps indéfini ».

1986 : 1er pèlerinage de Carême dans le cadre de Misereor, entre Hildesheim et Hanovre.

1989 : 30 ans de « Misereor sur le terrain ».

1991 : Fusion de l’œuvre Not in der Welt (Berlin) et de Misereor (Aix-la-Chapelle). Fondation de Transfair, association pour la promotion du commerce équitable, dont Misereor assure avec d’autres le rayonnement.

Sources

Les archives ont été aménagées en 1989. Comme le siège de Misereor, elles se trouvent dans l’ancien séminaire d’Aix-la-Chapelle.

  • 4 https://www.misereor.de

Aperçu des inventaires4 :

1. Sous-commission épiscopale pour les questions de développement, en particulier Misereor (1959 et après).

2. Conseil consultatif [Beirat] (1959 et après).

3. Association Misereor (1960 et après).

4. Siège et administration (1958 et après).

5. Autres organisations, parmi lesquelles : Katholische Zentralstelle für Entwicklungshilfe, Aktion Dritte Welt Handel (1962 et après) ; commerce équitable.

6. Collections : publications, présence de Misereor sur Internet depuis 1997, archives audiovisuelles depuis 1960, publications des partenaires.

Contact : archiv@misereor.de

Haut de page

Notes

1 Leo Schwarz a été évêque auxiliaire de Trèves entre 1982 et 2006.

2 https://www.misereor.de

3 Leo Schwarz a été évêque auxiliaire de Trèves entre 1982 et 2006.

4 https://www.misereor.de

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Peter Pfister, « Deux structures de financement des organismes d’envoi : Misereor et Adveniat », Chrétiens et sociétés, Numéro spécial III | -1, 83-87.

Référence électronique

Peter Pfister, « Deux structures de financement des organismes d’envoi : Misereor et Adveniat », Chrétiens et sociétés [En ligne], Numéro spécial III | 2019, mis en ligne le 21 juin 2019, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/4887 ; DOI : 10.4000/chretienssocietes.4887

Haut de page

Auteur

Peter Pfister

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals