Navigation – Plan du site

AccueilNuméros6MélangesColloquesOzanam ‑ Racines lyonnaises et ra...

Mélanges
Colloques

Ozanam ‑ Racines lyonnaises et rayonnement européen

Université catholique de Lyon, 4‑5 décembre 1998
Jacques Gadille
p. 161-162

Texte intégral

1Organisé sur deux jours, à une année de distance de la journée consacrée par l’Institut catholique de Paris à Frédéric Ozanam, intellectuel catholique, le 29 novembre 1997, ce colloque s’est voulu complémentaire du précédent. Dépassant le cadre parisien de l’activité d’Ozanam, il s’est attaché à restituer les attaches familiales et intellectuelles de celui‑ci avec le milieu lyonnais et le rayonnement de son activité dans les divers pays d’Europe occidentale et spécialement en Italie. Conçu par la Faculté de théologie de Lyon, ce colloque international a bénéficié du concours des Centres André Latreille, de l’Institut d’Histoire du Christianisme des Universités lyonnaises et de l’appui de la Fondation Rodhain et de la Société de Saint‑Vincent de Paul.

2MM. Dumons et Moulinet ouvrirent les débats en exposant la part prise par Ozanam et ses « conférences de charité » dans l’activité sociale des catholiques lyonnais dans les années qui suivirent la révolte des canuts : développement des conférences de Saint‑Vincent de Paul, dont la première fut créée dès août 1836, par Armand Chaurand, donc avant le retour de Paris d’Ozanam. Cette action est replacée dans les premières manifestations de ce christianisme social avant la crise de 1848. En prolongement de cet engagement social, la participation d’Ozanam dans le premier essor de l’oeuvre de la Propagation de la Foi et notamment la rédaction de ses Annales est étudiée par B. Drevet et Stefano Trinchese. On y voit le souci d’Ozanam de se rapprocher de la bourgeoisie des négociants soyeux lyonnais, mais aussi les distances qu’il prit vite vis-à-vis des options conservatrices de celle‑ci : elles expliquent sans doute l’espèce de marginalisation dont il allait être l’objet de la part des « gros bonnets de l’orthodoxie » au sein de la célèbre association missionnaire.

3Quatre interventions s’attachèrent ensuite à dégager les apports scientifiques de l’historien du Haut Moyen‑Age européen : les professeurs Gadille, Labbens et Bartoli (Université de Rome) montrèrent que son approche fut « étonnamment moderne » (M. Bartoli). S’appuyant sur une connaissance précise des sources littéraires et monumentales et sur les recherches des historiens d’Outre‑Rhin, le successeur de Fauriel en Sorbonne réussit à montrer la force de « progrès » que représenta le christianisme entre la chute de l’Empire romain et la consolidation du Saint Empire romain germanique : il engendra une évolution parallèle et cohérente des futures « nations » européennes dans le sens d’une liberté croissante au sein de la féodalité. Si l’hypothèse était nourrie des idées reçues dans l’« Ecole mystique de Lyon », elle réussit à éviter toute déformation, soit dans le sens d’un Moyen‑Age idéalisé, soit dans celui d’une époque systématiquement dépréciée. Isabelle Chareire, théologienne analysa ensuite les lignes de force de la thèse puis du cours que le professeur de Sorbonne consacra à Dante, et tout spécialement au Purgatoire : nourri de séjours prolongés Outre‑Monts, l’oeuvre illustre ce qui devait être la dernière partie de ce vaste projet historique, dont une mort prématurée interdit l’achèvement.

4Une vision plus intimiste d’Ozanam fut le fruit du dépouillement de la correspondance inédite entre Frédéric et son épouse Amélie Soulacroix : il a permis au Doyen Xavier Lacroix de présenter un très attachant Ozanam amoureux, époux et père, communication suivie d’une émouvante intervention de Raphaëlle Chevalier qui prépare un ouvrage sur Frédéric « Ozanam par sa femme », basé sur cette correspondance. L’abbé Marcel Vincent, auteur des synthèses biographiques les plus récentes et ancien aumônier national de la Société de Saint‑Vincent de Paul devait montrer avec beaucoup de précision les étapes de la béatification d’Ozanam et quel en fut l’enjeu : l’exaltation d’un engagement de laïc chrétien, père de famille, universitaire et homme politique, autant et plus que d’un fondateur d’oeuvre.

5Une table ronde sur « Frédéric Ozanam, l’européen » animée par le recteur Ponson permit à Pierre Gire, professeur à la Faculté de philosophie, Gérard Cholvy professeur à l’Université Paul Valéry de Montpellier et qui prépare un ouvrage sur Ozanam et à plusieurs intervenants de proposer leurs vues de synthèse sur la figure d’Ozanam. Enfin, le P. Bruno Hübsch tira les conclusions d’ensemble, repassant les nombreux secteurs où Ozanam s’était, en si peu d’années, illustré. Il situa la fécondité de son apport sur les trois plans de l’intelligence, de la recherche de la beauté dans l’expression artistique, littéraire et spirituelle et enfin sur celui des affections simples, faites de l’alliance entre amour, amitié et charité‑agapè. Il lança un appel pour une nouvelle édition de l’ensemble de ses écrits, qui prit la suite des 5 volumes de son admirable correspondance.

6Signalons enfin que les participants au colloque furent officiellement reçus en Mairie de Lyon par M. Christian Philip, premier adjoint au Maire.

7Le colloque sera publié par les soins de Profac, dépendant de la Faculté de théologie de Lyon.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Gadille, « Ozanam ‑ Racines lyonnaises et rayonnement européen »Chrétiens et sociétés, 6 | 1999, 161-162.

Référence électronique

Jacques Gadille, « Ozanam ‑ Racines lyonnaises et rayonnement européen »Chrétiens et sociétés [En ligne], 6 | 1999, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 12 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/6992 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chretienssocietes.6992

Haut de page

Auteur

Jacques Gadille

Institut d’Histoire du Christianisme - Université Jean Moulin - Lyon 3

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search