Navigation – Plan du site

AccueilNuméros6MélangesSoutenances 1998Soutenance d’habilitation à dirig...Éric Baratay, Histoire des relati...

Mélanges
Soutenances 1998
Soutenance d’habilitation à diriger des recherches

Éric Baratay, Histoire des relations de l’homme et de l’animal

Université Jean Moulin de Lyon, 5 décembre 1998
Elisabeth Hardouin-Fugier
p. 179-180

Texte intégral

Jury : professeurs Maurice Agulhon (Collège de France) président, Daniel Roche (Collège de France), Robert Delort (émérite, Genève), Jean‑Louis Flandrin (E.H.E.S.S.), Olivier Faure (Lyon 3), Régis Ladous (Lyon 3) introducteur.

1Le dossier d’habilitation d’Éric Baratay rassemblait quatre ouvrages publiés, un recueil d’une quinzaine d’articles, un numéro spécial de revue et une note de synthèse qui explicitait le choix des sujets, les problèmes méthodologiques, les résultats obtenus, les projets de recherche.

2Le thème principal concerne l’histoire des relations de l’homme et de l’animal qu’il a voulu traiter dans une longue durée en étudiant des phénomènes « carrefours », concentrant les pratiques, les discours, les représentations des sociétés occidentales. La corrida, Paris, P.U.F., 1995, écrit en collaboration avec Élisabeth Hardouin‑Fugier, traduit en japonais en 1998, concerne le phénomène de violence envers les animaux domestiques ; Zoos, histoire des jardins zoologiques en Occident (XVle‑XXe siècle), Paris, La Découverte, 1998, aussi écrit en collaboration avec Élisabeth Hardouin‑Fugier, traduction allemande à paraître en 2000, s’intéresse au phénomène d’enfermement des animaux sauvages. La direction, avec Jean‑Luc Mayaud, d’un numéro spécial des Cahiers d’histoire, 1997, 3‑4, consacré à L’animal domestique, XVe‑XXe siècle, s’inscrit dans cette recherche. Ce numéro a permis au candidat d’établir un bilan historiographique approfondi du chantier « histoire de l’animal » et de constituer une bibliographie, désormais indispensable (plus de 900 titres), des ouvrages parus depuis 1900.

3L’autre domaine de recherche concerne l’histoire religieuse, mais il est en grande partie lié au premier : L’Église et l’animal (France, XVIe‑XXe siècle), Paris, Cerf, 1996, retrace l’évolution chaotique des représentations et des pratiques cléricales. Plusieurs articles ont permis d’élargir la réflexion aux périodes précédentes, à la genèse précoce des représentations de l’animal. Par contre, Le père Joseph Rey serviteur de l’enfance défavorisée. Une expérience d’insertion au XIXe siècle, Paris, Beauchesne, 1996, ouvrage primé par l’Académie des sciences morales et politiques en 1997, s’écarte des précédentes recherches. A mi‑chemin entre la biographie d’un homme et la monographie d’une oeuvre, ce travail croise les approches religieuses, sociales, régionales et s’insère ainsi dans un courant historiographique novateur pour retracer l’histoire de colonies, industrielles, agricoles, pénitentiaires, destinées à l’éducation de l’enfance pauvre, délaissée ou délinquante, qui furent célèbres dans la France du Second Empire et qui relevaient d’un premier catholicisme social à tendance intransigeante.

4La soutenance a donné lieu à une discussion de haute tenue entre le candidat et les membres du jury, spécialistes de l’histoire de l’animal, de l’enfermement ou de l’histoire religieuse, à propos de l’interaction des religions et des pratiques sociales (R. Ladous), des rapports entre l’offre et de la demande sur le marché des idées (D. Roche), de l’articulation entre les représentations et la réalité (O. Faure), de l’importance de la remise en cause des idées reçues (J.L. Flandrin), de la nécessité d’élargir la réflexion à l’aire germanique et à d’autres thèmes (R. Delort), du rôle des cultures régionales dans la diversité des pratiques (M. Agulhon). Le jury a été unanime pour souligner le mérite du candidat à ne pas se contenter d’approfondir un seul thème de recherche, sa grande capacité à maitriser des domaines très différents, aux bibliographies considérables. Il a été aussi unanime pour louer l’originalité, l’importance et l’excellence d’une oeuvre qui a su en particulier aborder en simultanéité l’histoire religieuse et l’histoire de l’animal, en construisant une « interface originale et riche » (D. Roche) entre les deux domaines, et qui procède à un élargissement constant des problématiques et des recherches tout en multipliant les croisements entre les thèmes, les comparaisons entre les époques et les pays. La discussion a aussi porté sur les projets de recherche et de direction de recherches du candidat : en particulier une histoire comparée des relations entre les religions, chrétiennes ou non‑chrétiennes, et la nature, mais aussi une histoire de la maîtrise de la nature occidentale depuis la révolution scientifique du XVIIe siècle.

5Après une très brève délibération, le jury a délivré à l’unanimité l’habilitation à diriger des recherches à Éric Baratay.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elisabeth Hardouin-Fugier, « Éric Baratay, Histoire des relations de l’homme et de l’animal »Chrétiens et sociétés, 6 | 1999, 179-180.

Référence électronique

Elisabeth Hardouin-Fugier, « Éric Baratay, Histoire des relations de l’homme et de l’animal »Chrétiens et sociétés [En ligne], 6 | 1999, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 18 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/7033 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chretienssocietes.7033

Haut de page

Auteur

Elisabeth Hardouin-Fugier

Institut d’Histoire du Christianisme - Université Jean Moulin - Lyon 3

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search