Navigation – Plan du site

AccueilNuméros6MélangesLes Centres d’Histoire religieuse...

Mélanges

Les Centres d’Histoire religieuse à Lyon

Le Centre André Latreille, (Université Lumière Lyon 2)
L’Institut d’Histoire du Christianisme, (Université Jean Moulin Lyon 3)
Claude Prudhomme
p. 197-198

C’est sur l’initiative du doyen André Latreille que fut fondé en 1963 un Centre d’histoire religieuse destiné à prolonger et amplifier l’intérêt soulevé par le congrès international d’Histoire ecclésiastique des Églises tenu à Lyon la même année. La naissance de l’Université Jean Moulin Lyon 3 en 1975 eut pour effet la création d’un second centre dénommé Institut d’Histoire du Christianisme, tandis que le Centre André Latreille s’engageait dans le développement de liens inter-régionaux avec les universités voisines (Grenoble, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand, Franche-Comté). À la fin des années 1980, il apparut que la présence de deux centres distincts avait l’avantage de faire exister et reconnaître l’importance de l’Histoire religieuse dans les deux universités lyonnaises. Mais l’expérience avait aussi démontré l’impor­tance d’une collaboration structurelle qui permettrait une synergie des ressources sans courir le risque d’une fusion-dilution. Cette orientation permet d’offrir aujour­d’hui un ensemble cohérent de services.

1. Des lieux de travail. Chaque centre met à la disposition des chercheurs une bibliothèque qui comporte des instruments de travail (dictionnaires, annuaires) ; des ouvrages spécialisés portant sur l’histoire des chrétiens en Europe et hors d’Europe ; un important fonds de mémoires de maîtrise et de thèses d’histoire sou­tenues depuis les années 1950. Ces deux bibliothèques sont complémentaires l’une par rapport à l’autre.

2. Une formation à la recherche dans le cadre du D.E.A. d’histoire religieuse pour lequel les deux centres ont été retenus en qualité d’équipes d’accueil. Les étudiants reçoivent un enseignement annuel sous forme de cours et de séminaires. Le programme est arrêté au début de chaque année universitaire. Les candidats doivent déposer un dossier auprès de l’une des universités participant au D.E.A. (Lyon 2, Lyon 3, Savoie). Par ailleurs, les chercheurs des deux Centres sont associés avec l’lnstitut des Sources Chrétiennes au sein d’une Équipe CNRS, l’UPRES A 5035, Textes et Histoire du Christianisme.

3. Une fonction d’animation de la recherche et de diffusion des résultats à travers des séminaires, conférences publiques, journées de travail, colloques. Chaque fois que cela est possible, ces travaux sont menés en partenariat avec d’autres centres de recherche lyonnais, français, européens. À titre d’exemple, on peut citer parmi les réalisations les plus récentes :

  • à l’occasion du centenaire de la naissance de l’abbé Jules Monchanin, grande figure du catholicisme lyonnais, l’UPRES A a organisé, à l’initiative de Jacques Gadille et en collaboration avec l’Université catholique de Lyon, un colloque international. Celui-ci s’est déroulé du 5 au 7 avril 1995. Les débats ont permis de situer l’œuvre de ce prêtre dans le contexte lyonnais et de préciser la richesse de sa pensée dans son application en Inde. Les actes ont été publiés sous le titre : Jules Monchanin (1895-1957). Regards croisés d’Occident et d’Orient, Profac-Credic, Lyon, 1997, 409 p. ;

  • le colloque consacré aux « Carmes et carmélites en France du XVIIe siècle à aujourd’hui « , préparé par Bernard Hours qui a créé en 1995 un Groupe de recherche d’Histoire carmélitaine. Il a eu lieu les 25-26 Septembre 1997. Publication en cours aux Editions du Cerf ;

  • le colloque sur « Monseigneur Louis Petit, Archevêque d’Athènes (1868-1927), fondateur des Echos d’Orient » que l’équipe a piloté et qui s’est tenu à Rome du 15 au 17 décembre 1997, les Actes sont en cours de publication ainsi que les Actes du colloque de Milan sur « Le facteur religieux dans l’intégration européenne ».

  • les actes du séminaire sur « Les Secrétaireries d’État du Saint-Siège, XIXe-XXe s. » ont été publiés dans les Mélanges de l’Ecole Française de Rome Italie et Méditerranée, Tome 110, 1998.

4. Outre la publication des travaux collectifs conduits dans le cadre défini ci-dessus, les centres publient au titre du D.E.A. des guides destinés aux chercheurs :

  • Thérèse VACHER, Les archives des congrégations françaises de Saint-Joseph, 1991, 79 p.

  • Brigitte WACHÉ, L’Initiation aux sources archivistiques de l’histoire du catholicisme français, Lyon, 1992, 111 p.

  • Jean-Dominique DURAND et Claude PRUDHOMME, Guide du chercheur en his­toire religieuse. Département du Rhône, Lyon, 1993, 144 p.

  • Cahiers d’Histoire (1996/4) intitulé « Histoire religieuse en Rhône-Alpes « (préface d’Etienne Fouilloux).

  • Depuis 1994, un Bulletin annuel, intitulé Chrétiens et Sociétés. XVIe-XXe siècles, récapitule les activités des centres. Ce bulletin comporte aussi des articles et la liste des mémoires de maîtrise, mémoires de D.E.A. et thèses soutenus chaque année en histoire religieuse moderne et contemporaine.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search