Navigation – Plan du site

AccueilNuméros3Avant-propos

Texte intégral

1Il est connu et reconnu depuis longtemps que Lyon est un des foyers les plus actifs de la recherche en histoire religieuse sur le sol français. En témoigne l’existence, pour les périodes moderne et contemporaine surtout, du Centre André Latreille (Université Lumière - Lyon 2) et de l’Institut d’histoire du christianisme (Université Jean moulin - Lyon 3), étroitement associés depuis plusieurs années.

2Membre fondateur du GRECO n° 2 devenu GDR 1095 (“Histoire du christianisme”), ce foyer n’était pas ignoré du CNRS. Mais il ne disposait pas, jusqu’à une date récente, de la reconnaissance explicite de ce dernier. En 1993, l’association de nos deux Centres avait été admise au rang d’Équipe postulante (n° 46 : “Histoire des chrétiens en Europe et hors d’Europe, XVIe-XXe siècles”). Après un temps de probation, qui fut aussi un temps d’incertitude, la direction scientifique du CNRS a transformé cette Équipe postulante en section de plein droit d’une nouvelle unité : l’Unité propre de l’enseignement supérieur A 5035 (UPRES A 5035) : “Textes et histoire du christianisme”. Nous y sommes associés avec l’ancienne URA 993 (“Antiquité tardive et christianisme ancien”) dont la tâche principale est la publication des volumes de la collection “Sources Chrétiennes”. Année après année, des participations croisées justifiaient un tel rapprochement. La nouvelle unité, fondée à titre rétroactif au 1er janvier 1995, est co-dirigée par le directeur de l’ex-URA 993 Guy Sabbah, professeur de lettres classiques à Lyon 2, et par Jean-Dominique Durand, professeur d’histoire contemporaine à Lyon 3 et directeur de l’Institut du christianisme.

3Ce bulletin devient donc l’organe de la partie moderne et contemporaine de l’UPRES A 5035 dont il veut illustrer les activités, sans solution de continuité d’ailleurs avec ses précédentes livraisons.

4C’est ainsi qu’il fournit, outre les informations habituelles sur colloques, séminaires et soutenance (thèses, DEA, maîtrises), deux ensembles principaux. D’abord, la synthèse présentée en janvier dernier à notre séminaire sur Luther face à Rome par l’un des meilleurs spécialistes français : le professeur Marc Lienhard. Ensuite, les rapports principaux de la journée consacrée à Hélène Roederer, morte peu après sa libération de Ravensbrück. Outre sa valeur propre, ce second ensemble a pour nous valeur méthodologique : tous les étudiants lyonnais n’ont pas été résistants ; et tous les étudiants résistants lyonnais n’étaient pas chrétiens. C’est pourquoi il nous est apparu important de restituer le cas Roederer dans son triple contexte : familial (Charles Roederer), local (Bruno Benoît), national (Olivier Wieviorka). En procédant ainsi, nous voulions prouver, s’il en était encore besoin, que l’histoire du religieux n’est ni une affaire de chapelle confessionnelle ni une spécialité close sur elle-même, mais une pièce indispensable de l’histoire tout court.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Étienne Fouilloux, « Avant-propos »Chrétiens et sociétés, 3 | 1996, 1.

Référence électronique

Étienne Fouilloux, « Avant-propos »Chrétiens et sociétés [En ligne], 3 | 1996, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 09 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/7270 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chretienssocietes.7270

Haut de page

Auteur

Étienne Fouilloux

Directeur du Centre André Latreille

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search