Navigation – Plan du site

AccueilNuméros28Dossier bibliographiqueRecensionsJacques-Olivier Boudon, Dictionna...

Dossier bibliographique
Recensions

Jacques-Olivier Boudon, Dictionnaire des évêques français du xixe siècle

Jean-Dominique Durand
p. 203-204

Texte intégral

Jacques-Olivier Boudon, Dictionnaire des évêques français du xixe siècle, Paris, Les Éditions du Cerf, 2021, 893 p., ISBN : 978-2-2041-4109-3

1Cet ouvrage est le fruit de plus de trente années de recherches sur les évêques français du xixe siècle, de 1802 à 1905, ces évêques dits concordataires. Le premier fruit de l’intérêt porté par Jacques-Olivier Boudon à ces prélats - par ailleurs l’un des meilleurs spécialistes du Consulat et de l’Empire napoléonien – fut sa grande thèse préparée sous la direction de Jean-Marie Mayeur, soutenue fin 1991 et publiée en 1996, L’épiscopat français à l’époque concordataire (1802-1905) : origines, formation, nomination (Éditions du Cerf). Cette fois, il met à la disposition de tous, la base de données qu’il avait constituée à partir des dossiers personnels de chaque évêque, archevêque, évêque auxiliaire, évêque in partibus, évêque titulaire, vicaire apostolique. Cette base a été régulièrement complétée à l’occasion de colloques ou pour des notices de dictionnaires. Le corpus est de 524 évêques nommés par le Chef de l’État et reconnus par le Pape qui leur a accordé l’investiture canonique. Il faut ajouter 23 évêques non résidentiels, et 324 évêques missionnaires. Au total donc 871 notices. Si les évêques missionnaires ont des notices plus courtes, on mesure l’ampleur du travail réalisé au fil des années. Les notices sont toutes d’une grande précision. Chacune présente les éléments d’état-civil indispensables, des données sur la formation, les conditions de nomination, mais aussi des informations sur le gouvernement des diocèses et les orientations pastorales, les relations avec les pouvoirs publics et avec Rome. Le point de départ est la recomposition de l’épiscopat en 1802 à la suite du concordat signé l’année précédente ; le point d’arrivée est 1905 avec la loi de Séparation des Églises et de l’État, pour la nomination. On trouvera donc naturellement des notices sur des évêques nommés dans le cadre du Concordat, mais qui ont conservé leur charge épiscopale dans un contexte complètement modifié.

2Avec un seul auteur qui laboure son champ de recherches depuis tant d’années, les notices présentent l’avantage et l’intérêt d’être homogènes tant dans le style que dans la composition. Il peut être tentant comme souvent dans ce genre d’ouvrage d’épingler des erreurs. Pour ma part je n’en ai noté qu’une seule, concernant un archevêque de Lyon : Mgr Ginoulhiac (1870-1875) n’a pas été créé cardinal, payant ainsi son opposition à la proclamation du dogme de l’Inffaillibilité pontificale. Un état des sources et des éléments bibliographiques viennent compléter chaque notice, à compléter par la liste des sources manuscrites et imprimées et par une bibliographie générale abondante en annexe.

3Comme tout dictionnaire, celui-ci donne au lecteur la possibilité de le feuilleter, de s’arrêter au gré des pages, de trouver tout à la fois plaisir et intérêt. Les notices sont classées par ordre alphabétique à l’intérieur des trois catégories – évêques concordataires, évêques auxiliaires/ titulaires/ in partibus, missionnaires, mais un récapitulatif fort commode par diocèse est donné en fin de volume, complété par un excellent index des noms de personnes. Elles sont précédées d’une introduction synthétique et efficace présentant la méthode de travail et précisant ce que pouvait représenter un évêque au xixe siècle, membre de l’élite sociale, au rôle politique indéniable. On peut distinguer aussi des générations d’évêques et les stratégies épiscopales des différents régimes politiques qui se sont succédé, parfois en tenant compte plus ou moins des orientations du Saint-Siège, notamment au temps de Léon XIII avec sa stratégie du Ralliement.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Dominique Durand, « Jacques-Olivier Boudon, Dictionnaire des évêques français du xixe siècle »Chrétiens et sociétés, 28 | 2021, 203-204.

Référence électronique

Jean-Dominique Durand, « Jacques-Olivier Boudon, Dictionnaire des évêques français du xixe siècle »Chrétiens et sociétés [En ligne], 28 | 2021, mis en ligne le 02 mai 2022, consulté le 12 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/8568 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chretienssocietes.8568

Haut de page

Auteur

Jean-Dominique Durand

Université de Lyon, Jean Moulin Lyon 3
LARHRA UMR 5190

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC-ND 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search