Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 24, n°1ArticlesAccommodating “Imbeciles”or the “...

Articles

Accommodating “Imbeciles”or the “Weak-Minded”

Justice and Sexual Crime in Nineteenth-Century Scotland
Elizabeth Foyster et Christopher Holligan
p. 91-113

Résumés

Cet article met en avant les défis rencontrés par le système de justice pénale écossais, au XIXe siècle pour rendre compte du caractère distinctif des individus classés comme « imbéciles » ou « faibles d’esprit ». En examinant les cas de viols et d’agressions sexuelles qui ont été portés devant la Haute Cour de justice, il interroge les difficultés des poursuites. Il décrit comment la spécificité humaine a été remise en cause par une hiérarchie eugéniste lorsque les structures sociales se transformaient sous les effets de l’industrialisation. Chacun de ces facteurs a rendu les communautés écossaises moins sûres pour les personnes dépendantes, en particulier celles classées comme « enfantines » bien que corporellement mature sur le plan sexuel. En se basant sur des sources procédurales, l’article, en interrogeant la catégorie d’« imbécile », identifie un conflit paradigmatique entre des conceptions juridiques des capacités mentales estimées et une définition plus complexe de l’humanité. Il est ainsi démontré que le système judiciaire écossais n’a pas toujours répondu aux attentes exprimées par ces nouveaux groupes sociaux.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2022.

Plan

Retrieving the imbecile and weak-minded
The imbecile as victim
The “innocent” imbecile?
Accommodating the imbecile

Aperçu du texte

At first glance, the trial precognition of the sexual crime committed against Ann Innes reads like many other cases of rape or sexual assault that were heard by the criminal courts in the nineteenth century. On Wednesday 27 September 1865, seventeen-year-old Ann was sent by her mother from her home near the burgh of Lossiemouth in north-east Scotland, to fetch milk from a local farm. As the oldest daughter in a family of nine children, the walk along the field-lined track close to the sea, which connected her home to the farm, had become part of her daily routine.

She carried a basket to collect butter for a neighbour, and a bottle to be filled with cream for another. Having completed her errands, Ann began her journey home, but was met by fifteen-year-old John Murray, a farm servant and apprentice carpenter, who was driving a horse and cart for his Master. John so frightened Ann that she dropped her pail and basket, and ran away into the Links next to the seashore, but he followed ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elizabeth Foyster et Christopher Holligan, « Accommodating “Imbeciles”or the “Weak-Minded” », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies, vol. 24, n°1 | 2020, 91-113.

Référence électronique

Elizabeth Foyster et Christopher Holligan, « Accommodating “Imbeciles”or the “Weak-Minded” », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], vol. 24, n°1 | 2020, mis en ligne le 30 octobre 2022, consulté le 28 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/chs/2782 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chs.2782

Haut de page

Auteurs

Elizabeth Foyster

Doctor, Clare College, University of Cambridge (UK)
eaf21[at]cam.ac.uk

Christopher Holligan

Professor, School of Education, University of the West of Scotland
chris.holligan[at]uws.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

© Droz

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search