Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 25, n°1Testimonies to the History of Cri...

Testimonies to the History of Crime: The Italian Police Memoir, 1861-2014

Marco Soresina
p. 111-133

Résumés

L’article analyse, pour la première fois, les mémoires publiés par des officiers de police après l’unification de l’Italie. Ces mémoires doivent être pris en compte comme des productions culturelles, faisant partie de la littérature populaire de l’époque. Il s’agit en effet d’un genre littéraire qui s’est développé comme un produit éditorial dans le sillage de la littérature d’enquête alors naissante. Périodiquement, les mémoires ont réussi à susciter l’intérêt du public, sans jamais s’imposer comme un genre stabilisé dans l’édition italienne. Cela s’explique par l’absence d’une fierté professionnelle établie au sein de la police italienne, cause d’un manque d’appétence pour la représentation de leur fonction et, en retour, de difficultés à susciter l’intérêt du public. Ces mémoires contiennent cependant des indications stimulantes sur l’histoire des motivations sociales, de la culture professionnelle et de l’éthique des officiers et des fonctionnaires de police, en particulier en regard des représentations du crime et de la déviance dans la littérature populaire.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2023.

Plan

The slow establishment of the canon: from unity to World War II
The democratisation of society and a new direction for memoirs
Conclusions

Aperçu du texte

Recent studies have highlighted the importance of police memoirs for the cultural and social history of the profession. Prevailing historiographical interest is in the motivations of these publications, relating them to the democratisation of a society that, from the mid-19th century, made police issues the object of public debate. Police stories thus became editorial products that were made available to the public. Some historians have, more traditionally, made use of memoirs as a direct source of information with regard to the events narrated. This is not, however, the direction pursued in this examination. The memoirs were predominantly, in fact, a hybrid of non-fiction and fiction, a mix imposed by the editorial destination of the memoirs which, with the aim of pandering to audience tastes, distorted narrative in order to place certain aspects in a more adventurous light. This of course does not exclude the presence of many realistic elements in the memoirs, mostly concerning th...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marco Soresina, « Testimonies to the History of Crime: The Italian Police Memoir, 1861-2014 »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies, vol. 25, n°1 | 2021, 111-133.

Référence électronique

Marco Soresina, « Testimonies to the History of Crime: The Italian Police Memoir, 1861-2014 »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], vol. 25, n°1 | 2021, mis en ligne le 05 août 2023, consulté le 21 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/chs/2909 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chs.2909

Haut de page

Droits d’auteur

© Droz

Haut de page
  • Logo The International Association for the History of Crime and Criminal Justice
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search