Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 25, n°1In MemoriamHommage à Jean-Claude Farcy

In Memoriam

Hommage à Jean-Claude Farcy

Frédéric Chauvaud et Marc Renneville
p. 139-140

Texte intégral

  • 1 Jean-Claude Farcy, Les paysans beaucerons au XIXe siècle, Chartres, Société archéologique d’Eure- (...)
  • 2 C’est ainsi que les pages qu’il consacre à la jeunesse, lui permettront ensuite d’écrire un ouvra (...)
  • 3 Jean-Claude Farcy, « Le temps libre au village », in Alain Corbin (dir.), L’avènement des loisirs (...)
  • 4 Le Guide et la Bibliographie sont désormais accessibles en ligne sur Criminocorpus : https://crim (...)
  • 5 Jean-Claude Farcy, L’histoire de la justice française de la Révolution à nos jours, Paris, PUF, c (...)
  • 6 Son Histoire de la justice en France de 1789 à nos jours, Paris, La Découverte, coll. « Repères » (...)

1Jean-Claude Farcy (1945-2020) lègue une œuvre scientifique qui se distingue par son ampleur, sa rigueur méthodologique, le défrichage de nouveaux terrains et la mise au point de nombreux instruments de recherche mis au service de la communauté scientifique. Ses premiers travaux s’inscrivent dans le cadre de l’histoire rurale avec une thèse de doctorat portant sur la paysannerie beauceronne1. Cette société paysanne qu’il connaît bien devient son laboratoire2, il explore des sources peu ou pas utilisées, il ouvre des pistes qu’il suivra par la suite, comme l’atteste notamment sa contribution au volume dirigé par Alain Corbin sur l’histoire des loisirs3. En 1987, Jean-Claude Farcy devient chercheur au CNRS, rattaché au Centre d’histoire de la France contemporaine de l’Université de Paris-X Nanterre. Il entreprend alors la constitution d’un Guide des archives judiciaires et pénitentiaires, partant de la réforme de l’an VIII, qui voit se mettre en place le système judiciaire des XIXe et XXe siècles, et s’arrête en 1958, au moment de la réforme des juridictions supprimant les justices de paix et créant les Tribunaux de Grande instance. Publié aux éditions du CNRS en 1992, l’ouvrage devient indispensable. Après ce Guide, Jean-Claude Farcy entreprend la confection d’une Bibliographie de l’histoire de la Justice4. Désormais rattaché au Centre Georges Chevrier, Université de Bourgogne, il fait preuve dans la plus extrême modestie d’une inlassable activité. En 2001, il publie une synthèse sur trois décennies de recherche sur l’histoire de la justice française à l’époque contemporaine5. L’histoire de la justice était alors une histoire jeune et plusieurs possibilités s’offraient à elle mais l’essor récent pouvait s’expliquer à la fois par le renouvellement de l’histoire et l’ouverture de nouveaux chantiers mais aussi par la place grandissante que la justice occupait dans la société. Une grande partie des travaux disponibles portait sur la criminalité et après avoir présenté un inventaire, il convenait de faire le point sur les perspectives de recherche. Les normes, les pratiques judiciaires d’une part, les prisons et les pénalités ensuite, la justice et la répression politique pour terminer dessinent un ensemble à la fois réflexif et programmatique. La réception du livre est enthousiaste. Les spécialistes du domaine soulignent que l’ouvrage parvient à assurer la convergence des travaux des historiens du droit davantage préoccupés par les périodes romaine et médiévale et les historiens issus des sciences humaines. Si Jean-Claude Farcy estime que des travaux de très grande qualité ont vu le jour, il pense qu’il faut tendre à l’interdisciplinarité et au comparatisme. Une approche globale de la justice impose de dépasser les frontières disciplinaires et doit œuvrer à un effort plus grand de conceptualisation pour cerner l’objet de la justice6. À plusieurs reprises, il remet sur le métier des mises au point sur l’histoire de la justice et des sources judiciaires, soit dans des livres personnels, soit dans des ouvrages collectifs. Dans tous ces travaux et publications, son écriture limpide est mise au service d’une érudition prodigieuse mais sans forfanterie. Auteur de travaux sur les pratiques judiciaires (les discours de rentrée, les rapports des procureurs généraux, etc.), les magistrats (prosopographie, procureurs, juge d’instruction, etc.), les dispositifs répressifs (les suites judiciaires de la Commune de Paris, les camps d’internement pendant la Première guerre mondiale, la peine de mort, etc.), les affaires judiciaires (l’affaire Poirier 1871-1874), l’originalité de l’œuvre de notre collègue tient à la combinaison d’une méthodologie exigeante, cherchant toujours, chaque fois que cela est possible, à combiner des données quantitatives et une analyse très fine des acteurs sociaux et de la trajectoire des individus.

  • 7 « Le procureur entre l’ordre public et les justiciables : plaintes, procès-verbaux et poursuites (...)

2Jean-Claude Farcy avait rejoint le comité scientifique de Crime, Histoire & Sociétés/Crime, History & Societies dès la création de la revue en 1997. Il y était réputé pour rendre en quelques jours les évaluations de textes qu’on lui soumettait, auxquelles il apportait un soin extrême . Il y publia un article7 et un grand nombre de compte-rendus d’ouvrages, jusque peu de temps avant son décès.

3Auteur d’instruments de travail irremplaçables, Chercheur acquis au bien collectif, Jean-Claude Farcy manquera à tous ceux qui ont eu le privilège de le côtoyer. L’homme était aussi généreux qu’il était discret. Nul doute que son œuvre restera centrale dans les travaux consacrés à la justice contemporaine en France.

Haut de page

Notes

1 Jean-Claude Farcy, Les paysans beaucerons au XIXe siècle, Chartres, Société archéologique d’Eure-et-Loir, 1989, 2 tomes, 663 p.

2 C’est ainsi que les pages qu’il consacre à la jeunesse, lui permettront ensuite d’écrire un ouvrage de référence : La jeunesse rurale dans la France du XIXe siècle, Éditions Christian, coll. « Vivre L’histoire », Paris, 2004, 220 p.

3 Jean-Claude Farcy, « Le temps libre au village », in Alain Corbin (dir.), L’avènement des loisirs, 1850-1960.

4 Le Guide et la Bibliographie sont désormais accessibles en ligne sur Criminocorpus : https://criminocorpus.org/fr/outils/##filter=.bibliographie-1789-2011.

5 Jean-Claude Farcy, L’histoire de la justice française de la Révolution à nos jours, Paris, PUF, coll. « droit et justice », 2001, 494 p.

6 Son Histoire de la justice en France de 1789 à nos jours, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 125 p. prolonge et synthétise ses travaux.

7 « Le procureur entre l’ordre public et les justiciables : plaintes, procès-verbaux et poursuites pénales à Dijon à la fin du XIXe siècle », Crime, Histoire & Sociétés/Crime, History & Societies, 2005, 9, 1, 79-115.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Chauvaud et Marc Renneville, « Hommage à Jean-Claude Farcy  »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies, vol. 25, n°1 | 2021, 139-140.

Référence électronique

Frédéric Chauvaud et Marc Renneville, « Hommage à Jean-Claude Farcy  »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], vol. 25, n°1 | 2021, mis en ligne le 05 août 2021, consulté le 21 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/chs/2925 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chs.2925

Haut de page

Auteurs

Frédéric Chauvaud

frederic.chauvaud[at]univ-poitiers.fr

Articles du même auteur

Marc Renneville

marc.renneville[at]cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Droz

Haut de page
  • Logo The International Association for the History of Crime and Criminal Justice
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search