Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 25, n°2Articles“Le pays attend de vous une attit...

Articles

“Le pays attend de vous une attitude ferme et sans équivoque”

The Belgian Judiciary and Judicial Sabotage1940-1950
Jan Julia Zurné
p. 109-132

Résumés

Pendant l’occupation allemande de 1940-1944, afin de protéger les membres des groupes de résistance, certains policiers et magistrats belges ont saboté leurs propres enquêtes relatives aux attaques violentes de collaborateurs. Cet article traite de la pratique du « sabotage judiciaire » et montre comment et pourquoi des magistrats ont choisi cette stratégie. Des considérations juridiques, l’identité nationale et le pragmatisme ont été des facteurs décisifs. L’expérience de l’occupation pendant la Première Guerre mondiale et les caractéristiques spécifiques de l’occupation de la Belgique en 1940-1944 ont également compté. Cette étude de cas propose un exemple de traitement de la manière dont les institutions locales interagissent avec les forces d’occupation et utilisent leur marge de manœuvre pour protéger tant la population que leurs propres intérêts professionnels.

Haut de page

Notes de l’auteur

This article is based on research funded by the IAP Justice & Populations, part of the Belgian Science Policy Office.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2024.

Plan

Maintaining order in an occupied city
Judicial sabotage and halting a policy of the lesser evil
Post war purges and dealing with the past
Conclusion

Aperçu du texte

Justement émus, les juges d’instruction du tribunal du siège, constatent que tout acte d’instruction accompli par eux […] aurait pour seul effet de recueillir des éléments ou de faciliter l’arrestation d’un prévenu en vue de son jugement par une juridiction étrangère. Les juges d’instruction soussignés estiment qu’on ne peut exiger qu’ils collaborent ainsi directement à fournir aux juridictions du pouvoir occupant une aide qu’ils ne sauraient justifier, ni en droit, ni en conscience.

In the spring of 1943, fourteen magistrates working for the court of Brussels addressed public prosecutor Lucien Van Beirs in an urgent letter. They expressed their emotions in a way that is rather untypical in a judicial context. The magistrates were moved by a number of recent cases in which members of resistance groups had been arrested and condemned to death or extra legally executed by German authorities as a result of investigations by the Belgian police and judiciary. This seriously conflicted wit...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jan Julia Zurné, « “Le pays attend de vous une attitude ferme et sans équivoque” »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies, vol. 25, n°2 | -1, 109-132.

Référence électronique

Jan Julia Zurné, « “Le pays attend de vous une attitude ferme et sans équivoque” »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], vol. 25, n°2 | 2021, mis en ligne le 21 mars 2024, consulté le 23 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/chs/3075 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chs.3075

Haut de page

Auteur

Jan Julia Zurné

Assistant Professor in Political History
Radboud University Nijmegen
janjulia.zurne[at]ru.nl

Haut de page

Droits d’auteur

© Droz

Haut de page
  • Logo The International Association for the History of Crime and Criminal Justice
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search