Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 26, n°1ArticlesStrategic Inequality: Social Stat...

Articles

Strategic Inequality: Social Status in French Criminal Interrogations, 1750-1850

Elwin Hofman
p. 77-96

Résumés

La procédure pénale dans la France du XVIIIe siècle est généralement considérée comme inégalitaire. Cet article s’oppose à cette vision en s’intéressant au rôle du statut social lors des interrogatoires criminels dans les dernières décennies de l’Ancien régime et les premières de l’époque contemporaine. L’auteur avance que, tout au long de cette période, dans des sources telles que les lois, les doctrines, les critiques réformatrices et les transcriptions d’interrogatoires, une préoccupation générale pour l’égalité, en particulier l’égalité de fortune, est perceptible. Certains magistrats ont néanmoins continué d’adapter leurs stratégies d’interrogatoire au statut social du suspect. Cela ne signifie pas qu’ils traitaient systématiquement les suspects fortunés avec plus d’indulgence. Ils ont plutôt adapté leurs techniques afin de réaliser des interrogatoires plus efficaces.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2024.

Plan

Unfair distinctions
Universal interrogations
Post-revolutionary inequality
Conclusions

Aperçu du texte

Criminal justice in eighteenth-century France is still regularly depicted as exceedingly harsh, arbitrary and unequal. In an introduction to eighteenth-century criminal justice, Arlette Farge has argued that “justice strikes consistently, and most commonly hits men and women in misery and the underprivileged classes.” There was perhaps a “virtual equality” between suspects, but this was “but an illusion”: “the law and its magistrates dispose of numerous means to avoid the worst for the greats of this world.” Hence, even during the trial procedure, Farge argues, “nothing is alike when one is rich or poor.” The world of eighteenth-century criminal justice was a grim world, especially for those without means: “class justice” seemed to rein. Almost nothing protected the poor from the arbitrary powers of the magistrates.

There is certainly truth in these claims. Punishments were often physically harsh and, to modern eyes, not proportionate to the offence. Common people were the most regul...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elwin Hofman, « Strategic Inequality: Social Status in French Criminal Interrogations, 1750-1850 »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies, vol. 26, n°1 | 2022, 77-96.

Référence électronique

Elwin Hofman, « Strategic Inequality: Social Status in French Criminal Interrogations, 1750-1850 »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], vol. 26, n°1 | 2022, mis en ligne le 11 octobre 2024, consulté le 29 novembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/chs/3224 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chs.3224

Haut de page

Auteur

Elwin Hofman

KU Leuven
elwin.hofman[at]kuleven.be

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo The International Association for the History of Crime and Criminal Justice
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search