Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 27, n°2Articles“Los Argentinos”: A Gang of Swind...

Articles

“Los Argentinos”: A Gang of Swindlers and the Criminal Integration of the Americas, 1935-1943’

Diego Pulido Esteva
p. 101-125

Résumés

Cet article analyse l’escroquerie transfrontalière qui sévissait sur le continent américain durant l’entre-deux-guerres. Au cours des premières décennies du XXsiècle, le Mexique était devenu une plaque tournante de la fraude, suite à l’essor de ce type de crime dans la région atlantique de l’Amérique du Sud. En se concentrant sur une bande d’escrocs connus sous le nom de « Los Argentinos », des criminels itinérants cosmopolites, l’article étudie l’essor de ce que l’on appelle le « tricksterisme » et la nature transfrontalière des délits de fraude et de falsification. Ainsi, grâce à la fois aux flux migratoires et aux connexions transfrontalières, les « tricksters » ont pu façonner des réseaux de complicité incluant les autorités locales, étatiques et fédérales.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2027.

Plan

Cross-border flows: fraud scripts and police publications
Fraud and scamming in Mexico during the interwar period
The facts: blowing the dust off a report
One seizure, several clues and the “secret agent no. 24”
Organization and social profiles
Corruption: the key to impunity?
Conclusion

Aperçu du texte

This article is focused on a gang of swindlers – “Los Argentinos” (The Argentinians) or “Paqueros” – traveling criminals, working primarily out of Mexico, who made fraud and forgery a way of life. It uses the example of this gang to analyze the local and continental dimensions of swindling on the eve of the Second World War. It seeks to illuminate the phenomenon of “tricksterism” through the investigation of some of its organized manifestations and perpetrators, in particular “professional” tricksters (like Los Argentinos) who grouped themselves into incipient structures so as to pursue a form of criminality that occupied a notorious place in American social imaginaries from La Plata River to the Hudson.

In the last third of the nineteenth century, swindlers represented a form of criminality that was rapidly spreading across the Atlantic world. Seen as cosmopolitan and frequently featuring traveling criminals who built hierarchical organizations, “tricksterism” benefitted from migrat...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Diego Pulido Esteva, « “Los Argentinos”: A Gang of Swindlers and the Criminal Integration of the Americas, 1935-1943’ »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies, vol. 27, n°2 | 2024, 101-125.

Référence électronique

Diego Pulido Esteva, « “Los Argentinos”: A Gang of Swindlers and the Criminal Integration of the Americas, 1935-1943’ »Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], vol. 27, n°2 | 2024, mis en ligne le 27 mars 2027, consulté le 14 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/chs/3483 ; DOI : https://doi.org/10.4000/chs.3483

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search