Navigation – Plan du site

AccueilNuméros26Notes de lectureAmanda Rueda, L’Amérique latine e...

Notes de lecture

Amanda Rueda, L’Amérique latine en France. Festivals des cinémas et territoires imaginaires

PUM, Presses Universitaires du Midi, Toulouse, 2018, 166 p.
Marie-Françoise Govin
p. 222-223
Référence(s) :

Amanda Rueda, L’Amérique latine en France. Festivals des cinémas et territoires imaginaires, PUM, Presses Universitaires du Midi, Toulouse, 2018, 166 p.

Traduction(s) :
Amanda Rueda, L’Amérique latine en France. Festivals des cinémas et territoires imaginaires [es]

Texte intégral

1L’Amérique latine en France. Festivals des cinémas et territoires imaginaires (PUM, Toulouse, mars 2018), d’Amanda Rueda (maîtresse de conférences à l’Université Jean Jaurès de Toulouse) traite de l’accueil en France des cinématographies d’Amérique latine.

2Lorsqu’Amanda Rueda arrive de Colombie en France comme étudiante, elle découvre à Toulouse un festival des cinémas latino-américains. Très vite, elle adhère à l’ARCALT, l’Association des Rencontres Cinémas d’Amérique latine de Toulouse, et prend une part active à ses actions. Cependant la réalité latino-américaine, et plus précisément du cinéma latino-américain l’interroge. Sa réflexion, qui constitue la chair même de son livre, part d’un constat : la représentation du continent se constitue en partie sur des mythes, ceux du voyage, de l’aventure, du lointain, auxquels se greffent des élans solidaires et politiques envers des peuples qui souffrent. De là à se demander si la spécificité de la culture latino-américaine n’a pas été créée par les Européens et quelle est la contribution des artistes d’Amérique latine à cette construction.

3Le fil de pensée qui tisse l’ensemble de l’ouvrage est un incessant voyage de chaque côté de l’Atlantique, confrontant les représentations et les inscrivant dans un espace d’énonciation qui les unit et les distingue.

4L’ouvrage s’appuie sur des analyses factuelles comme l’impact du festival de Cannes depuis les années 1970-1980, fondé grâce aux échanges entre les cinéastes européens et latino-américains et leurs engagements. Cannes offre une connaissance et une reconnaissance au Cinema Novo brésilien ainsi qu’aux cinématographies chiliennes, mexicaines, cubaines et au Nouveau Cinéma latino-américain. L’auteure examine également les parutions des critiques de cinéma, essentiellement via Positif et Les Cahiers du cinéma.

5L’étude décrit les constructions, les soubresauts, les reconstructions de cinématographies bousculées par le politique et l’économique, toujours sous le double regard d’une énonciation sans cesse questionnée. En effet, elles naissent, depuis les années 1960, dans des contextes de violences politiques puis dans des problématiques de réconciliation ainsi que dans un rapport fragile au monde globalisé, et vivent des événements qui les bâtissent et des ruptures fertiles en renaissances. Car la création artistique, et bien sûr son cinéma, après un “âge d’or” où elle se découvre une identité culturelle, en est venue à ébranler ses certitudes, aussi bien esthétiques que politiques.

6La naissance en France de festivals spécialisés donne matière à repenser les représentations : le festival de Cannes et ses sections parallèles, le festival des 3 Continents à Nantes, le festival de Biarritz Amérique latine ainsi que le festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse en sont des exemples emblématiques. Une grande part de l’ouvrage est consacrée à l’étude de ce dernier, depuis une description factuelle de la période festivalière, avec sa dimension festive, jusqu’à une analyse des postures éditoriales de l’association en passant par un panorama historique. L’auteure rend compte des évolutions des idées, des choix et des perspectives qui ont émaillé ce festival pendant trente ans. Se dégage ensuite l’axe de la production et de la diffusion, au-delà de la création, des cinématographies d’Amérique latine. Ainsi, la solidarité ne se décline plus seulement sur un plan politique, mais au niveau économique avec le développement de plateformes internationales d’aide au cinéma.

7La question d’une identité latino-américaine – fabriquée, par qui ? pour qui ? – sous-tend tout ce travail, remettant en cause les lieux et les modalités de l’énonciation pendant une période qui va des années 1960 au moment où est écrit l’ouvrage (années 2010) ainsi que les représentations dans les territoires d’origine et dans les pays d’accueil. Amanda Rueda fait alors émerger les concepts de déterritorialisation et d’entre-deux. Ces deux notions apportent un éclairage neuf sur la création contemporaine ; les films des jeunes cinéastes latino-américains s’inscrivent, à l’aune de ce regard, dans un ”monde transfrontalier”.

8Nourri de documents textuels et iconographiques grâce à la collecte d’un matériau interne à l’ARCALT précieux et précis et d’un travail universitaire, ce livre voyage de l’Amérique latine à l’Europe, dans une exigence de questionnement et de remise en cause des représentations. Les cinémas d’Amérique latine s’y donnent à comprendre dans un espace d’énonciation en mutation qui lie la création et la géographie, la revendication et la solidarité, l’esthétique et le politique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Françoise Govin, « Amanda Rueda, L’Amérique latine en France. Festivals des cinémas et territoires imaginaires »Cinémas d’Amérique latine, 26 | 2018, 222-223.

Référence électronique

Marie-Françoise Govin, « Amanda Rueda, L’Amérique latine en France. Festivals des cinémas et territoires imaginaires »Cinémas d’Amérique latine [En ligne], 26 | 2018, mis en ligne le 24 juillet 2019, consulté le 07 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/cinelatino/5441 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cinelatino.5441

Haut de page

Auteur

Marie-Françoise Govin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC-ND 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search