Navigation – Plan du site
Le terrain ivre

Invitation à l’ivresse

Penser les limites de la relation d’enquête lors d’un travail ethnographique
Francis Vernède
p. 107-121

Résumés

Cet article propose de décrypter une vignette ethnographique produite lors d’un terrain de recherche basé en France. En passant du temps avec des personnes hébergées dans un centre d’hébergement et de réinsertion sociale spécialisé dans l’accueil d’usagers sans abri et dépendants aux drogues, le chercheur s’est retrouvé face à un dilemme : accepter ou non de boire de l’alcool ? Cette épreuve de positionnement permettra d’affiner la compréhension du terrain et d’envisager sous un angle différent la question de la ritualité de consommations importantes d’alcool.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Présentation de l’enquête et de son terrain
Vignette ethnographique : une proposition embarrassante autour d’un apéritif
Jeudi 10 avril 2014, 17h45, au CHRS
La question de la place de l’ethnographe sur un terrain de recherche
L’apéritif du CHRS : une voie de compréhension de l’univers social des hébergés
Conclusion

Aperçu du début du texte

« A la différence des visites normales où l’on vous offre un pinikia que vous pouvez déguster à loisir, il est impossible lors d’un namper d’échapper à l’enivrement, les femmes vous enfournant leur récipient entre les lèvres avec une joie sardonique et le maintenant renversé jusqu’à ce que son contenu tout entier ait disparu dans le gosier. […] Pintes après pintes d’une bière au goût de suret sont ainsi englouties dans une demi-suffocation et non sans dommage pour les vêtements qui recueillent chaque fois le trop-plein des rasades. Il est inconcevable de se soustraire à ces tournées répétées ; le but comme chez bien des peuples buveurs de bière, à en consommer la plus grande quantité dans les temps les plus brefs afin de trouver l’ivresse. »
Descola, Philippe, 1993. Les lances du crépuscule. Paris : Pocket.

Durant le printemps 2014, à la faveur d’une enquête ethnographique en France, dans un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), des personnes hébergées– pour la plupart al...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francis Vernède, « Invitation à l’ivresse », Civilisations, 66 | 2017, 107-121.

Référence électronique

Francis Vernède, « Invitation à l’ivresse », Civilisations [En ligne], 66 | 2017, mis en ligne le 31 août 2020, consulté le 12 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/civilisations/4420 ; DOI : 10.4000/civilisations.4420

Haut de page

Auteur

Francis Vernède

Francis Vernède est doctorant en sociologie à l’Université Lumière-Lyon 2. Il réalise une thèse de doctorat sur l’accompagnement des usagers de substances psychoactives et sur la question des conditions du maintien de la relation d’aide, dans une perspective ethnographique. Il a été intervenant en formation de travail social pour l’ARFRIPS et l’IREIS et chargé de cours en sociologie à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth. [Centre Max Weber – UMR 5283, Université Lumière-Lyon 2, 86 Rue Pasteur, 69007 Lyon, France – francis.vernede@gmail.com]

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page