Navigation – Plan du site
L'alcool (en)chanté

Le vin rouge : un élément essentiel de la ritualité au sein des Troupes de Marine

Adeline Poussin
p. 195-207

Résumés

Les Troupes de Marine sont principalement constituées d’unités de combat au sein desquelles la cohésion entre leurs membres est considérée comme nécessaire à l’accomplissement des missions. Aussi, des activités ritualisées sont organisées dans le but de la renforcer. Celles-ci peuvent prendre différentes formes parmi lesquelles des repas (repas de corps, repas de cohésion, « p’tit déj’ colo ») structurés par une organisation spécifique. Dans ces repas, du vin rouge est consommé selon certaines prescriptions, notamment lors du rituel de la Poussière. Cette boisson rappelle les origines maritimes de l’arme et représente une forme de revendication identitaire, notamment dans sa mise en évidence dans le chant Les Biffins. L’étude a montré que sa consommation apparaît comme significative pour le groupe en termes de virilité par la mise à l’épreuve symbolique qu’elle constitue et en termes de liens entre les membres d’un même groupe par le rapprochement social qu’induit la collégialité de sa consommation dans le cadre rituel de la Poussière. Boire du vin rouge dans ces circonstances va donc bien au-delà d’une envie d’ingérer cette boisson. Cette action a une valeur symbolique et rituelle importante pour le groupe qui la met en œuvre

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Quelle place pour le vin rouge ?
Boire du vin rouge, oui... mais comment ?
... et pourquoi boire spécifiquement du vin rouge ?
Le vin rouge, un vecteur de la dynamique sociale du groupe
La consommation de vin rouge : une épreuve de résistance
Quand boire ensemble renforce les liens du groupe
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Arme rattachée à l’Armée de Terre française, les Troupes de Marine ont une origine maritime qui influence, encore aujourd’hui, leurs pratiques ritualisées. En effet, même si elles sont rattachées au ministère de la Guerre par la loi du 7 juillet 1900, elles dépendaient, depuis leur création en 1622 du département de la Marine. Elles ont toujours constitué un ensemble militaire spécialisé dans le service en dehors de la métropole. Tandis que l’institution militaire a fonctionné principalement sur la base de la conscription jusqu’au début des années 2000, la professionnalisation de ces troupes a été envisagée dès la fin du 19e siècle, « en raison du ’durcissement des guerres coloniales’ » (Forcade, Duhamel & Vial 1999 : 228). C’est d’ailleurs à cette époque qu’elles ont été rebaptisées « Troupes Coloniales ». Elles sont devenues les « Troupes de Marine » par le décret du 4 mai 1961. Toutefois, l’utilisation du mot « colonial » est restée très présente dans les rangs de ses...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adeline Poussin, « Le vin rouge : un élément essentiel de la ritualité au sein des Troupes de Marine », Civilisations, 66 | 2017, 195-207.

Référence électronique

Adeline Poussin, « Le vin rouge : un élément essentiel de la ritualité au sein des Troupes de Marine », Civilisations [En ligne], 66 | 2017, mis en ligne le 31 août 2020, consulté le 22 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/civilisations/4585 ; DOI : 10.4000/civilisations.4585

Haut de page

Auteur

Adeline Poussin

Adeline Poussin est docteure en ethnomusicologie de l’Université de Nice Sophia-Antipolis. Elle a réalisé une thèse de doctorat sur le chant militaire et sa pratique actuelle dans les Troupes de Marine. Elle est actuellement chargée de cours à l’Université de Poitiers et à l’Université de Tours. [Laboratoire LIRCES (Laboratoire Interdisciplinaire Récits, Cultures, Sociétés), Université de Nice Sophia-Antipolis, UFR LASH, Campus Carlone, 98 bd Edouard Herriot, BP 3209, 06204 Nice Cedex 3, France – adelinesannier@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page