Navigation – Plan du site

AccueilNuméros68Othering mechanisms and multiple ...

Othering mechanisms and multiple positionings: Children of Thai-Belgian couples as viewed in Thailand and Belgium

Mécanismes d’altérité et positionnements multiples : comment sont perçus les enfants des couples belgo-thaï en Thaïlande et en Belgique
Asuncion Fresnoza-Flot
p. 139-161

Résumés

Les études sur la « deuxième génération » se focalisent surtout sur les individus dont les parents sont tous deux migrants. Elles négligent par conséquent la situation des enfants de couples « mixtes » dont un partenaire est migrant et l’autre, citoyen du pays où ils se trouvent. Ces enfants d’origine mixte habitent surtout des espaces sociaux transfrontaliers connectant les pays respectifs de leurs parents. Dans ce contexte, comment ces jeunes gens sont-ils perçus dans les pays auxquels ils sont attachés ? De quelle façon se positionnent-ils par rapport aux points de vue et stéréotypes les concernant dans ces espaces traversant les frontières des Etats-nations ?
Afin de répondre à ces questions, la présente étude examine le cas d’enfants de couples belgo-thaïs, appelés luk-kreung (demi-enfants) en Thaïlande et métis en Belgique. L’analyse des données recueillies par des méthodes qualitatives montre que les informateurs de cette étude ont eu accès à la citoyenneté des pays de leurs deux parents. Néanmoins, ils restent largement sujets à une altérisation liée à leurs caractéristiques phénotypiques perçues comme « différentes » par rapport à celles de la population majoritaire. Cette altérisation les a conduits à adopter des stratégies de positionnement multiple : invisibiliser leurs origines ethniques, accepter et accentuer leurs « altérités » supposées, et acquérir la nationalité thaïlandaise (pour ceux qui ne l’avaient pas encore).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Othering and the children of mixed couples
Intermarriages of Thais and the birth of luk-kreung
Researching children of Thai-Belgian parentage in their cross-national social spaces
Children of Thai-Belgian couples as racialised “Others” here and there
Integrated legally but Othered socially in Belgium
Thai-Belgian luk-kreung as valorised but partially included Others in Thailand
“I want to be in the airplane” : Multiple positionings of Thai-Belgian young people
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

In May 2013, in Stockholm, the members of the Thai Women Network in Europe (TWNE) held their annual gathering. It was their 13th assembly since the network was founded in the early 2000s, and the theme of the meeting was mental health of Thai migrants. Many Thai women from different European countries attended with their friends and TWNE co-members, whereas a few others arrived with their ethnically diverse families. Given my low level of proficiency in Thai, I attended the gathering with my Thai friend who translated for me the many conversations and discussions held in Thai. During the second day of the event, invited speakers a few of whom had come from Thailand delivered several lectures. A lawyer working for a government agency in Thailand provided practical and legal information. She mentioned that young Thai men have a voluntary military service “duty” to the Thai state when they turn eighteen but added that those who gave up their Thai nationality do not need t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Asuncion Fresnoza-Flot, « Othering mechanisms and multiple positionings: Children of Thai-Belgian couples as viewed in Thailand and Belgium »Civilisations, 68 | 2019, 139-161.

Référence électronique

Asuncion Fresnoza-Flot, « Othering mechanisms and multiple positionings: Children of Thai-Belgian couples as viewed in Thailand and Belgium »Civilisations [En ligne], 68 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 28 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/civilisations/5542; DOI: https://doi.org/10.4000/civilisations.5542

Haut de page

Auteur

Asuncion Fresnoza-Flot

Asuncion Fresnoza-Flot est chercheure qualifiée FRS-FNRS (Fonds de la recherche scientifique) et maîtresse d’enseignement à l’Université libre de Bruxelles. Elle a coédité le numéro spécial « Transnational perspectives on intersecting experiences: Gender, social class and generation among Southeast Asian migrants and their families », Journal of Ethnic and Migrations Studies 43(6) (2017) et l’ouvrage International marriages and marital citizenship. Southeast Asian women on the move (2017). Ses recherches actuelles examinent la mobilité contextuelle des couples belgo-asiatiques dans leurs espaces sociaux transfrontaliers [Laboratoire d’anthropologie des mondes contemporains (LAMC), Université libre de Bruxelles, avenue F. Roosevelt 50, CP 124, 1050 Bruxelles, Belgique] – Asuncion.Fresnoza[at]ulb.ac.be

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université libre de Bruxelles
  • Logo Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • Logo Institut de Sociologie
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search