Navigation – Plan du site

AccueilNuméros69Special IssueThe transformation of mobility in...

Special Issue

The transformation of mobility in post-đổi mới Vietnam

La transformation de la mobilité dans le Vietnam après la politique d’ouverture (đỏi mới)
Nguyen Van Minh
p. 129-148

Résumés

Cet article explore les transformations de la mobilité dans le Vietnam socialiste d’aujourd’hui, dans le contexte d’intersections croissantes entre aspirations privées, politiques étatiques, développement économique et urbanisation. S’appuyant sur une « ethnographie à moto » à Hô-Chi-Minh-Ville, cet article met l’accent sur la circulation comme un site majeur dans lequel les acteurs sociaux négocient les discours dominants sur la modernité, l’accès aux espaces publics et l’appartenance citoyenne. Les modes de circulation sont aussi des marqueurs d’inégalités sociales et d’absence d’équité dans la mobilité. Les formes de mobilité plus traditionnelles comme le vélo ou le cyclo-pousse, généralement associées aux classes sociales inférieures, doivent céder la place à des moyens de déplacement plus puissants, en particulier la voiture. En effet, bien que les motos continuent de dominer dans le trafic urbain, la voiture joue un rôle central dans la notion actuelle de modernité ; elle est devenue un symbole de consommation ostensible pour les classes moyennes de la ville. Dans cet article, j’essaie de comprendre, à travers une approche de la mobilité, la persistance des déplacements à moto, la popularité croissante des voitures, et les relations entre ces deux moyens de transport à Hô-Chi-Minh-Ville.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Mobility in post-đổi mới urban Vietnam
Bicycles
Motorbikes
Cars
Motorbike ethnography : Sensing traffic through a motorbike
Gendered mobility : Motorbikes as a mobile infrastructure of intimacy
Final reflections

Aperçu du début du texte

Introduction

Traffic is the most visible marker of Vietnam’s transition towards a “socialist-oriented market economy”, a shift which initiated in the mid-1980s with the macroeconomic reforms known as đổi mới (renovation) (Fforde 1996; Masina 2006). The favoured positional goods in post-war Vietnam have centred on technology, while other aspirational goods have lost popularity as they became outdated. Bicycles dominated Vietnamese streets until the late 1980s but have gradually been replaced by motorbikes (Truitt 2008; Freire 2009; Gillen 2015; Hansen 2017a). Starting from the 2010s, the value of motorbikes as status-producing goods decreased as car ownership became a symbol of social and economic achievement (Hansen 2015, 2017b). In this context, where a person’s mode of transportation and social status are often conflated, mobility intermingles with the aspirations, desires, and practices of the modern city dweller (Jensen 2011).

The foundational role of automobility in contemporar...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nguyen Van Minh, « The transformation of mobility in post-đổi mới Vietnam »Civilisations, 69 | 2020, 129-148.

Référence électronique

Nguyen Van Minh, « The transformation of mobility in post-đổi mới Vietnam »Civilisations [En ligne], 69 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 28 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/civilisations/5770 ; DOI : https://doi.org/10.4000/civilisations.5770

Haut de page

Auteur

Nguyen Van Minh

Nguyen Van Minh is a Ph.D. candidate and Aspirant FNRS at the Université libre de Bruxelles (LAMC; EASt). His research focusses on how processes of urbanisation and transition to a market economy are shaping practices of mobility and intimacy amongst youths in Ho Chi Minh City. In particular, it investigates how the motorbike allows urbanites to negotiate their presence in, and right to, the city by providing a mobile platform for the performance of urban identities, gender negotiations and social distinction. [Laboratoire d’anthropologie des mondes contemporains (LAMC), Université libre de Bruxelles, avenue Franklin Roosevelt 50, CP124, 1050 Brussels, Belgium | van.minh.nguyen[at]ulb.be].

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université libre de Bruxelles
  • Logo Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • Logo Institut de Sociologie
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search