Navigation – Plan du site

AccueilNuméros71Part 1: Post-colonial casesRéflexivité à l’œuvre. Performati...

Part 1: Post-colonial cases

Réflexivité à l’œuvre. Performativité du « musée palais royal » d’Abomey

Reflexivity in action. Performativity in the “Royal Palace Museum” in Abomey
Anna Seiderer
p. 85-111

Résumés

Cette contribution analyse le processus de patrimonialisation du palais royal d’Abomey dans une approche qui croise l’anthropologie religieuse et muséale. Cette approche permet d’expliciter le processus de redoublement, ou de reformulation, de la réflexivité rituelle introduite avec le dispositif muséal, par une réflexivité de l’action rituelle, à l’occasion des commémorations du centième anniversaire de la mort du roi Béhanzin au musée palais royal d’Abomey (Bénin). Loin de voir une incompatibilité ou une « dénaturation » entre le musée et le rituel, je propose d’étudier la stratification de ces espaces qui sont à la fois des musées et des lieux de culte. En d’autres termes, nous verrons comment les rituels, qui se déroulent dans le musée palais royal, sont pris dans une dialectique où opèrent deux modalités réflexives : celle du rituel et celle qui porte sur l’action du rituel médiatisée par le dispositif muséal. Cette dialectique génère une dynamique qui garantit, paradoxalement, la reproduction et la transmission du rituel institué comme tradition. C’est précisément par cette tradition performée rituellement dans les musées palais royaux que nous parvenons à comprendre l’agentivité des biens patrimoniaux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Introduction
« Le fameux palais des rois »
Le palais muséographié : le site
L’histoire représentée : les bas-reliefs
Exposition : du musée-mémorial au patrimoine en usage
Le site à l’œuvre : performativité du musée palais royal
Célébration du rituel dans le musée palais royal d’Abomey
Les rituels de dossémé
En conclusion

Aperçu du début du texte

Abomey : remparts en ruine, résidence agrémentée d’obusiers et de canons. Beaucoup de femmes fument des pipes courtes, tels des militaires. Le fameux palais des rois : défiguré – naturellement – par la restauration. On a rogné les toits de chaume, pour améliorer la visibilité des bas-reliefs, je suppose. On a tout repeint, mis sous le chaume un toit de tôle. Deuxième mort de Béhanzin. Au musée, beaux chasse-mouches faits de queues de cheval montées sur crâne humain, avec un manche sous la mâchoire. Hier soir, le tam-tam commandé pour la visite du général (car il est venu un général) défila sous nos fenêtres. Arlequins nègres. Jeunes rouleuses colorées. Oripeaux de cirque forain. Grandiose parade pour le général ! Il n’y manquait que les croix, les feuilles de chêne, les épaulettes […] (Leiris 1981 : 175).
On aura à écouter d’autres princes, dont Agboho Thomas, ceux-là qui louent les domaines du musée national. Tour à tour, les camarades Fidématin et Tomadaga ont appuyé le maire et le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anna Seiderer, « Réflexivité à l’œuvre. Performativité du « musée palais royal » d’Abomey »Civilisations, 71 | 2022, 85-111.

Référence électronique

Anna Seiderer, « Réflexivité à l’œuvre. Performativité du « musée palais royal » d’Abomey »Civilisations [En ligne], 71 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 27 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/civilisations/7118 ; DOI : https://doi.org/10.4000/civilisations.7118

Haut de page

Auteur

Anna Seiderer

Associate professor at Université Paris 8 (Vincennes-Saint-Denis), she is a member of the Laboratoire Arts des images et art contemporain [AIAC] and is the joint editor of the Créations series for the journal Esclavages et Post~esclavages (CIRESC/CNRS). Her work explores the links between anthropology and contemporary artistic creation in the process of rewriting colonial history. Together with Anne-Marie Bouttiaux, she coordinated the European project Ethnography museums and world cultures [RIME] and produced the catalogue of the exhibition Modernité fétiche (2011). She is the author of Une critique postcoloniale en acte. Les musées d’ethnographie contemporains sous le prisme des études postcoloniales (2014) as well as recent articles on the re-use of visual archives.

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search