Navigation – Plan du site

AccueilNuméros71Part 2: Post-socialist perspectivesThe Danzanravjaa museum in the Mo...

Part 2: Post-socialist perspectives

The Danzanravjaa museum in the Mongolian Gobi: An ancient exhibition temple revived as a modern museum?

Le musée Danzanravjaa dans le Gobi mongol : un ancien temple d’exposition transformé en musée moderne ?
Isabelle Charleux
p. 171-221

Résumés

Les Mongols prétendent que le premier musée de Mongolie a été fondé au 19e siècle par le grand lama excentrique, poète et dramaturge Danzanravjaa (1804-1856), à partir de sa collection personnelle, pour éduquer son peuple. Il était situé dans son monastère de Hamar dans le désert de Gobi. Après sa mort, le musée a été transformé en son temple funéraire. Le monastère a été détruit lors des persécutions religieuses de 1937-1938, mais une partie des objets a été cachée dans les grottes des montagnes voisines. En 1991, Altangerel, le descendant du premier lama-conservateur du musée, reconstruisit le musée dans la ville de Sainshand. Le musée abrite de nombreux artefacts bouddhiques, des œuvres d’art et des écrits de Danzanravjaa, des cadeaux diplomatiques, une statue en cire de Danzanravjaa et un stupa renfermant ses cendres de crémation. Une salle généralement fermée à clé renfermant les objets les plus précieux et les plus sacrés est ouverte seulement à quelques visiteurs dévots. Le musée est visité à la fois par les touristes et les fidèles bouddhistes qui vénèrent les reliques de Danzanravjaa.
Cet article examine l’organisation générale et la scénographie du musée, le caractère hybride (en partie religieux) du lieu, le lien avec le monastère reconstruit et l’attitude des visiteurs, afin d’interroger la présence d’une religion vivante au sein du musée.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Danzanravjaa, hero of the Gobi, and his legacy
The promotional project
The creation of the pilgrimage to Hamar Monastery and Shambala
The ancient Display Temple
The Display Temple
The relic temple and the function of guardian of Danzanravjaa’s heritage
The modern museum
The Palace of precious objects of worship
The Tahilch’s Shrine and the Statue of Ten Thousand Knives
The museum as a religious space ?
Is the modern museum in the continuity of the ancient Display Temple ?
Conclusion
Appendices
Appendix 1

Aperçu du début du texte

Introduction

After the fall of Mongolia’s socialist regime in December 1990, when Mongolia became a democratic country and proclaimed freedom of religion, Zunduin Altangerel (1959-2019), a schoolteacher, started to unearth crates full of Buddhist objects from caves and gullies of the Gobi desert. These crates, containing Buddhist icons, ritual costumes, diplomatic gifts and personal possessions of the great eccentric lama, poet, and dramaturge Luvsan Danzanravjaa (1804-1856), had been buried just before the destruction of the monastery to which they belonged in the period of severe anti-religious repression from 1937-1938. In 1991, Altangerel founded a museum to house this unique collection in the city of Sainshand, provincial capital of Dornogov’ Province. This small, privately owned museum receives little money from the government; yet the collection is of national importance for the history of Mongolia, whose religious heritage has been largely destroyed.

The majority of Mongolia’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Charleux, « The Danzanravjaa museum in the Mongolian Gobi: An ancient exhibition temple revived as a modern museum? »Civilisations, 71 | 2022, 171-221.

Référence électronique

Isabelle Charleux, « The Danzanravjaa museum in the Mongolian Gobi: An ancient exhibition temple revived as a modern museum? »Civilisations [En ligne], 71 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 27 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/civilisations/7268 ; DOI : https://doi.org/10.4000/civilisations.7268

Haut de page

Auteur

Isabelle Charleux

Director of research at GSRL (CNRS). Her research interests focus on Mongolian material culture and religion. She has written two monographs: Nomads on pilgrimage. Mongols on Wutaishan (China), 1800-1940 (2015), and Temples et monastères de Mongolie-intérieure (2006), as well as scholarly articles on various topics such as miraculous images in Mongolia, Buddhist architecture and mural paintings, and visual representations of past and present figures of authority in the Mongol world.

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search