Navigation – Plan du site

Pratiques de danse et discours de genre, une histoire connectée

Elizabeth Claire
p. 7-18

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Une pratique de corps excessifs ?
Comment écrire sur la danse ?
De nouvelles approches historiques

Aperçu du texte

En 1797, un article du Journal des Luxus und der Moden fustige une nouvelle pratique de danse, « bacchanale » prisée par les habitantes de Breslau qui pivotent « comme une figure androgyne déformée » où les pieds « suppriment toute beauté » avec leur « enthousiasme ivre ». Quelques années plus tard, dans ses « Lettres d’un médecin », le rédacteur en chef de la Gazette de santé déplore une forme de lutte entre les sexes qui touche à l’« envie des femmes » (leurs désirs et leurs passions) et nuit à l’État républicain français. Il s’agit du « luxe privé » de la valse, une « contagion générale » de dansomanie venue d’Allemagne qui saisit la capitale parisienne où le couple dansant s’enlace en pivotant « regards confondus, absorbés l’un dans l’autre ». Des médecins ralliés à la cause de l’hygiéniste observent également dans cette danse « moderne » un ébranlement des passions responsable des « renversement[s] de l’ordre général et des lois de la nature », et la fabrique de « femmes hommas...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elizabeth Claire, « Pratiques de danse et discours de genre, une histoire connectée », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 46 | 2017, 46 | 2017, 7-18.

Référence électronique

Elizabeth Claire, « Pratiques de danse et discours de genre, une histoire connectée », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 46 | 2017, mis en ligne le 09 avril 2018, consulté le 20 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/clio/13682

Haut de page

Auteur

Elizabeth Claire

Claire Elizabeth est chargée de recherche au CNRS au Centre de recherches historiques (CRH-EHESS) où elle coordonne avec Sylvie Steinberg le « Groupe de recherche Histoire du genre ». Membre associée au Centre de recherches sur les Arts et le Langage (CRAL-EHESS), elle participe avec Marie Glon, Sophie Jacotot, Vannina Olivesi et Juan Ignacio Vallejos à la création de l’Atelier d’histoire culturelle de la danse et dirige avec ses membres le séminaire « Histoire culturelle de la danse » à l’École des hautes études en sciences sociales depuis 2009. Elle effectue actuellement une recherche historique concernant « L’éloquence du corps et l’articulation de l’âme : la circulation des savoirs médicaux et genrés sur l’imagination, la sensibilité, et l’art de la danse (xviiie-xixe) » et termine une monographie, Dancing Genius/Dancing Mad. A Cultural History of the Gendered Imagination (1754-1830). elizabeth.claire@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page