Navigation – Plan du site
Dossier

Danser avec le sexe. Érotisme et exotisme dans la réception parisienne du tango (1907-1914)

Dancing with le sexe: eroticism and exoticism in the Parisian experience of tango (1907-1914)
Rafael Mandressi
p. 87-110

Résumés

Le premier cycle de diffusion internationale du tango, dans les années immédiatement antérieures à la Grande Guerre, a eu Paris pour épicentre et les milieux aristocratiques et mondains de la capitale française comme lieu privilégié et premier d’inscription sociale. Un fort engouement pour la « nouvelle danse » s’ensuivit, ce qu’on appelle à l’époque « tangomanie » s’installa et, avec elle, sont nées des polémiques opposant partisans et adversaires d’une danse venue d’ailleurs et aux accents sexuels troubles. C’est ainsi en tout cas qu’elle est perçue, au croisement de deux axes de réception principaux : érotisme et exotisme. Or ils sont étroitement liés. On en examinera les figures et leurs interactions dans la construction d’une image publique du tango promise à une réappropriation au-delà du seul contexte parisien et à une longue postérité qui se prolonge, à certains égards, jusqu’à aujourd’hui.

Haut de page

Entrées d’index

Géographique :

France, Río de la Plata
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Les premiers pas
Le « frottement » des corps
L’« état civil » du tango
Le retour

Aperçu du texte

« Pour danser ça, ne faut-il pas être couché ? » Voilà, d’après Gabriel-Louis Pringué (1885-1965), chroniqueur de la haute société parisienne de la première moitié du xxe siècle, ce que la comtesse Mélanie de Portalès aurait murmuré à l’oreille de « l’académicien distingué » qui se trouvait à côté d’elle, alors que devant eux un couple s’essayait au tango.

L’anecdote n’est peut-être pas véridique, mais elle traduit en tout cas un des aspects qui ont marqué la première réception européenne du tango, dans les années immédiatement antérieures à la Première Guerre mondiale : le caractère fortement sexuel associé à cette danse étrangère. L’épisode raconté par Pringué témoigne aussi du lieu, à la fois géographique et social, où le tango fut d’abord et principalement accueilli : Paris, ses milieux aristocratiques et grand-bourgeois, qui furent le foyer d’irradiation de la découverte de la « nouvelle danse » et de l’engouement qu’elle suscita dans d’autres grandes villes, en Europe et aux Ét...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rafael Mandressi, « Danser avec le sexe. Érotisme et exotisme dans la réception parisienne du tango (1907-1914) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 46 | 2017, 46 | 2017, 87-110.

Référence électronique

Rafael Mandressi, « Danser avec le sexe. Érotisme et exotisme dans la réception parisienne du tango (1907-1914) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 46 | 2017, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/clio/13713 ; DOI : 10.4000/clio.13713

Haut de page

Auteur

Rafael Mandressi

Mandressi Rafael est historien, chargé de recherche au CNRS, et directeur du Centre Alexandre-Koyré d’histoire des sciences et des techniques. Ses travaux concernent notamment l’histoire de la médecine, des médecins et du corps dans l’Europe moderne. Les thèmes principaux de ses recherches dans ce domaine sont l’histoire de l’anatomie, les images médicales, et la place de la médecine dans l’économie des savoirs dans la première modernité européenne. Il a également travaillé sur les relations entre science et performance, ainsi que sur les usages des neurosciences contemporaines en sciences sociales. Il a publié Le Regard de l’anatomiste : dissections et invention du corps en Occident (Paris, Seuil, 2003 ; trad. esp. : Mexico, Universidad Iberoamericana, 2011), dirigé Figures de la preuve (Paris, Seuil, 2009) et codirigé, avec Wolf Feuerhahn, Les Sciences de l’homme à l’âge du neurone (Revue d’histoire des sciences humaines, n°25, 2011). Il est par ailleurs l’auteur de plusieurs dizaines d’articles et de chapitres d’ouvrages collectifs, et prépare actuellement un ouvrage sur la diffusion internationale du tango au début du xxe siècle. Contact : rafael.mandressi@cnrs.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page