Navigation – Plan du site
Actualité de la recherche

Dance Studies, genre et enjeux de l’histoire

Elizabeth Claire
p. 161-188

Notes de l’auteur

Cet article présente un aperçu des recherches en danse, notamment anglophones, consacrées à la question du genre afin de dégager les débats et les perspectives privilégiées dans ce champ interdisciplinaire encore émergent en France (création en 2014 de Recherches en danse dont le 3e numéro traite du genre). Pour l’historiographie internationale sur ce sujet : brésilienne Saraiva Kunz 2012, Hasse de Almeida e Silva 1999 ; germanophone, Schulze 1999 ; Hardt, Angerer & Weber 2013 ; indienne, Purkayastha 2014 : 2-3 ; italienne, Nordera 2007 ; Cecconi & Gandolfi 2007.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Représentations : poétiques et politiques de la danse
Identités : masculinités, race et ethnographies féministes
Érosions disciplinaires et frottements avec l’histoire
Vers une Histoire connectée de la danse et du genre

Aperçu du texte

Dans son introduction à la collection Moving Words. Writing Dance consacrée à une analyse des évolutions de la recherche anglophone des années 1990 sur la danse, Gay Morris souligne l’héritage d’une historiographie « anecdotique, sans théorisation, et avec un appareil critique très rudimentaire ». Carol Brown confirme que l’histoire de la danse est fondée essentiellement sur l’écriture des « balletomanes » qui ont idéalisé le corps de la danseuse comme une entité anhistorique. Rattachée à un système esthétique né de la philosophie du xviiie siècle, l’idée de progrès artistique qui traverse cette historiographie survalorise la figure du génie artistique au détriment des pratiques collectives et de la contribution féminine à la création. Ce récit historique évolutionniste présente ainsi le ballet de cour comme la phase « préparatoire » du ballet dit « classique » et la danse au xxe siècle comme un « aboutissement » avec Isadora Duncan « libératrice » du corps naturel moderne, Merce Cu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elizabeth Claire, « Dance Studies, genre et enjeux de l’histoire », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 46 | 2017, 46 | 2017, 161-188.

Référence électronique

Elizabeth Claire, « Dance Studies, genre et enjeux de l’histoire », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 46 | 2017, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/clio/13826 ; DOI : 10.4000/clio.13826

Haut de page

Auteur

Elizabeth Claire

Claire Elizabeth est chargée de recherche au CNRS au Centre de recherches historiques (CRH-EHESS) où elle coordonne avec Sylvie Steinberg le « Groupe de recherche Histoire du genre ». Membre associée au Centre de recherches sur les Arts et le Langage (CRAL-EHESS), elle participe avec Marie Glon, Sophie Jacotot, Vannina Olivesi et Juan Ignacio Vallejos à la création de l’Atelier d’histoire culturelle de la danse et dirige avec ses membres le séminaire « Histoire culturelle de la danse » à l’École des hautes études en sciences sociales depuis 2009. Elle effectue actuellement une recherche historique concernant « L’éloquence du corps et l’articulation de l’âme : la circulation des savoirs médicaux et genrés sur l’imagination, la sensibilité, et l’art de la danse (xviiie-xixe) » et termine une monographie, Dancing Genius/Dancing Mad. A Cultural History of the Gendered Imagination (1754-1830). Contact : elizabeth.claire@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page