Navigation – Plan du site

Les émotions à l’épreuve du genre

Damien Boquet et Didier Lett
p. 7-22

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Dénaturaliser les émotions par le genre
Féminin, masculin : la fluidité des émotions
« Communautés émotionnelles » et « régimes de genre »

Aperçu du texte

Les émotions sont souvent considérées comme un puissant marqueur de genre, jouant un rôle central dans les délimitations culturelles et sociales du masculin et du féminin. Depuis la théorie antique des tempéraments, en effet, le masculin est du côté des émotions chaudes et sèches (colère, fureur, hardiesse, haine), le féminin, du côté des émotions froides et humides (modestie, douceur, crainte, pudeur, compassion, langueur). Dans le monde occidental, on considère aussi que les émotions sont davantage féminines et que la raison est plutôt masculine. Les femmes, réputées plus proches de la nature et irrationnelles, manifesteraient en effet une sensibilité plus exacerbée que les hommes, exprimeraient davantage leurs sentiments (quitte à ce qu’elles se laissent déborder par eux), passeraient plus rapidement d’une émotion à une autre, seraient lunatiques ou hystériques. Les hommes, êtres de culture et de raison, auraient plus de retenue et de contrôle d’eux-mêmes, maîtriseraient bien dav...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Damien Boquet et Didier Lett, « Les émotions à l’épreuve du genre », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 47 | 2018, 47 | 2018, 7-22.

Référence électronique

Damien Boquet et Didier Lett, « Les émotions à l’épreuve du genre », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 47 | 2018, mis en ligne le 01 septembre 2018, consulté le 17 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/clio/13961

Haut de page

Auteurs

Damien Boquet

Damien Boquet est maître de conférences en histoire médiévale à l’université d’Aix-Marseille et membre de l’UMR 7303 TELEMMe. Ses travaux portent sur l’histoire religieuse et intellectuelle des anthropologies affectives au Moyen Âge. Depuis 2006, il dirige avec Piroska Nagy (UQAM) le programme de recherche « EMMA : Les émotions au Moyen Âge » (http://emma.hypotheses.org/). Ensemble, ils ont dirigé plusieurs ouvrages collectifs sur l’histoire des émotions et ont publié Sensible Moyen Âge. Une histoire des émotions dans l’Occident médiéval (Paris, Seuil, 2015). damien.boquet@univ-amu.fr

Articles du même auteur

Didier Lett

Didier Lett est professeur d’Histoire médiévale à l’Université Paris Diderot (Paris 7) et membre du comité de rédaction de Clio. Femmes, Genre, Histoire (a codirigé le numéro 34/2011, Liens familiaux). Spécialiste de l’enfance, la famille, la parenté et le genre et des sociétés italiennes de la fin du Moyen Âge, il a publié, entre autres, Hommes et femmes au Moyen Âge. Histoire du genre XIIe-XVe siècle, Paris, Armand Colin (Collection Cursus), 2013 ; Un procès de canonisation au Moyen Âge. Essai d’histoire sociale. Nicolas de Tolentino, 1325, Paris, PUF, 2008 ; L’Enfant des miracles. Enfance et société au Moyen Âge (XIIe-XIIIe siècle), Paris, Aubier, 1997 et « Famille et relations émotionnelles (XIIe-XVe siècle) » dans Histoire des émotions, tome 1, De l'Antiquité aux Lumières, Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello (dir.), Paris, Le Seuil, 2016, p. 181-203. didier.lett@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page