Navigation – Plan du site
Compléments en ligne : Clio a lu

Julie Le Gac et Fabrice Virgili (coord.), L’Europe des femmes, xviiie-xxie siècle. Recueil pour une histoire du genre en VO

Paris, Perrin, 2017
Luc Capdevila
Référence(s) :

Julie Le Gac et Fabrice Virgili (coord.), L’Europe des femmes, xviiie-xxie siècle. Recueil pour une histoire du genre en VO, Paris, Perrin, 2017, 351 p.

Texte intégral

1Cette anthologie remarquable, de textes et documents pour une histoire européenne des femmes et du genre, est issue de la collaboration entre le « Groupe Genre & Europe » du Laboratoire d’excellence « Écrire une nouvelle histoire de l’Europe » (LabEx EHNE) et l’association Mnémosyne. Elle rassemble plus de soixante-dix textes originaires de l’Europe tout entière, publiés en langue originale (une quinzaine) et traduits en français, auquel s’ajoute un corpus iconographique diversifié (dessins, affiches, photographies etc.). Tous ces documents sont systématiquement contextualisés, commentés, mis en perspective, selon une même démarche qui a été respectée minutieusement par la cinquantaine de contributeurs, chaque chapitre réunissant sept dossiers documentaires classés chronologiquement. Au fil du livre, depuis la fin du XVIIIe au XXIe siècle, se déploie une histoire de l’Europe des femmes caractérisée par les permanences, mais aussi par de nombreux points d’inflexion convergents.

2L’histoire de l’Europe des femmes est ainsi déclinée selon une dizaine d’entrées : les identités féminines, la conquête de la citoyenneté, les féminismes, le rapport à la violence de guerre et à la paix, les expériences du corps, le monde des religions, la place de l’éducation, les relations de travail, les voies de l’exil, l’investissement de la sphère des arts, de la science et des techniques. Le souci d’anthologie a conduit les auteurs à ne pas délaisser les grands textes de référence (Simone de Beauvoir, Alexandra Kollontaï, Concepción Arenal…). Pour autant, le parti pris heureux a été d’élargir le corpus à une grande diversité de sources (lettres, rapports, fictions, chansons, textes scientifiques…). Au total, l’équipe éditoriale a réalisé un travail considérable de collecte, de traduction, de conception et de mise à disposition d’un vaste volume documentaire interrogeant l’histoire des femmes et du genre dans une Europe interculturelle.

3Certes, au-delà de la reproduction des stéréotypes intervenant dans la construction sociale des masculinités et des féminités, à l’échelle de l’ensemble des cultures, L’Europe des femmes permet d’observer combien l’engagement individuel et collectif marque, et a marqué, l’ensemble des sociétés européennes dans une longue histoire de la construction de l’égalité entre les femmes et les hommes. La richesse et la diversité culturelle des sources réunies – de la Suède à la Turquie, de l’Ukraine au Portugal – sont sur ce point très éclairantes. Concernant la prégnance du passé colonial et des situations postcoloniales, elles transparaissent dans l’ouvrage. Les dossiers sont dispersés, mais nourrissent les chapitres consacrés à l’exil et aux arts, tout en réservant opportunément la postface à « Europe, la belle étrangère ». En quelques mots, L’Europe des femmes est un ouvrage passionnant que l’on redécouvre à chaque page et vers lequel nous n’aurons de cesse de revenir.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Luc Capdevila, « Julie Le Gac et Fabrice Virgili (coord.), L’Europe des femmes, xviiie-xxie siècle. Recueil pour une histoire du genre en VO », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 47 | 2018, mis en ligne le 01 septembre 2018, consulté le 16 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/clio/14535

Haut de page

Auteur

Luc Capdevila

Université de Rennes II - Arènes UMR 6051

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page