Navigation – Plan du site
Dossier

Le harem vu par le prince Salahaddin Efendi (1861-1915). Chercher les femmes dans une documentation masculine

The harem seen by Prince Salahaddin Efendi (1861-1915). Searching for women in male-authored documentation
Edhem Eldem
p. 17-42

Résumés

Relégué à près de trente ans de réclusion après la déposition de son père, Murad V, et l’avènement de son oncle, Abdülhamid II, en 1876, le prince Salahaddin Efendi nous a laissé un corpus impressionnant d’écrits personnels. Cette documentation d’une richesse et d’une nature exceptionnelles rend compte du contexte « familial » de deux hommes vivant en captivité, entourés d’une centaine de femmes. C’est là une rare occasion de se pencher sur cet univers féminin, même à travers des documents éminemment masculins. Presque involontairement, le prince se fait le truchement de bien des sentiments et frustrations émanant des femmes qui l’entourent, à commencer par une de ses concubines, avec laquelle il vivra un véritable enfer sentimental et émotionnel. C’est ainsi que toute la hiérarchie du harem se dévoile, au gré des observations et des sentiments du prince, s’étageant de sa puissante grand’mère, Şevkefza, aux dizaines de modestes esclaves assignées à leur service.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

À la recherche de femmes perdues
Entre anonymat et intimité
Des esclaves souvent insaisissables
La vie de couple
Un couple infernal

Aperçu du texte

À la recherche de femmes perdues

L’absence ou la rareté des « voix » féminines dans la documentation historique est un problème bien connu et qui atteint souvent des proportions désastreuses dans un contexte ottoman musulman, même tardif. En effet, le silence documentaire auquel les femmes sont généralement vouées y est d’autant plus amplifié par une condition féminine fort défavorable, caractérisée par un manque d’éducation, un isolement social, un accès extrêmement limité à l’espace public et une soumission presque totale à l’autorité patriarcale.

Pour pallier cette situation, l’historien dispose d’un certain nombre d’options, dont celle d’une écoute critique et nuancée des voix dominantes et accessibles, celles des hommes. C’est ainsi que cette contribution tentera de reconstituer un environnement essentiel-lement féminin, le harem impérial, à travers les écrits de deux hommes qui y détenaient un pouvoir démesuré : le sultan Murad V (1840-1904) et son fils, le prince Salahaddin (18...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Edhem Eldem, « Le harem vu par le prince Salahaddin Efendi (1861-1915). Chercher les femmes dans une documentation masculine », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 48 | 2018, 48 | 2018, 17-42.

Référence électronique

Edhem Eldem, « Le harem vu par le prince Salahaddin Efendi (1861-1915). Chercher les femmes dans une documentation masculine », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 24 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/clio/14807 ; DOI : 10.4000/clio.14807

Haut de page

Auteur

Edhem Eldem

Edhem Eldem est professeur au département d’histoire de l’université de Boğaziçi et titulaire de la chaire internationale d’histoire turque et ottomane au Collège de France. Ses travaux portent entre autres sur les transformations socio-économiques d’Istanbul au tournant du xxe siècle, les biographies à la fin de l’Empire et les dynamiques de l’occidentalisation. Il travaille actuellement à une édition commentée des écrits du prince Salaheddin Efendi, fils de Murad V. Il est l’auteur de L’épitaphe ottomane musulmane xvie-xxe siècle (2007, avec Nicolas Vatin), Un Orient de consommation (2010), Un Ottoman en Orient. Osman Hamdi Bey en Irak, 1869-1871 (2010), Le Voyage à Nemrud Dağı d’Osman Hamdi Bey et Osgan Efendi (2010) et L’Empire ottoman et la Turquie face à l’Occident (2018). edhem.eldem@college-de-france.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page