Navigation – Plan du site
Dossier

Des médiatrices fragiles. Trajectoires des sages-femmes dans la Bosnie habsbourgeoise

Fragile intermediaries. Mid-wives in Bosnia under Austro-Hungarian rule (1878-1918)
Sara Bernasconi
Traduction de Brigitte Demeure
p. 91-110

Résumés

L’article s’intéresse aux sages-femmes dans la Bosnie habsbourgeoise montrant comment ce groupe professionnel joue un rôle de médiation inédit entre l’Empire austro-hongrois et la population bosnienne. À partir des méthodes et concepts de l’anthropologie sociale, il s’agit de comprendre la configuration des relations qui s’instaurent entre administrateurs, sages-femmes et habitantes à partir de la réforme statutaire des sages-femmes en 1898. Ces relations, qui remettent en cause l’ordre social existant hérité de l’époque ottomane, constituent pour les différents acteurs historiques à la fois un défi et un espace de possibilités comme le montre l'exemple parmi d’autres de la sage-femme Ivka Ratković à Bosanski Petrovac.

Haut de page

Notes de la rédaction

Traduit de l’allemand par Brigitte Demeure

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

De nouvelles médiatrices entre centre et semi-périphérie
L’affaire Ivka Ratković, sage-femme de Bosanski Petrovac
Entre surveillance et « agentivité », quelles marges de liberté ?

Aperçu du texte

Cet article porte sur les sages-femmes diplômées recrutées, au seuil du xxe siècle, par l’administration habsbourgeoise pour exercer en Bosnie-Herzégovine. Je ne m’intéresse pas aux sages-femmes seulement pour éclaircir l’histoire de ce groupe professionnel jusqu’ici négligé par l’historiographie sur la région, mais plutôt, comme j’essaierai de le montrer, parce que ces nouvelles figures féminines ont joué un rôle de médiation inédit entre Empire austro-hongrois et population bosnienne. Elles permettent, pour la première fois, l’instauration de relations directes entre l’administration et les femmes de la province. Avec la réforme statutaire des sages-femmes qui intervient en 1898, la mise en application des bio-politiques habsbourgeoises se transforme. Dans l’espace périphérique qu’est la Bosnie, ces dernières sont imposées en très peu de temps de façon concomitante et nouvelle à partir de l’ancien modèle ottoman.

Les sages-femmes sont des femmes tout à fait extraordinaires. Leur re...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sara Bernasconi, « Des médiatrices fragiles. Trajectoires des sages-femmes dans la Bosnie habsbourgeoise », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 48 | 2018, 48 | 2018, 91-110.

Référence électronique

Sara Bernasconi, « Des médiatrices fragiles. Trajectoires des sages-femmes dans la Bosnie habsbourgeoise », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 23 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/clio/14973 ; DOI : 10.4000/clio.14973

Haut de page

Auteur

Sara Bernasconi

Sara Bernasconi a soutenu sa thèse de doctorat, en allemand, au printemps 2017 à l’université de Zurich, intitulée « Habsburgs Hebammen in Bosnien-Herzegowina. Mittlerinnen zwischen Verwaltern und Bewohnerinnen » [Les sages-femmes habsbourgeoises en Bosnie-Herzégovine : médiatrices entre administrateurs et habitantes]. Elle a fait des études d’histoire et de linguistique slave à Zurich, Bâle et Zagreb. Ses thèmes de recherche portent sur l’histoire de la Bosnie-Herzégovine et de l’Europe du Sud-Est, ainsi que sur l’histoire du genre et des migrations. Elle a publié récemment : « The material side of modernity: the midwife’s bag in Bosnia and Herzegovina around the turn of the century », in Heike Karge, Frederike Kind-Kovács & Sara Bernasconi (eds), From the Midwife’s Bag to the Patient’s File, Budapest, CEU Press, 2017, p. 97-116 ; « The Prnjavor women fight for their midwife: professional, social, and cultural continuities from Habsburg Bosnia to Yugoslavia », Historical Searches, 17, 2018, p. 15-34. sara.bernasconi@uzh.ch

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page