Skip to navigation – Site map
Dossier

Un care charitable ? Enquête sur le travail des religieuses en milieu urbain au xixe siècle

Charitable care? Women religious as care providers in urban France in the nineteenth century
Matthieu Brejon de Lavergnée
p. 69-92

Abstracts

What interest does the concept of care offer for a historiography of women, poor relief and religion ? How can we use care in a narrative where the vocabulary of charity, philanthropy and vulnerability is well established ? The work of women religious has been rendered virtually invisible, and yet it was everywhere in nineteenth-century urban and European societies. Their subaltern work was rewarded, however, with forms of symbolic compensation. Through an exceptional commitment to the emotional work they were undertaking, through a discourse centered on love and motherliness, these women were able to endure arduous working conditions. Yet the beginning of professionalization in the spheres of education, social assistance and medicine established different boundaries around gender, class and status, which makes it more complex today to provide a description of the work of such care in the past.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. January 2024.
Read it

Outline

Travail de care et histoire religieuse
Un travail de care subalterne ?
Hiérarchisation des emplois et valorisation des tâches administratives
Le care giving : entre compassion et profession
Composition d’une identité professionnelle et religieuse
Un surinvestissement du travail émotionnel ?

First lines

Pour qui travaille à l’intersection de l’histoire des femmes, de l’assistance et du religieux, le recours au care n’a rien d’évident malgré une proximité apparente des interrogations : « Qui s’occupe de quoi et comment ? »

D’abord parce que l’introduction dans les sciences sociales françaises de ce concept difficile à traduire est récente et a suscité des travaux plutôt du côté de la philosophie qui connaît un pic éditorial en 2010-2011. À l’inverse de l’injonction kantienne à l’autonomie morale fondant des sujets de droits, l’éthique du care part des réalités concrètes, sensibles, et définit des sujets de besoins. L’enfant, le malade, le vieillard ont besoin d’autrui car ils sont en situation de dépendance. La relation plutôt que l’autonomie est ici première et invite à considérer tout ce qui tisse le travail au quotidien, actes comme sentiments. Ensuite parce que les historiens disposent depuis les années 1970-1980 d’un autre outil d’étude des vulnérabilités, l’histoire de la prote...

Top of page

References

Bibliographical reference

Matthieu Brejon de Lavergnée, « Un care charitable ? Enquête sur le travail des religieuses en milieu urbain au xixe siècle », Clio. Femmes, Genre, Histoire [Online], 49 | 2019, 49 | 2019, 69-92.

Electronic reference

Matthieu Brejon de Lavergnée, « Un care charitable ? Enquête sur le travail des religieuses en milieu urbain au xixe siècle », Clio. Femmes, Genre, Histoire [Online], 49 | 2019, Online since 01 January 2024, connection on 15 August 2020. URL : http://journals.openedition.org/clio/16196 ; DOI : https://doi.org/10.4000/clio.16196

Top of page

About the author

Matthieu Brejon de Lavergnée

Brejon de Lavergnée Matthieu est maître de conférences HDR en histoire contemporaine à Sorbonne Université et membre du Centre d’histoire du xixe siècle. Spécialiste d’histoire sociale et religieuse, il s’intéresse particulièrement à l’histoire de la charité et de la philanthropie, croisée avec une histoire du genre. Il a récemment publié Le Temps des cornettes. Histoire des Filles de la Charité, xixe-xxe siècle (Fayard, 2018). matthieu.brejon@gmail.com

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page