Navigation – Plan du site
Dossier

Entre le transporteur et l’infirmière : conflits de genre autour de la définition d’un care ambulancier (1939-1973)

Stretcher-bearers and nurses : gender conflicts in the definition of care in the French ambulance service (1939-1973)
Charles-Antoine Wanecq
p. 115-135

Résumés

Rouage essentiel du soin dans des sociétés médicalisées, l’ambulancier-ère accomplit des tâches qui relèvent a priori de registres divers : conduire, brancarder, pratiquer les gestes de premiers secours, assister le malade… Cet article propose de saisir le processus de construction de la profession d’ambulancier à travers le prisme du genre, en portant une attention particulière aux conductrices-ambulancières de la Croix-Rouge française. Ces femmes, engagées en 1939 pour répondre aux besoins du temps de guerre, apparaissent comme des pionnières de la codification de la profession qui a été réglementée en France au tournant des années 1970, alors même qu’elles soient minoritaires dans la profession. Retracer quelques jalons de leur histoire permet alors de mettre au jour ce paradoxe et d’interroger la place du conflit de genre dans la définition d’un care ambulancier.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Aux origines d’un care ambulancier : une histoire genrée
La féminisation d’une activité masculine en temps de guerre
De l’engagement à la formation : l’apprentissage du care
L’affirmation d’une expertise ambulancière par les conductrices de la Croix-Rouge
Des marginales dans un secteur en recomposition
Une division du travail de care
La professionnalisation, résultat d’une lutte genrée autour d’un care ambulancier
Le care en concurrence
Étatisation du care ambulancier

Aperçu du texte

Créées en 1939 pour les besoins du temps de guerre, les sections de conductrices-ambulancières de la Croix-Rouge française peuvent être considérées comme une matrice de la profession d’ambulancier, réglementée au début des années 1970. Elles constituent une expérience originale de codification d’un métier de service à la personne forgé par des femmes, mais exercé majoritairement par des hommes, qui participe à la délimitation d’une activité de care. Du care, compris comme l’attention et la précaution accordées aux personnes en état de dépendance (blessés, malades chroniques, personnes âgées ou handicapées), il en est a priori question dans tous les aspects du métier : brancardage, mise en condition dans le véhicule, aide aux démarches administratives à l’entrée à l’hôpital, mais aussi marques d’attention à la personne, discussion et réconfort.

Deux ensembles de travaux permettent de cadrer l’analyse de la production d’un care ambulancier. D’abord, l’historiographie a depuis longtemp...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Charles-Antoine Wanecq, « Entre le transporteur et l’infirmière : conflits de genre autour de la définition d’un care ambulancier (1939-1973) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 49 | 2019, 49 | 2019, 115-135.

Référence électronique

Charles-Antoine Wanecq, « Entre le transporteur et l’infirmière : conflits de genre autour de la définition d’un care ambulancier (1939-1973) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 03 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/clio/16252 ; DOI : https://doi.org/10.4000/clio.16252

Haut de page

Auteur

Charles-Antoine Wanecq

Wanecq Charles-Antoine est docteur en histoire à l’IEP de Paris. Au croisement de l’histoire de la santé et des politiques publiques, il a soutenu en 2018 une thèse intitulée « Sauver, protéger et soigner. Une histoire des secours d’urgence en France (années 1920-années 1980) » sous la dir. de Paul-André Rosenthal. charlesantoine.wanecq@sciencespo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page