Navigation – Plan du site
Regards complémentaires

Donner ou non la vie à Lampedusa. Histoires de migrations plurielles

Giving birth – or not – on Lampedusa: a history of plural migration
Chiara Quagliariello
p. 143-153

Résumés

L’article analyse une forme de migration en vigueur depuis plusieurs décennies dans la population féminine de Lampedusa (Italie) : une migration à court terme mise en œuvre pour bénéficier d’une assistance hospitalière lors de l’accouchement, assistance absente à Lampedusa. Pour cerner les évolutions de cette émigration pour l’enfantement, ce phénomène est étudié sur plusieurs générations. Après avoir examiné les enjeux socio-culturels, socio-économiques et socio-sanitaires de cette mobilité reproductive chez les femmes de Lampedusa, l’article montre comment les accouchements déterritorialisés dialoguent, ou entrent en conflit, avec l’assistance médicale proposée aux immigrées enceintes accueillies de nos jours à Lampedusa. Cette approche permet d’ouvrir la réflexion sur le lien entre migrations féminines nationales et internationales, expériences d’enfantement et droits reproductifs.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Méthodologies
Une mobilité pour la procréation : histoire des accouchements déterritorialisés
Enjeux sociétaux, économiques et sanitaires des émigrations liées à l’accouchement
La « concurrence » des immigrantes enceintes

Aperçu du texte

L’île de Lampedusa, territoire italien le plus proche de l’Afrique du Nord, est connue de nos jours en raison des flux migratoires provenant du continent africain à travers la mer Méditerranée. Lampedusa, qui compte 6 000 habitants et se trouve à 220 km de la Sicile et du reste de l’Italie, a fait l’objet de nombreuses études en sciences humaines et sociales, qui portent pour l’essentiel sur le processus de frontiérisation de l’île : la transformation de ce lieu de circulations et d’échanges au centre de la Méditerranée en l’une des frontières méridionales de l’Europe. La militarisation croissante de l’île, ou encore le rôle essentiel qu’elle joue dans les activités de contrôle, recherche et sauvetage des immigrant.es en mer en sont des exemples. Les études sur le phénomène d’émigration qui caractérise également Lampedusa sont, au contraire, plus rares.

L’article analyse une forme d’émigration en vigueur depuis plusieurs décennies dans la population féminine de l’île : une migration...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chiara Quagliariello, « Donner ou non la vie à Lampedusa. Histoires de migrations plurielles », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 51 | 2020, 51 | 2020, 143-153.

Référence électronique

Chiara Quagliariello, « Donner ou non la vie à Lampedusa. Histoires de migrations plurielles », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 51 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 11 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/clio/18099 ; DOI : https://doi.org/10.4000/clio.18099

Haut de page

Auteur

Chiara Quagliariello

Chiara Quagliariello est post-doctorante à l’Institut universitaire Européen de Florence. Après sa thèse en anthropologie (université de Sienne) et en sociologie (université Paris 8), elle a été post-doctorante à l’EHESS (Paris) et à l’université de Turin. Ses recherches de terrain en France, en Italie et au Sénégal portent sur la santé maternelle, les droits reproductifs, les expériences d’accouchement, les rapports de sexe, de classe et d’ethnie, la médecine interculturelle et les migrations féminines d’Afrique sub-saharienne. chiara.quagliariello@eui.eu

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page