Navigation – Plan du site
Regards complémentaires

La trilogie Istanbul-Berlin d’Emine Sevgi Özdamar. Genre et écriture entre deux mondes

Emine Sevgi Özdamar’s trilogy: gender and writing between two worlds
Isabelle Lacoue-Labarthe et Alice Lacoue-Labarthe
p. 169-183

Résumés

Cet article propose une lecture transdisciplinaire de l’œuvre de l’autrice turco-allemande Emine Sevgi Özdamar (née en 1946). Grâce à une approche à la fois historienne et littéraire de la trilogie Sonne auf halbem Weg : die Istanbul-Berlin Trilogie (Soleil à mi-chemin : la trilogie Istanbul-Berlin), nous cherchons à interroger le récit à la première personne d’un parcours migratoire au féminin qui échappe aux catégories littéraires traditionnelles, entre autobiographie, roman et témoignage. Plutôt que de définir de nouveaux critères de classification, cet article entend montrer l’apport d’un texte littéraire qui prend en compte le prisme du genre à la construction d’un discours historique alternatif, en rupture avec l’historiographie dominante de l’époque sur les Gastarbeiter (travailleurs invités allemands) en République fédérale d’Allemagne (seconde moitié du xxe siècle).

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Un témoignage pour l’histoire ?
Une écriture corporelle de l’expérience migratoire
Construire une histoire plurielle

Aperçu du texte

En Allemagne, Emine Sevgi Özdamar est une des écrivaines issues de l’immigration les plus en vue. Elle doit notamment sa notoriété à sa trilogie romanesque Sonne auf halbem Weg. Die Istanbul-Berlin-Trilogie, mettant en scène une narratrice apparemment identique dans les trois volumes, et qui s’exprime à la première personne. Le premier tome, Das Leben ist eine Karawanserei hat zwei Türen aus einer kam ich rein aus der anderen ging ich raus, conte son enfance entre différentes villes turques ; le deuxième, Die Brücke vom Goldenen Horn, propose le récit de son parcours migratoire fait d’allers-retours entre Allemagne et Turquie. Dans le dernier, Seltsame Sterne starren zur Erde, la narratrice mêle récit, extraits de journaux, dessins et notes de travail prises à la Volksbühne de Berlin, lors d’un nouvel exil en Allemagne.

Ces différents temps font écho à la vie de l’autrice : née à Malatya (Anatolie) en 1946, Emine Sevgi Özdamar déménage dans différentes villes turques, au cours de so...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Lacoue-Labarthe et Alice Lacoue-Labarthe, « La trilogie Istanbul-Berlin d’Emine Sevgi Özdamar. Genre et écriture entre deux mondes », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 51 | 2020, 51 | 2020, 169-183.

Référence électronique

Isabelle Lacoue-Labarthe et Alice Lacoue-Labarthe, « La trilogie Istanbul-Berlin d’Emine Sevgi Özdamar. Genre et écriture entre deux mondes », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 51 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 11 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/clio/18204 ; DOI : https://doi.org/10.4000/clio.18204

Haut de page

Auteurs

Isabelle Lacoue-Labarthe

Isabelle Lacoue-Labarthe est maîtresse de conférences en Histoire contemporaine, Sciences Po Toulouse, membre du LaSSP (Laboratoire des Sciences Sociales du Politique), codirectrice de la revue Diasporas. Circulations, migrations, histoire. Elle s’intéresse aux écrits personnels et aux textes autobiographiques, particulièrement de femmes en contexte de migration. Elle a notamment publié Femmes, féminisme, sionisme dans la communauté juive de Palestine avant 1948 (L’Harmattan, 2012) et dirigé plusieurs numéros de revue, dont Clio. Histoire, Femmes, et Sociétés, « Écrire au quotidien », n° 35, 2012 (avec S. Mouysset et A. Fine) ; Rives méditerranéennes, « Récits de femmes en Méditerranée. Genre, écriture, réflexivité (xxe-xxie siècle) », 2016, n° 52 (avec R. Deguilhem et I. Luciani). Elle a aussi rédigé une douzaine de notices pour le Dictionnaire biographique des féministes. France, xviiie-xxie siècle, sous la direction de C. Bard et S. Chaperon (PUF, 2017). laclab@free.fr

Articles du même auteur

Alice Lacoue-Labarthe

Alice Lacoue-Labarthe, agrégée d’allemand et élève de l’École normale supérieure, a notamment travaillé sur les Paroles d’auteures arabes dans l’espace littéraire germanophone – le travail de médiation entre Orient et Occident de SulemanTaufiq. Lecture et analyse de Frauen in der arabischen Welt et Der wahre Schleier ist das Schweigen, sous la direction du professeur Bernard Banoun. Elle prépare actuellement un projet de thèse à Harvard University tout en poursuivant une activité de traductrice. alicell@free.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page