Navigation – Plan du site
Documents

Turcs et Marocains aux Pays-Bas pendant la Révolution sexuelle (1964-1979). Une analyse photographique

Turks and Moroccans in the Netherlands during the sexual revolution (1964-1979): a photographic analysis
Andrew DJ Shield
Traduction de Linda Guerry
p. 229-239

Résumés

De 1965 à 1975, des travailleurs immigrés venus seuls – la plupart originaires de Turquie, du Maroc et de l’Europe du Sud – ont participé aux transformations des cultures sexuelles et de genre de l’Europe du Nord. Cependant, à partir du milieu des années 1970, l’arrivée des épouses et enfants venus de leur pays d’origine conduit à un changement d’attitude à l’égard de la liberté sexuelle. Cet article explore, dans le cas des Pays-Bas, ce tournant conservateur chez les travailleurs immigrés lié au regroupement familial. Il propose l’utilisation du fonds de collections photographiques déposées par des immigrant.es à l’Institut d’histoire sociale d’Amsterdam et montre l’intérêt de ces archives personnelles pour écrire une histoire de la sexualité et de l’immigration.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

1964-1975 : une fréquentation hétérosociale
1976-1979 : regroupement familial et nouveaux loisirs
Réflexions critiques

Aperçu du texte

De 1965 à 1975, des travailleurs immigrés venus seuls – la plupart originaires de Turquie, du Maroc et de l’Europe du Sud –, ont participé aux transformations des cultures sexuelles et de genre de l’Europe du Nord, par exemple en fréquentant des espaces hétérosociaux chargés d’érotisme, comme les discothèques, ou en ayant des relations occasionnelles avec des femmes européennes. Cependant, à partir du milieu des années 1970, l’arrivée des épouses et enfants venus de leur pays d’origine conduit à un changement d’attitude de ces hommes à l’égard de la « liberté sexuelle ». Cet article explore, dans le cas des Pays-Bas, ce tournant conservateur chez les travailleurs immigrés lié au regroupement familial. Il propose l’utilisation de nouvelles sources, comme le fonds de collections photographiques déposées par des immigrant.es à l’Institut d’histoire sociale d’Amsterdam (HBM), et montre l’intérêt de ces archives personnelles pour écrire une histoire de la sexualité et de l’immigration.

1...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrew DJ Shield, « Turcs et Marocains aux Pays-Bas pendant la Révolution sexuelle (1964-1979). Une analyse photographique », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 51 | 2020, 51 | 2020, 229-239.

Référence électronique

Andrew DJ Shield, « Turcs et Marocains aux Pays-Bas pendant la Révolution sexuelle (1964-1979). Une analyse photographique », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 51 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 11 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/clio/18296 ; DOI : https://doi.org/10.4000/clio.18296

Haut de page

Auteur

Andrew DJ Shield

Andrew DJ Shield est Assistant Professor en histoire des migrations à l’université de Leyde (Pays-Bas). Outre des articles récents dans History Workshop Journal et dans Sexualities, il a écrit Immigrants in the Sexual Revolution : Perceptions and Participation in Northwest Europe (Palgrave Macmillan, 2017) et Immigrants on Grindr : Race, Sexuality and Belonging Online (Palgrave Macmillan, 2019). Membre du programme de recherche « Citoyenneté sociale et migration », il entame des travaux sur les réseaux transnationaux et les migrations queer au xxe siècle. a.d.j.shield@hum.leidenuniv.nl

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page